Wikia

Memory Alpha

Classe Galaxy

9 943pages sur
ce wikia
Discussion2
Galaxy

USS Enterprise-D, These Are the Voyages.jpg

Classe : Galaxy
Affiliation : Fédération - Starfleet

Lancement : 2357
Equipage : 1014
Type : Croiseur lourd
Ponts : 42
Vitesse : Distorsion 9,8 (possible mais risque extrême)
Distorsion 9,6 (12 heures)
Distorsion 9,2 (maxi croisière)
Distorsion 6 (croisière)
Armement : 12 batteries de phaseurs ; 2 lance-torpilles ; 275 torpilles à photons
Défense : Boucliers déflecteurs

Classe Galaxy

La classe Galaxy était le fruit d'un ambitieux programme de développement réalisé aux chantiers spatiaux d'Utopia Planitia situé sur Mars. Il s'agissait du plus grand et complexe astronef de Starfleet construit dans les années 2350.

La classe Galaxy fut prioritairement destinée à remplacer la vieillissante classe Ambassador et la classe Oberth spécialisées en missions d'exploration.

Cette classe de croiseur lourd a beaucoup servi durant la guerre du Dominion.

Données techniquesModifier

ConceptionModifier

Le bâtiment de classe "Galaxy" était divisé en deux coques : la soucoupe et le module de propulsion. Ces deux coques étaient séparables et, une fois séparée, pouvaient fonctionner tout à fait indépendamment. En général, les civiles et d'autre personnel non-essentiel étaient censés évacuer vers la soucoupe tandis que l'équipage principal continuerait le combat dans le module de propulsion, ce dernier jouissant de la plupart des armements. (TNG: "Encounter at Farpoint") La soucoupe était capable d'un atterrissage forcée sur la surface d'une planète. ("Star Trek: Generations")

La configuration de la classe Galaxy était adaptable, certaines zones du pont 8 étant modulaires et proposaient ainsi, en fonction de la mission, différents agencements. (TNG: "Liaisons")

Contrôle et commandeModifier

Un système isolinaire servait de base à l'ordinateur de bord des vaisseaux de classe Galaxy. (TNG: "The Naked Now") Les systèmes informatiques étaient concentrés dans le noyau informatique accessible via une salle d'entretien. (TNG: "Evolution") Chaque astronef de classe Galaxy embarquait un total de 3 noyaux informatiques indépendants, dont deux dans la soucoupe et l'autre dans le module de propulsion.

Appareil propulsifModifier

Les vaisseaux de classe Galaxy étaient propulsés par deux nacelles de distorsion contenant plusieurs bobines de distorsion. (TNG: "Eye of the Beholder") Cette classe pouvait atteindre une vitesse maximale de distorsion 9,6 qui pouvait être tenue pendant environ 12 heures. (TNG: "The Best of Both Worlds, Part I") Ce réacteur à distorsion était l'un des meilleurs de Starfleet, générant environ 12,75 milliards de gigawatts de puissance. (TNG: "True Q") Cette capacité de distorsion lui permettait de rivaliser avec la nouvelle classe Intrepid mise en service en 2370. (TNG: "Force of Nature")

Ce réacteur à distorsion s'étendait sur 12 ponts du module de propulsion. La chambre à dilithium située au dessus du cœur du réacteur où avait lieu le stockage de l'antimatière surplombait ce cœur au pont 42. (TNG: "Liaisons")

Il y avait trois moteurs à impulsion, deux dans la soucoupe et l'autre dans le module de propulsion. Sur la majorité des vaisseaux, seul celui situé sur le module de propulsion était utilisé.

Améliorations

En 2370, une mise à niveau de l'appareil propulsif fut testée à bord de l’Entreprise-D ; le vaisseau reçut un nouveau réacteur de distorsion basé sur la technologie interphasique. (TNG: "Phantasms") Une réhabilitation complète des nacelles fut aussi effectuée cette année. (TNG: "Eye of the Beholder") Au milieu des années 2370, la plupart des bâtiments de classe Galaxy fonctionnaient à l'aide d'un troisième moteur à impulsion. (DS9: "Favor the Bold"; VOY: "Timeless")

Systèmes scientifiquesModifier

L'astronef de classe Galaxy jouissait d'une grande variété d'équipements scientifiques et de laboratoires pour mener des études pluridisciplinaires. (TNG: "Liaisons") Le service scientifique pouvait avoir l'usage de l'ensemble des détecteurs du vaisseau pendant un certain temps à condition que cet usage n'ait pas empiétiné sur les opérations nécessaires ou, exceptionnellement, sur l'usage du commandant. (TNG: "Lessons")

Améliorations

Le système de détecteurs pouvait être amélioré et personnalisé en fonction d'une mission spécifique. Des équipements pouvaient être ajoutés si nécessaire. (TNG: "Cause and Effect", "Schisms") Les technologies de pointe étaient généralement ajoutées aux vaisseaux de classe Galaxy lorsqu'ils eurent dépassé le stade de l'essai. (TNG: "All Good Things...")

Systèmes de défenseModifier

La classe Galaxy était équipée de 12 batteries de phaseurs disposées à différents endroits sur la coque, dont une disposée sur la section dorsale du module de propulsion et qui restait inopérante sauf en cas de séparation. Se trouvait également un lance-torpilles aussi bien à l'avant qu'à l'arrière du module de propulsion. (TNG: "Conundrum") Tous les tubes lance-torpilles étaient capables de lancer simultanément 10 torpilles à photons, chaque torpille pouvant cibler un objectif différent. (TNG: "The Arsenal of Freedom", "Yesterday's Enterprise") Dans les années 2360, les vaisseaux de classe Galaxy transportaient habituellement 275 torpilles à photons. Le lance-torpilles était aussi capable d'expédier des sondes spatiales. La classe Galaxy disposant ainsi d'une grande capacité de détection. (TNG: "Conundrum")

Améliorations

En 2370, l’Entreprise-D reçut une amélioration de son armement, y compris l'amélioration de la portée des détecteurs et du verrouillage torpilles par le Lieutenant Worf. (TNG: "Genesis") En 2372, certains astronefs de cette classe, comme l'USS Venture NCC-71854, furent équipés de nouvelles batteries de phaseurs sur les nacelles. (DS9: "The Way of the Warrior")

Boucliers déflecteursModifier

Soutien de l'équipageModifier

Lorsque Starfleet autorisa l'embarquement des familles de l'équipage à bord de vaisseaux spatiaux, la priorité fut mise sur la classe Galaxy ayant été conçue spécialement pour cette fonction. (TNG: "Encounter at Farpoint") Les civiles furent autorisés à circuler dans la section scientifique des vaisseaux. (TNG: "Night Terrors")

AgencementModifier

Avec des familles et des civiles embarqués, l'intérieur de la classe Galaxy fut conçu en tenant compte de leurs conforts et ceux de l'équipage. Si les grandes sections de commandement maintenaient leurs formes et fonctionnalités, elles restaient beaucoup plus détendues que le reste des autres sections.

Travaux.png C-IMZADI-4 (lui écrire) est en train de travailler en profondeur sur cet article. Merci de ne pas le modifier pour limiter les risques de conflit de versions jusqu'à disparition de cet avertissement.


PontsModifier

Classe Galaxy MSD.jpg
Pont Installations
Pont 1
Pont 2
Pont 3
Pont 4
Pont 5
  • Zone d'interrogatioire et de détention (TNG: "Manhunt")
Pont 6
Galaxy class deck 6 graphic.jpg
Pont 7
Pont 8
Pont 9
Pont 10
Pont 11
Référencé comme le holodeck 3 dans "The Big Goodbye", il est pourtant écrit sur la porte « Holographic Environmental Simulator 4J 2917 ».
Pont 12
Pont 13
Pont 14
  • Salle 2014 : salle d'entretien des détecteurs
Difficilement lisible, "sensor maintenance".
Pont 15
Pont 16
  • Quartier de l'équipage
Pont 17
Pont 18
Pont 22
Ponts 23 à 24
    • Système d'impulsion principal, systèmes de la réaction de la fusion (TNG: "Contagion", graphique)
Pont 25
Ponts 27 à 29
Ponts 30 à 35
Pont 30
Pont 32
Pont 33
Pont 34
Pont 36
Le bureau du mécanicien chef peut être situé sur ce pont (TNG: "Galaxy's Child").
Ponts 37 à 41
Pont 38
  • Salle de marchandises 3
  • Décteurs externes
  • Tubes de Jefferies N-11 et N-95 (TNG: "The Hunted")
Pont 39
Pont 42
Pont 43

(TNG: "Liaisons")


Passerelle de commandementModifier

La passerelle de commandement d'un vaisseau de classe Galaxy était située au pont 1 de la soucoupe. Comme la plupart des vaisseaux, le pont 1 était modulaire et pouvait éventuellement être remplacé par n'importe quel autre agencement de pont. Certains astronefs de classe Galaxy ont des passerelles agencées autrement. Cette description décrivit la passerelle conçue pour 2 vaisseaux de classe Galaxy dont l’USS Entreprise-D.

La paroi avant était dominée par l'écran principal. Tout devant se situaient le poste des opérations et le poste de pilotage. Au milieu de la passerelle se trouvait le poste de commandement, dont le siège du commandant de bord au centre, flanqué des sièges de l'officier en second et d'un officier supplémentaire (tel que le conseiller ou bien le médecin-chef). De petites banquettes étaient disponibles en cas de besoin.

Le poste tactique se trouvait tout derrière le poste de commandement, avec sa console encastrée dans une arche en bois. La paroi arrière disposait de 5 autres postes. Entièrement adaptables, nous trouvons généralement les postes suivants : Sciences I, Sciences II, Mission des opérations et enfin Service machine. La passerelle disposait aussi de 2 synthétiseurs.

Par nécessité, la passerelle fut accessible via 4 turbolifts, et donnait accès à 2 salles dont la salle de réunion et le bureau du capitaine.

La passerelle étant le siège de systèmes critiques, elle comprend son propre système de survie, permettant au personnel de continuer à vivre et à fonctionner en cas d'une coupure générale ou d'immobilité. (TNG: "Brothers")

Améliorations

La passerelle de commandement des vaisseaux de classe Galaxy eurent subi quelques légères modifications cosmétiques au cours de leur première décennie de service. Le premier réaménagement en 2371 eut lieu à bord de l’USS Entreprise-D. Six nouvelles consoles furent ajoutées. De plus, le siège du capitaine fut rehaussé afin de permettre au capitaine d'obtenir une vue dégagée sur l'écran principal. ("Star Trek: Generations")

Passerelle de combatModifier

La passerelle de combat se trouvait sur le pont 8 et était connectée à la passerelle principale et à d'autres sections essentielles du vaisseau via un turbolift d'urgence. Elle fut conçue pour diriger le module de propulsion suite à une séparation. Contrairement à la passerelle principale, celle-ci était destinée au combat, elle ne disposait donc pas de postes scientifiques. Comme la principale, il existait deux variantes de design de cette passerelle. (TNG: "Encounter at Farpoint", "The Best of Both Worlds, Part II")

Bureaux du capitaineModifier

Le bureau du capitaine se trouvait directement relié à la passerelle. Il se trouvait en bas à gauche de celle-ci. Toute personne entrant faisait immédiatement face au bureau. S'y trouvaient également un canapé (TNG) et un synthétiseur (TNG: "Redemption, Part I"). Un second bureau se trouvait relié à la passerelle de combat. (TNG: "Encounter at Farpoint")

Salle de réunionModifier

La salle de réunion se situait tout derrière la passerelle. Cette pièce était généralement utilisée pour des réunions avec l'état-major du bâtiment. C'était une large pièce, disposant de larges hublots permettant une vue spectaculaire sur la partie arrière du vaisseau ainsi que l'espace alentour. Une table de réunion avec places pour 10 personnes dominait la salle, (TNG: "Encounter at Farpoint") avec des écrans LCARS sur la surface ainsi qu'aux cloisons afin d'afficher des informations. (TNG: "The Child") Des émetteurs holographiques étaient intégrés à la table afin de montrer des données. (TNG: "The Last Outpost") Certaines maquettes de vaisseaux ornaient la cloison en face des hublots. (TNG: "Darmok")

Salle des machinesModifier

L'appareil propulsif et ses appareils auxiliaires étaient disposés sur douze ponts renfermant le service machines. La salle des machines se situait au pont 36 (TNG: "Liaisons") et était un compartiment ouvert accessible directement depuis le couloir. Installée sur deux ponts, elle permettait l'accès au réacteur de distorsion ainsi qu'aux systèmes de commande mécanique. Ce compartiment abritait de multiples affichages et diverses consoles permettant le contrôle de tous les systèmes électroniques du bâtiment.

La chambre intermix se trouvait aussi au compartiment machine, ce local permettant éventuellement de servir de poste de commandement. (TNG: "Brothers") En cas de fissure du bloc de réaction matière / antimatière, des cloisons de sécurité pouvaient s'abaisser afin de permettre l'éjection du cœur du réacteur ou de contenir l'explosion. (TNG: "The Best of Both Worlds, Part I", "Violations"; "Star Trek: Generations")

Service médicalModifier

Le service médical d'un astronef de Starfleet était chargé de dispenser des soins à l'équipage.

InfirmeriesModifier

Il y avait au moins 3 infirmeries à bord de cette classe de bâtiment, (TNG: "Tapestry") dont la principale dans la soucoupe et une secondaire dans le module de propulsion. Ce local disposait d'au moins 4 bio-couchettes à la périphérie de la salle principale ainsi qu'une table d'opération. Différents équipements étaient présents afin de parer à toute éventualité. Il y avait aussi un petit bureau destiné au médecin-chef ainsi qu'un synthétiseur et un petit laboratoire.

Séparément, se trouvait des chambres privées près de l'infirmerie (TNG: "Ethics") ainsi qu'une pouponnière (TNG: "Home Soil", "Data's Day") et un centre de diagnostic. (TNG: "Transfigurations")

L'infirmerie disposait aussi d'une salle d'isolement contre les virus et protovirus. (TNG: "Brothers")

Laboratoires médicauxModifier

L'astronef de classe Galaxy disposait d'au moins 4 laboratoires d'analyses médicales de grandeurs différentes. Un petit laboratoire accessible depuis le bureau du médecin-chef était prévu pour les expériences mineures. (TNG: "Home Soil", "Evolution", "Clues", "The Game") De plus grands laboratoires servaient à faire d'autres sortes de recherches. (TNG: "Ethics")

Salle d'opérationModifier

Les interventions chirurgicales s'avérant trop compliquées pour l'infirmerie s'effectuaient dans cette salle isolée disposant d'un large éventail d'équipements. (TNG: "Ethics")

Unités d'équipements de vieModifier

C'était un compartiment séparé situé près de l'infirmerie principale au pont 12 contenant des appareils de maintien des fonctions vitales. Les patients souffrant de brûlures importantes pouvaient être soignés dans une salle renfermée. Un espace central, muni de multiples scanners, servait aux rééducations intensives. (TNG: "Transfigurations")

MorgueModifier

Une morgue disposait de différents compartiments afin de conserver les corps. Elle se trouvait près de l'infirmerie. (TNG: "Man of the People", "Suspicions")

Bureau du conseillerModifier

Le conseiller-psychologue du vaisseau disposait de son bureau au pont 9. Les membres d'équipage ayant besoin d'une aide psychosociale pouvaient prendre rendez-vous avec le conseiller en privé à cet endroit. (TNG: "The Price")

Service scientifiqueModifier

L'astronef de classe Galaxy abritait une centaine de laboratoires scientifiques de recherche. Quelques-un de ces laboratoires furent utilisés pour une seule et même discipline pendant plus de six mois. Ils bénéficiaient du même agencement, sauf certains munis d'un équipement extrêmement précis.

Cartographie stellaireModifier

Cette classe de bâtiment abritait au pont 9 le service de la cartographie. Il bénéficiait de deux types de laboratoires, dont l'un étant un petit centre comparable aux autres laboratoires à bord, et l'autre beaucoup plus grand installé sur trois ponts. Les parois de cette salle supportaient l'affichage tridimensionnel. ("Star Trek: Generations")

Laboratoires cybernétique et géophysiqueModifier

A bord de l’USS Entreprise-D, les laboratoires scientifiques étaient dans une pièce circulaire avec une plate-forme surélevée en son centre contenant un support pouvant détenir un corps cybernétique. Cet assemblage pouvait se rétracter dans le plafond et était contrôlé via une plate-forme sur le côté. D'autres consoles murales étaient visibles dans cette pièce. (TNG: "The Offspring") En 2368,le laboratoire fut redessiné en devenant plus rectangulaire. (TNG: "I Borg", "The Best of Both Worlds, Part II") Aussi séparément existaient un laboratopire géophysique. (TNG: "Pen Pals")

ArboretumModifier

L'arboretum était capable d'étudier et d'analyser une grande variété de plantes et était surtout une grande zone sociale. (TNG: "Night Terrors", "Imaginary Friend", "Dark Page")

Laboratoires à cétacésModifier

Les vaisseaux de classe Galaxy transportaient un complément de cétacés. Parmi les membres d'équipage, ces installations étaient également connues comme "les dauphins tanks" (TNG: "The Perfect Mate") ou le "laboratoire aquatique" (TNG: "Genesis") Dans une chronologie alternative, ces installations été aussi connues sous le nom de "opérations cétacés". (TNG: "Yesterday's Enterprise")

Transport et chargementModifier

Salles de téléportationModifier

20t salles de téléportation étaient localisées un peu partout sur le vaisseau. (TNG: "11001001") 4 salles de chargement étaient localisées dans le module soucoupe au pont 6, (TNG: "The Game") et 14 autres dans le module de commandement. (TNG: "Encounter at Farpoint")

Hangars à navettesModifier

Se trouvaient trois hangars à navettes sur les vaisseaux de classe Galaxy disposant d'une grande variété de navettes. Le hangar à navettes principal était situé au pont 4 du module soucoupe. Il était tellement massif qu'une décompression d'air disposait d'assez de force pour propulser le vaisseau en avant. (TNG: "Cause and Effect") Deux plus petits hangars étaient disponibles au pont 13 du module de commandement. (TNG: "The Next Phase")

Navettes embarquées

SoutesModifier

Se trouvaient de nombreuses soutes à de multiples niveaux du vaisseau. Celles-ci contenaient des espaces de stockage importants, des téléporteurs de chargement, des lifters anti-gravité pour le transport des marchandises. (TNG: "The Hunted", "Hollow Pursuits") La soute 4 était la seule donnant sur la coque extérieure. (TNG: "Power Play")

CorridorsModifier

Les corridors ou couloirs étaient larges afin de permettre autant au personnel de Starfleet qu'aux familles de se déplacer aisément.

LogementsModifier

La majorité de l'équipage se logeait dans la soucoupe, dans un ordre permettant une sécurité accrue des civiles et du personnel non-essentiel durant la période de séparation. Cependant, le module de propulsion disposait d'un petit quartier de l'équipage, généralement réservé au personnel de la machine et leurs familles. (TNG: "Imaginary Friend"; "Star Trek: Generations") Les animaux domestiques, y compris chats, chiens et poissons étaient autorisés à bord. (TNG: "Data's Day")

Il y avait trois types de logements de l'équipage :

  • Cabine d'officier subalterne - Ces petites cabines étaient localisées dans l'intérieur du vaisseau sans hublots sur l'extérieur. Ils incluaient, salon, chambre et salle de bain.
  • Cabine d'officier supérieur - Identique à la cabine d'officier subalterne mais sur la surface extérieur du vaisseau. (TNG: "Schisms", "Frame of Mind", "Genesis") Elles étaient généralement réservées au grade de lieutenant commander et au dessus.
  • Cabine d'officier général ; cabine du passager - Cabine de luxe avec vue exceptionnelle sur l'espace. (TNG: "Too Short a Season", "Sarek") Celles-ci se trouvaient sur le pont 8. (TNG: "Hero Worship")

Loisirs et divertissementsModifier

L'AbordageModifier

Voir: Abordage pour plus de détails

Le plus gros compartiment de la soucoupe se trouvait à l'avant du pont 10, l'Abordage servait de lieu privilégié pour la détente et la vie sociale. Il disposait de jeux en quantité tels que les échecs tridimensionnels ainsi que d'un bar servant des boissons au synthéhol. Le synthétiseur proposait au client d'autres types de boissons et plats. De ses hublots d'observation avant on avait une vue formidable sur l'espace alentour. (TNG: "The Child", "Power Play")

HolodeckModifier

Six holodecks, localisés au pont 9, 10 et 11, figuraient dans les vaisseaux de classe Galaxy . (TNG: "11001001", "Homeward")

GymnaseModifier

Le gymnase au pont 12 permettait la partique de nombreux sports. Une salle d'aérobic (TNG: "The Price"), une salle de racquetball (TNG: "Suddenly Human"), d'arts martiaux comme le Mok'bara (TNG: "Clues", "Second Chances", "Lower Decks"), un cour de parrises squares (TNG: "Second Chances"), un cour d'anbo-jytsu (TNG: "The Icarus Factor"), une salle d'escrime (TNG: "We'll Always Have Paris", "I Borg", "Lessons"), une salle d'entrainement au tir de phaseur (TNG: "A Matter of Honor", "Redemption, Part I") étaient disponibles.

Théâtre et salle de concertModifier

Un théâtre accueillait un grand public. Se trouvait également une salle de concert. (TNG: "Sarek", "Frame of Mind")

Salon de beauté et salle de détenteModifier

Un salon de beauté proposait à l'équipage une simple coiffure ou d'autres soins esthétiques comme un traitement élaboré de thalassothérapie. (TNG: "Data's Day", "The Host", "Schisms") Une salle de détente était également à disposition (TNG: "Encounter at Farpoint")

SynthétiseursModifier

Avec un synthétiseur, l'équipage pouvait synthétiser toute une gamme d'articles, cependant certains valaient un « crédit ». (TNG: "Data's Day")

Sections scolairesModifier

Se trouvait différentes écoles de tailles variables au sein du vaisseau. (TNG: "When the Bough Breaks") Elles étaient classées par type de travaux manuels. (TNG: "Imaginary Friend", "Rascals", "Masks")

HistoireModifier

Galaxy class design lab.jpg

Laboratoire de création d'Utopia Planitia

Conception et mise au pointModifier

Le développement de la classe Galaxy débuta dans les années 2350 aux chantiers spatiaux d'Utopia Planitia. (TNG: "Booby Trap", "Eye of the Beholder") Beaucoup de technologies implantées dans les bâtiments de classe Galaxy furent testées à bord de précédents vaisseaux prototypes, y compris l'USS Pegasus NCC-53847 dans les années 2350. (TNG: "The Pegasus")

Le cœur du réacteur de distorsion fut créé à l'avant-poste Seran-T-one à la date stellaire 40'052 par certains des plus brillants ingénieurs de la Fédération, notamment Leah Brahms du Theoretical Propulsion Group. (TNG: "Booby Trap")

Utopia Planitia.jpg

Classe Galaxy en chantier à Utopia Planitia

La majorité des composants d'un bâtiment de classe Galaxy fut apportée sur orbite et dans des usines de chantier au sol.

Après son lancement, la classe Galaxy devint l'astronef le plus complexe et sophistiqué technologiquement jamais construit par la Fédération. (TNG: "Lonely Among Us", "Contagion")

Premières annéesModifier

La capacité et taille imposante des vaisseaux de classe Galaxy leurs permirent d'obtenir des missions prestigieuses et de gagner en popularité auprès de Starfleet. (TNG: "Ménage à Troi" ; VOY: "Relativity") Ils furent remarqués pour leurs impressionnantes capacités tactiques par les membres de la Fédération et d'autres espèces du Quadrant Alpha. (TNG: "Tin Man", "Chain of Command, Part I"; DS9: "Valiant"; VOY: "Infinite Regress") La classe Galaxy était la seule classe d'astronef de la flotte de Starfleet permettant d'embarquer un grand nombre de civils ; beaucoup de membres du personnel emmenèrent leur famille à bord.

En 2365, la sécurité de la classe Galaxy, en particulier le système de propulsion de distorsion, fut remis en question lorsque l'USS Yamato NCC-71807 fut perdu dans un mystérieux accident proche de la Zone Neutre Romulienne. Ce vaisseau fit l'expérience de nombreuses anomalies des systèmes qui lui firent perdre le caisson d'antimatière. Les investigations menées par l'USS Entreprise-D révéla un mauvais fonctionnement suite à la découverte d'une transmission Iconienne et non un problème de construction inhérent à ce type de vaisseau. (TNG: "Contagion")

Le plus connu de tous les vaisseaux de classe Galaxy fut l'USS Enterprise-D (brièvement sous le commandement de William T. Riker et Edward Jellico) qui fut pendant 9 années dirigé par le capitaine Jean-Luc Picard. L' Entreprise-D permit des premiers contacts avec une multitude d'espèces, incluant le Continuum Q, l'Alliance Ferengie et le Collectif Borg. Les efforts diplomatiques du capitaine et de son équipage permirent l'apaisement des tensions durant le guerre civile klingonne ainsi que de fréquentes rencontres avec l'Empire Stellaire Romulien et l'Union Cardassienne. La plus importante de tout fut d'empêcher l'assimilation de la Terre durant l'invasion Borg de 2367. (Star Trek: The Next Generation)

La Guerre contre le DominionModifier

USS Odyssey critically damaged.jpg

L'USS Odyssey percuté

Un bâtiment de la classe Galaxy fut impliqué dans le désastreux premier contact avec le Dominion. L'USS Odyssey NCC-71832 entra dans le Quadrant Gamma avec pour ordre de secourir quelques détenus de la Fédération capturés par les Jem'Hadars. Quand l'Odyssey bâtit en retraite, un vaisseau d'attaque Jem'Hadar fit une chevauchée kamikaze contre celui-là provoquant sa destruction totale. (DS9: "The Jem'Hadar") Cet acte suicidaire déclencha les hostilités pour 3 ans entre la Fédération et le Dominion. Cette période sanglante fut appelée la Guerre du Dominion.

Les astronefs de classe Galaxy furent missionnés dans d'importantes missions de cette guerre, y compris l'Opération retour où cette classe y joua un rôle stratégique lors de la formation des escadres "Galaxy". (DS9: "Sacrifice of Angels") Ils furent utilisés durant la prise du système de Chin'toka, (DS9: "Tears of the Prophets") et la Bataille de Cardassia. (DS9: "What You Leave Behind")

USS Galaxy.jpg

L'USS Galaxy à la première bataille de Chin'toka

DiffusionModifier

Beaucoup de ces vaisseaux entrèrent dans l'effectif de la flotte durant les années 2370. (VOY: "Relativity") Dans le dernier quart de la décennie, les vaisseaux de classe Galaxy furent aperçus dans la totalité de l'espace de la Fédération, des stations proches de la Terre (VOY: "Endgame") jusqu'à la Zone Neutre Romulienne. ("Star Trek: Nemesis")

Vaisseaux lancésModifier

ApparitionsModifier

Production: Technical ManualModifier

  • Type : Vaisseau d'exploration
    • Lieu de construction : ASDB Integration Facility, Chantiers spatiaux d'Utopia Planitia, Mars
    • Logement : Équipage de 1 012 officiers et sous-officiers ; possibilité d'embarquement de 200 passagers plus 15 000 évacués (maxi)
    • Propulsion : 1 réacteur de distorsion de 1 500+ cochranes générés par 2 nacelles ; 1 moteur à impulsion sur le module de propulsion, 2 moteurs à impulsion sur la soucoupe
    • Dimensions :
      • Longueur : 641 m
      • Largueur : 463,73 m
      • Hauteur : 195,26 m
    • Masse : 4 500 000 tonnes
    • Vitesse : Distorsion 9,6 pour 12 heures (possible) ; distorsion 9,9 pour 12 heures (urgence)
    • Armement : 11 batteries phaseur de type-X ; 2 lance-torpilles à torpilles à photons

Cependant les « manuels techniques » ne sont pas considérés canoniques.

ApocryphesModifier

  • Dans le jeu Star Trek: Armada, la classe "Galaxy" est considérée comme un vaisseau de combat. A l'écran, l'"USS Enterprise-D" est un vaisseau de combat comme dans TNG: "Yesterday's Enterprise" et "All Good Things...". Quoi qu'il en soit, le jeu prend place dans une trame temporelle alternative et nous ne savons pas si vaisseau de combat est le statut actuel de ces vaisseaux auprès de Starfleet.
  • Dans les romans "New Frontier" de Peter David, le Capitaine Calhoun reçoit un "Galaxy" en remplacement de son vaisseau perdu, l'USS Excalibur de classe Ambassador. Il est étonnant d'ailleurs que le nom "Excalibur" soit choisi.
  • Ne sont pas considérés canoniques les vaisseaux ci-dessous de classe "Galaxy" mentionnés dans des jeux et nouvelles:
USS Allegheny (Star Trek: Armada II)
USS Asgard (A Time to Be Born)
USS Bolivar (Rogue Saucer)
USS Breedlove (Star Trek Invasion: Time's Enemy)
USS Challenger II (The Return)
USS Cheyenne NCC-75435 (Star Trek: Borg)
USS Constitution (Star Trek: The Next Generation - Double Helix: Infection; Possession)
USS Dauntless NCC-71879 (Star Trek: Bridge Commander) (destroyed in battle)
USS Excalibur-A (Excalibur: Restoration et al.)
USS Hood (Station Rage)
USS Idaho (The Big Game; The Long Night; Star Trek Invasion: The Soldiers Of Fear)
USS Madison (The Big Game; The Long Night; Star Trek Invasion: The Soldiers Of Fear)
USS Monitor (Star Trek: Away Team) (assimilé)
USS Muakaikubo (Star Trek Invasion: Time's Enemy) (détruit au combat)
USS Oraidhe (Intellivore)
USS Oregon NCC-75698 (Star Trek: Armada)
USS Potemkin (Station Rage)
USS San Francisco NCC-74780 (Star Trek: Bridge Commander)
USS Trident (Gateways: Cold Wars et al.)

Liens externesModifier