FANDOM


UFP logo

Grand Sceau de la Fédération des Planètes Unies

La Fédération des Planètes Unies ou F.I. (VF TOS)(United Federation of Planets en anglais) était une alliance interstellaire, fondée en 2161. D’abord conçue comme une alliance défensive, elle a rapidement évolué pour devenir un gouvernement interstellaire incontournable au sein des Quadrants Alpha et Beta.

Les membres fondateurs étaient entre autres, la Terre, Vulcain, Andoria et Tellar. Au 24ème siècle, elle comptait plus de 150 membres et s'étendait sur 8000 années-lumières.

ALERTE NOIRE
Cet article ne prend pas encore en compte Star Trek: Discovery, suite à un manque d'informations canons pour la classification (ressources uniques). En attendant, retrouvez les nouvelles informations sur la page de discussion.

HistoireModifier

Evénements précédant la FondationModifier


Fondation (2161)Modifier

Fondation de la Fédération 2161

Cérémonie de fondation de la Fédération

La Fédération des Planètes Unies fut fondée en 2161, à San Francisco sur Terre, peu de temps après la fin des guerres romuliennes. Les membres fondateurs de la nouvelle alliance furent la Terre, Vulcain, Andor et Tellar. Une nouvelle agence de défense et d'exploration appelée Starfleet fut créée, composée de militaires de chaque monde membre, mais principalement de l'organisation terrienne du même nom. (TNG: "The Outcast" ; ENT: "Zero Hour", "In a Mirror, Darkly, Part II", "These Are the Voyages...")

Aucune date précise n'a été clairement définie à l'écran.
Certains fans argumentent que le jour de création de la Fédération est le 8 mai 2161 en référence à la fondation de Paramount Pictures le 8 mai 1914.
Le roman (non-canon) ENT - "Last Full Measure" établit la date de fondation au 12 août 2161.
D'autre part, l'album de la famille Picard tiré de
"Star Trek: Generations" précise que la signature a eu lieu le 11 octobre 2161 ; que la colonie d'Alpha Centauri nouvellement indépendante figurait également parmi les membres fondateurs ; que le Terrien Thomas Vanderbilt fut nommé en qualité de premier Président de la Fédération avec l'Andorien Sarahd comme Vice-président.
Il est possible que la cérémonie aperçue dans ENT: "These Are the Voyages..."Jonathan Archer a fait un discours mémorable ne soit que la première étape de l'alliance intergalactique (probablement la Charte interstellaire citée par l'agent temporel Daniels dans ENT: "Zero Hour") et que la signature de la Constitution de la Fédération ne soit signée que plus tard cette année-là, surtout si on considère les propos de Deanna Troi dans l'épisode ENT: "These Are the Voyages...": "Cette alliance donnera naissance à la Fédération."

22ème siècleModifier

De 2184 à 2192, Jonathan Archer assuma les fonctions de Président de la Fédération. (ENT: "In a Mirror, Darkly, Part II")

La présidence de Jonathan Archer est précisée sur son dossier personnel aperçu sur un écran de visualisation de l'USS Defiant NCC-1764 dans l'univers-miroir.

Au 22ème siècle, une nouvelle forme d'économie prit forme dans la Fédération, rendant les systèmes monétaires traditionnels obsolètes. (VOY: "Dark Frontier")


23ème siècleModifier

Au milieu du 23ème siècle, un conflit éclata avec les Axanars. Le capitaine Garth d'Izar de Starfleet remporta une victoire décisive lors de la fameuse bataille d'Axanar, désormais étudiée à l'Académie de Starfleet. Par la suite, James T. Kirk participa à la mission de paix d'Axanar, dans laquelle il s'est brillamment distingué. (TOS: "Court Martial", "Whom Gods Destroy")

Dans les années 2280, un Président Humain assuma les fonctions de Président de la Fédération lors de l'incident de la sonde cétacée. ("Star Trek IV: The Voyage Home") Un Efrosien lui succéda dans les années 2290. ("Star Trek VI: The Undiscovered Country")

Conflits avec l'Empire KlingonModifier

Vers 2223, les relations se dégradèrent entre la Fédération et l'Empire klingon. Une guerre froide s'installa entre les 2 adversaires pendant plus de 70 ans, marquée notamment par des disputes territoriales: Donatu V, Planète de Sherman, secteur d'Archanis, Organia... ("Star Trek VI: The Undiscovered Country")

En 2267, la guerre fut déclarée entre les 2 puissances. Mais, elle fut rapidement stoppée par l'intervention des Organiens qui forcèrent les 2 parties à arrêter les hostilités. Le traité de paix d'Organia fut signé, il imposa l'établissement d'une zone neutre et l'établissement d'une procédure d'attribution territoriale. (TOS: "Errand of Mercy", "The Trouble with Tribbles")

En 2267, la Fédération, l'empire klingon et l'Empire stellaire romulien tentèrent d'opérer un rapprochement en fondant une colonie commune aux 3 puissances sur la planète Nimbus III rebaptisée "Planète de la paix galactique". Le projet se révéla rapidement être un échec. ("Star Trek V: The Final Frontier")

Malgré le traité de paix d'Organia, la fin des années 2260 fut marquée par une série de conflits: Capella IV, Neural, Elas... dans lesquels les Klingons tentèrent de gagner des avantages stratégiques et de sécuriser leurs droits miniers. (TOS: "Friday's Child", "A Private Little War", "Elaan of Troyius")

Dans les années 2280, les tensions reprirent avec la révélation du projet secret Genesis, un programme de terraformation planétaire. Les Klingons accusèrent la Fédération de duplicité en considérant Genesis comme une arme de destruction. ("Star Trek III: The Search for Spock")
Lorsque l'équipage de l'USS Enterprise NCC-1701, commandé par James T. Kirk, réussit à capturer l'oiseau-de-proie du commander klingon Kruge, l'ambassadeur Klingon proclama une vendetta contre Kirk, prétextant qu'il n'y aurait pas de paix aussi longtemps que Kirk vivrait. ("Star Trek IV: The Voyage Home")

Malgré quelques négociations depuis l'imposition du traité de paix organien (notamment en 2289 avec les négociations à la colonie de Korvat), aucun progrès majeur n'aboutit à des relations solides entre les 2 puissances. (DS9: "Blood Oath")

En 2293, la situation changea brusquement après la destruction de la lune klingonne Praxis. Le désastre causa des problèmes majeurs au niveau économique, militaire et écologique pour l'Empire. Le Chancelier Gorkon du Haut conseil klingon choisit alors l'alternative controversée de proposer une paix complète à la Fédération, avec l'établissement d'un processus de démantèlement des installations militaires situées le long de la zone neutre.

Conférence de Khitomer 2293

Conférence de Khitomer en 2293

Cependant, en route vers une conférence sur Terre, Gorkon fut assassiné par des conspirateurs de Starfleet en coopération avec leurs homologues Klingons opposés au traité de paix.
Azetbur, la fille de Gorkon fut nommée Chancelier à la place de son père. Malgré d'énormes pressions de ses conseillers pour abandonner l'initiative de paix, elle choisit de poursuivre la vision de son père. La conférence de Khitomer aboutit finalement à la signature des accords de Khitomer, traité qui fut la première étape d'une paix durable entre les 2 puissances. ("Star Trek VI: The Undiscovered Country")

Conflits avec l'empire stellaire romulienModifier

Zone Neutre Romulienne 2266

Zone Neutre Romulienne en 2266

A la suite de la défaite des guerres romuliennes (TOS: "Balance of Terror"; TNG: "The Defector"), une zone neutre fut instaurée entre les 2 puissances. Les Romuliens entrèrent alors dans dans une phase d'isolation pendant plus d'un siècle.

Cependant en 2266, un oiseau-de-proie occulté pénétra dans la zone neutre pour tester les défenses de la Fédération, marquant ainsi leur retour sur la scène galactico-politique. Il fut finalement intercepté puis détruit par l'USS Enterprise NCC-1701. (TOS: "Balance of Terror")

En 2267, la Fédération, l'empire klingon et l'empire stellaire romulien tentèrent d'opérer un rapprochement en fondant une colonie commune aux 3 puissances sur la planète Nimbus III rebaptisée "Planète de la paix galactique". Le projet se révéla rapidement être un échec. ("Star Trek V: The Final Frontier")

Dans les années 2260, d'après les rapports de Starfleet Intelligence, les Romuliens conclurent une alliance avec l'empire klingon qui aboutit à un échange technologique, mais qui ne tarda pas à vaciller. En 2268, l'équipage de l'USS Enterprise NCC-1701 réussit à dérober un dispositif d'occultation à bord d'un vaisseau romulien. (TOS: "The Enterprise Incident")

En 2293, les Romuliens prirent part aux négociations de paix entre la Fédération et l'empire klingon, agissant en sous-main pour les empêcher d'aboutir. ("Star Trek VI: The Undiscovered Country")


24ème siècleModifier

Au milieu du 24ème siècle, l'expansion de la Fédération l'amena à entrer en conflits avec de nombreuses puissances mineures ou majeures: les Talariens (TNG: "Suddenly Human"), les Sheliaks (TNG: "The Ensigns of Command"), les Tzenkethis (DS9: "The Adversary"), l'union cardassienne, les Tholiens (TNG: "The Icarus Factor", "Peak Performance"),... Ces conflits ont généralement pris fin par l'établissement de traités.

Au cours des décennies suivantes, la Fédération fut confrontée à de nouvelles menaces lors de la rencontre avec les Borgs et du Dominion, ainsi que le réveil des Romuliens et les tensions grandissantes avec l'empire klingon.

Conflits avec l'union cardassienneModifier

Dans les années 2340, la Fédération entra en conflit avec l'union cardassienne, entraînant les 2 puissances dans plusieurs guerres jusque dans les années 2350 (massacre de Setlik III, déploiement de mines dans le secteur de Beloti, attaque de l'USS Stargazer NCC-2893 en mission pacifique, attaque d'un avant-poste de la Fédération, ...). Des actes hostiles frontaliers se poursuivirent dans la décennie suivante jusqu'à la signature d'une trêve en 2367. Mais la trêve ne parvint pas à résoudre les conflits territoriaux, causant une nouvelle offensive des Cardassiens dans l'espace de la Fédération, notamment sur le système de Minos Korva en 2369. (TNG: "The Wounded", "Ethics", "Chain of Command, Part I", "Chain of Command, Part II" ; VOY: "Prey")

En 2369, sous la pression de la Fédération et de la résistance bajorane, les Cardassiens se retirèrent de Bajor après 50 ans d'occupation, la planète fut alors placée sous la protection de la Fédération. La découverte d'un vortex ne tarda pas à inciter les Cardassiens à reconsidérer leur position pour tenter de reprendre le contrôle du système bajoran. (DS9: "Emissary")

En 2370, les 2 parties parvienrent à établir un traité de paix redessinant les frontières et instaurant la création de la zone démilitarisée, zone-tampon où aucune partie n'était autorisée à déployer des armements ou établir de bases militaires. De nombreuses planètes de la Fédération furent l'objet d'échanges entre les 2 puissances. Mais certains colons de la Fédération installés sur ces planètes s'opposèrent à ces dispositions et refusèrent de quitter leur monde, causant un durcissement de la part des Cardassiens.

Devant la pression croissante des Cardassiens et la "trahison" de la Fédération, les colons décidèrent de se défendre eux-même et créèrent le mouvement de résistance du "Maquis". La Fédération refusa d'intervenir dans le conflit mais de nombreux membres de la Fédération et de Starfleet devinrent sympathisants ou rejoignirnt leur cause. (DS9: "The Maquis, Part I", "The Maquis, Part II" ; TNG: "Journey's End", "Preemptive Strike")

La menace BorgModifier

A la fin du 23ème siècle, la Fédération ouvrit un dossier sur les Borgs, suite aux témoignages de réfugiés El-Auriens ayant fuit leur planète envahie par ces créatures cybernétiques. ("Star Trek: Generations" ; VOY: "Scorpion, Part I")

Il est possible qu'un lien ait été établi avec les 2 machines non-identifiées découvertes sur Terre en 2153. ("Star Trek: First Contact", ENT: "Regeneration")

Mais durant la première moitié du 24ème siècle, les Borgs ne furent encore qu'une rumeur. Dans les années 2350, Magnus et Erin Hansen proposèrent à Starfleet de mener une expédition en vue de prouver et d'étudier cette espèce. L'USS Raven NAR-32450 fut alors mis à leur disposition. Ceux-ci trouvèrent finalement les Borgs mais se firent assimiler, tout comme leur fille Annika, avant d'avoir pu avertir la Fédération. (VOY: "The Raven")

En 2364, les Borgs firent une incursion le long de la zone neutre romulienne, détruisant une série d'avant-postes de l'empire stellaire romulien et de la Fédération dans les secteurs 30 et 31. L'ennemi ne fut pas encore identifié à cette époque. (TNG: "The Neutral Zone")

En 2365, l'entité Q propulsa l'USS Enterprise NCC-1701-D dans le système J-25, où il se retrouva face à un cube borg. Le vaisseau subit de lourdes pertes avant d'être finalement sauvé par Q. Jean-Luc Picard informa alors Starfleet de la menace que représente cette espèce. (TNG: "Q Who")

Locutus de Borg 2367

Locutus de Borg en 2367

Fin 2366, la destruction de la colonie de New Providence et de l'USS Lalo marqua le retour des Borgs. La situation devint critique lorsqu'ils parvinrent à kidnapper et assimiler le capitaine Picard qui devint alors Locutus de Borg. Celui-ci, fort de ses connaissances tactiques de la Fédération, dirigea un assaut contre la Terre. Starfleet dépêcha une quarantaine de vaisseaux à Wolf 359, sous le commandement de l'amiral J.P. Hanson, pour le stopper. Devant la supériorité technologique borg, la bataille qui s'en suivit se solda par la destruction d'une flotte de 39 vaisseaux de la Fédération et plus de 11000 morts. Arrivé à proximité de la Terre, l'équipage de l’Enterprise-D parvint à récupérer Picard/Locutus. A bord du vaisseau, Data parvint alors par l'intermédiaire du lien neurologique de Locutus à implanter l'ordre au collectif de 'dormir', obligeant les drones à se régénérer. Le dysfonctionnement occasionné provoqua finalement l'autodestruction du cube. (TNG: "The Best of Both Worlds, Part I", "The Best of Both Worlds, Part II" ; DS9: "Emissary")

Après cette débâcle, Starfleet se lança dans un programme de reconstruction et intensifia ses efforts en matière de technologies défensives et offensives. Les vaisseaux furent dorénavant davantage conçus pour le combat que pour l'exploration, à l'exemple de la nouvelle classe Defiant.

En 2368, lorsqu'un Borg isolé fut découvert sur une planète, un plan fut conçu pour inoculer un virus au sein du collectif, au moyen d'un programme invasif. Cependant, devant l'individualité grandissante de ce Borg, le capitaine Picard ne put se résoudre à le sacrifier, en raison des implications morales soulevées, choix qui fut contesté par la suite par le vice-amiral Alynna Nechayev. En 2369, à la suite de cet incident, un groupe de renégats Borgs, mené par Lore conduit, une série d'attaques dans les territoires de la Fédération, notamment sur l'avant-poste d'Ohniaka III. La menace fut à nouveau enrayée par l'équipage de l'USS Enterprise-D. (TNG: "I, Borg", "Descent, Part I", "Descent, Part II")

Bataille Secteur 001

Bataille du Secteur 001 en 2373

En 2373, après avoir détruit une colonie sur Ivor Prime, un cube se dirigea vers la Terre, une nouvelle fois menacée. Les forces amassées dans le secteur de Typhon, sous le commandement de l'amiral Hayes, échouèrent à stopper l'avancée du cube vers la Terre. La bataille se déroula finalement dans le secteur 001 où les forces de la Fédération réussirent à vaincre le cube borg, grâce à la parfaite connaissance des Borgs de Jean-Luc Picard. Cependant avant que le cube n'explosât, les Borgs envoyèrent une sphère générant un vortex temporel dans le but d'assimiler la Terre dans le passé en 2063. L'équipage de l'USS Enterprise NCC-1701-E parvint toutefois à les en empêcher. ("Star Trek: First Contact")

Dans le quadrant Delta, l'équipage de l'USS Voyager NCC-74656 fut à plusieurs reprises confronté aux Borgs au cours de leur voyage de retour vers le quadrant Alpha, amassant par la même, de nombreuses informations capitales à leur sujet. (VOY: "Unity", "Scorpion, Part I", "Scorpion, Part II", VOY: "Hope and Fear", "Drone", "Dark Frontier", VOY: "Collective", "Child's Play", VOY: "Unimatrix Zero, Part I", "Unimatrix Zero, Part II", "Imperfection", VOY: "Shattered", "Q2", "Endgame")

Relations avec les KlingonsModifier

Malgré la paix signée en 2293, les relations entre les 2 puissances restèrent tendues et se détériorèrent même au début du 24ème siècle. Mais en 2344, lors de la bataille de Narendra III, le vaisseau USS Enterprise NCC-1701-C de la Fédération vint en aide à l'avant-poste klingon de Narendra III qui subit une attaque romulienne. Le sacrifice de l'équipage de l’Enterprise-C réaffirma les accords de Khitomer et conduisit finalement à la signature du traité d'Alliance quelques années plus tard. D'après les termes de ce nouveau traité, chaque camp pouvait demander l'assistance de l'autre pour combattre un ennemi. (TNG: "Yesterday's Enterprise", "Redemption, Part I", "Redemption, Part II", DS9: "The Way of the Warrior")

{{bginfo|Dans une chronologie alternative, l'USS Enterprise-C disparaît dans une faille temporelle lorsqu'il se prépare à défendre l'avant-poste klingon d'une attaque romulienne. Les relations entre la Fédération et les Klingons finissèrent alors pas se détériorer, conduisant à la guerre. (TNG: "Yesterday's Enterprise")

A la fin des années 2360, les intrigues politiques au sein du Haut conseil klingon obligèrent la Fédération à s'impliquer dans la politique klingonne, notamment avec la nomination de Jean-Luc Picard comme arbitre de la succession à la mort du chancelier K'mpec et avec la mise au jour des manoeuvres de la Maison de Duras avec les Romuliens lors de la guerre civile klingonne. (TNG: "Reunion", "Redemption, Part I", "Redemption, Part II")

L'Alliance entre les 2 puissances fut cependant mise à rude épreuve dans les années 2370 avec la volonté du Dominion de déstabiliser et diviser les grandes puissances des quadrants Alpha et Beta. Fin 2371, le général Martok, conseiller influent auprès du chancelier Gowron, fut capturé et remplacé par un Korrigan. Celui-ci parvint à convaincre Gowron que les troubles politiques de l'Union cardassienne étaient l'oeuvre du Dominion et l'incita à lancer une invasion de Cardassia. En 2372, le refus du conseil de la Fédération de soutenir l'action klingonne conduisit Gowron à considérer cet affront comme une trahison et à mettre fin aux accords de Khitomer. Le refus du capitaine Benjamin Sisko de Deep Space 9 de livrer des membre du Conseil Detappa cardassien se solda par l'attaque de la station, mais Gowron cessa finalement son offensive devant les arguments de Sisko sur la division des forces du quadrant. (DS9: "The Way of the Warrior")

Les 2 puissances furent dorénavent au bord de la guerre. Mi-2372, Starfleet découvrit que les Klingons tentèrent d'isoler le système bajoran en posant des mines occultées, puis déjoua également un plan visant à empêcher la Fédération d'aider les populations cardassiennes. (DS9: "Sons of Mogh", "Rules of Engagement")

Finalement, fin 2372, Gowron posa un ultimatum pour la "restitution" de certains territoires, notamment le secteur d'Archanis. Le refus du Conseil de la FUP conduit l'Empire à lancer une invasion massive de la Fédération. La guerre qui s'en suivit fut brutale mais ne dura que quelques semaines. Gowron posa un cessez-le feu lorsque Starfleet mit à jour la véritable identité de Martok. Cependant quelques semaines plus tard, le cessez-le-feu fut rompu brièvement avec l'attaque klingonne d'Ajilon Prime. Les hostilités prirent définitivement fin lorsque le Dominion annexa l'Union cardassienne, modifiant ainsi les positions de force. Gowron accepta alors de re-signer les accords de Khitomer devant la menace imminente d'invasion du Dominion. Une force klingonne fut dorénavent posté sur DS9. La Fédération et l'Empire klingon combattirent désormais côte-à-côte durant la Guerre du Dominion. (DS9: "Broken Link", "Apocalypse Rising", DS9: "...Nor the Battle to the Strong", "By Inferno's Light")

Relations avec les RomuliensModifier

En 2311, l'Empire stellaire romulien prit part à l'incident de Tomed, où des milliers de citoyens de la Fédération perdirent la vie. Cet incident aboutit au traité d'Algeron qui renforça la zone neutre romulienne et interdit à la Fédération de développer les techniques d'occultation. Les Romuliens s'installèrent alors à nouveau dans une période d'isolation vis-à-vis de la Fédération durant les 5 décennies suivantes. (TNG: "The Neutral Zone", "The Pegasus")

Dans les années 2340, l'Empire romulien entra en conflit avec l'Empire klingon. Lors de l'attaque romulienne de Narendra III, l'assistance apportée par la Fédération aux Klingons conduisit ironiquement les 2 ennemis des Romuliens à établir une paix durable. (TNG: "Yesterday's Enterprise")

En 2364, les attaques borgs le long des territoires romuliens incitèrent les Romuliens à revenir sur le devant de la scène intergalactique. (TNG: "The Neutral Zone")

Divers incidents marquèrent les contacts suivants entre les 2 puissances:

En 2371, la menace du Dominion suscita l'inquiétude des Romuliens. C'est pourquoi, ils accordèrent une dérogation au traité d'Algeron en mettant à disposition un système d'occultation à bord de l'USS Defiant NX-74205 en échange d'informations sur ce puissant empire du quadrant Gamma (DS9: "The Search, Parts I", "The Search, Part II"). Quelques mois plus tard cependant, pour éviter définitivement toute menace du Dominion, les Romuliens tentèrent de détruire la station Deep Space 9 et de sceller le vortex bajoran (DS9: "Visionary"). La même année, Starfleet découvrit que le Tal Shiar romulien et l'ordre obsidien cardassien avaient mis au point un plan visant à détruire la planète-mère des Fondateurs, mais il s'avéra qu'il s'agissait d'un piège du Dominion visant à affaiblir considérablement les forces des 2 empires. (DS9: "Improbable Cause", "The Die is Cast")

Conférence Anvers

Conférence d'Anvers en 2372

En 2372, la paranoïa monta encore d'un cran dans les 2 empires avec l'attentat perpétré par un Korrigan infiltré lors d'une conférence réunissant des dignitaires de la Fédération et de l'Empire stellaire romulien (DS9: "Homefront"). En 2373, l'Empire stellaire romulien choisit finalement de signer un pacte de non-aggression avec le Dominion pour demeurer neutre lors du conflit à venir. (DS9: "Call to Arms")

En 2374, les Romuliens s'emparèrent du vaisseau prototype USS Prometheus, disposant des dernières innovations technologiques de Starfleet (mode d'attaque multi-vectorielle, bouclier régénérateur, armure ablative), mais Starfleet parvint finalement à récupérer le vaisseau grâce au Docteur de l'USS Voyager NCC-74656. (VOY: "Message in a Bottle")

Quelques mois plus tard, Benjamin Sisko et Garak mirent au point un stratagème visant à convaincre les Romuliens de rejoindre l'Alliance de la Fédération dans la guerre du Dominion. Devant les "preuves" de la duplicité du Dominion, l'Empire stellaire romulien finit par lui déclarer la guerre et rejoignit l'Alliance (DS9: "In the Pale Moonlight"). L'arrivée de la flotte romulienne dans le conflit permit dans un premier temps de renverser les rapports de force. En 2375, les Romuliens établirent une présence sur DS9. Des conflits internes à l'Alliance commencèrent à se déclarer lorsque les Romuliens stockèrent secrètement des armes sur Derna, l'une des lunes de Bajor. L'insistance du colonel Kira Nerys et de l'amiral William Ross les poussa cependant à les enlever. (DS9: "Image in the Sand", "Shadows and Symbols")

La même année, l'agence secrète 'Section 31' de la Fédération infiltra un agent au sein du Tal Shiar afin de préparer l'après-guerre. (DS9: "Inter Arma Enim Silent Leges")

Fin 2375, les flottes alliées parvinrent à défaire le Dominion, mettant fin à la guerre. (DS9: "What You Leave Behind")

En 2379, après l'assassinat du Sénat romulien par les Rémiens et la prise de pouvoir de Shinzon comme nouveau Praetor, l'Empire planifia l'attaque de la Fédération grâce à leur nouvelle arme émettant des radiations thalarons. La menace fut cependant neutralisée par l'équipage de l'USS Enterprise NCC-1701-E lors de la bataille de Bassen Rift où Shinzon perdit la vie. Par la suite, des négociations de paix s'engagèrent entre les 2 puissances. ("Star Trek: Nemesis")

La Guerre du DominionModifier

Destruction USS Odyssey

La destruction de l'USS Odyssey en 2370

En 2369, la Fédération découvrit, dans le système bajoran, un vortex conduisant vers le quadrant Gamma. Fin 2370, face aux incursions régulières dans leur territoire, le Dominion lança une offensive contre les colonies (New Bajor, ...) et vaisseaux (USS Odyssey NCC-71832, ...) originaires du quadrant Alpha. (DS9: "The Jem'Hadar")

Devant la menace, la Fédération assigna l'USS Defiant NX-74205, équipé d'un dispositif d'occultation romulien, auprès de la station DS9 sous le commandement de Benjamin Sisko. Celui-ci fut alors envoyé dans le quadrant Gamma pour trouver les Fondateurs du Dominion et négocier la paix. Malheureusement, leur xénophobie et leur ambition de contrôle des "Solides" se révélèrent rapidement. Les 2 puissances entrèrent alors dans une période de guerre froide. (DS9: "The Search, Part I", "The Search, Part II")

Par la suite, le Dominion mit en oeuvre une stratégie visant à infiltrer les différentes puissances du quadrant Alpha pour y insuffler la paranoïa et les fragiliser. En 2371, après s'être débarrassé du Tal shiar romulien et de l'Ordre obsidien cardassien, le Dominion tenta de raviver les tensions entre la Fédération et les Tzenkethis. (DS9: "The Adversary")

En 2372, sous l'influence d'un Korrigan infiltré, l'Empire klingon rompit les accords de Khitomer qui le liaient à la Fédération, plongeant ainsi les 2 puissances dans un conflit. (DS9: "The Way of the Warrior")

Après l'attentat perpétré par un Korrigan lors d'une conférence sur Terre, la paranoïa ne cessa de croître. L'amiral Leyton et ses partisans de Starfleet tentèrent alors de provoquer un coup d'état pour mettre en place un gouvernement militaire plus radical, mais sa tentative de prise de pouvoir se solda cependant par un échec. (DS9: "Homefront", "Paradise Lost")

Vers la fin 2372, le Dominion rencontra des difficultés internes lorsque des rebelles Jem'Hadars prirent le contrôle d'une base iconienne sur Vandros IV et s'adressa alors au capitaine Sisko pour mettre fin à la menace. (DS9: "To the Death")

En 2373, après avoir démasqué le Korrigan Martok, un cessez-le-feu fut déclaré entre l'Empire klingon et la Fédération, mais des tensions subsistèrent entre les 2 puissances. Les hostilités prirent définitivement fin lorsque une imposante flotte du Dominion traversa le vortex et se dirigea vers Cardassia, marquant ainsi la nouvelle alliance entre l'Union cardassienne et le Dominion. Ce revirement inattendu des Cardassiens modifia inexorablement l'équilibre des forces et devant la menace imminente d'invasion du Dominion, les Klingons acceptèrent de re-signer les accords de Khitomer et de combattre au côté de la Fédération. Quelques temps plus tard, le Dominion tenta de porter un nouveau coup à ses ennemis en voulant faire exploser le soleil du système bajoran pour détruire les forces klingonnes et de Starfleet amassées près de DS9, mais leur tentative échoua. (DS9: "Broken Link", "Apocalypse Rising", "...Nor the Battle to the Strong", "In Purgatory's Shadow" & "By Inferno's Light")

Le soutien de l'Union cardassienne et l'établissement de pactes de non-agression avec des puissances notables du quadrant comme les Miradorns, les Romuliens, les Tholiens et les Bajorans, montrèrent sans ambiguité les intentions du Dominion, la guerre était imminente. Après plusieurs mois, la Fédération décida de miner le vortex pour empêcher de nouveaux afflux de troupes du Dominion dans le quadrant, et se prépara à abandonner DS9. L'attaque de la station qui s'en suivit, enclencha le début des hostilités. Alors que le Dominion se focalisait sur la récupération de la station, les forces klingonnes et de Starfleet prirent d'assaut les chantiers spatiaux de Torros III. Bien que le Dominion réussit à s'emparer de Deep Space 9, la destruction des chantiers spatiaux, le minage du vortex et la résistance secrète bajorane marquèrent un coup dur pour le Dominion. (DS9: "Rapture", "Call to Arms")

Operation Retour départ

Opération retour en 2374: départ de la flotte d'attaque

Lors des mois suivants, les forces de la Fédération et de l'Empire klingon ne cessèrent de reculer sur tous les fronts face aux Jem'Hadars. Lorsque des renseignements rapportèrent que le Dominion était sur le point de désamorcer le champ de mines, la reprise de DS9 devint une priorité. L'opération retour fut mise sur pied dans l'urgence. Malgré le surnombre des vaisseaux du Dominion, l'intervention des Prophètes du Temple Céleste fit disparaître une flotte de 2800 vaisseaux de guerre jem'hadar dans le vortex. La débâcle du Dominion fut complète lorsque sa ligne de défense se trouva percée et que la station fut victime de sabotage. Le retrait fut alors décidé. (DS9: "A Time to Stand", "Rocks and Shoals", "Sons and Daughters", DS9: "Behind the Lines", "Favor the Bold", "Sacrifice of Angels")

Dans les semaines qui suivirent la perte de DS9, la Fédération perdit cependant encore du terrain avec l'attaque de mondes stratégiques de la Fédération comme Coridan et Betazed (DS9: "One Little Ship", "In the Pale Moonlight").

Devant cette situation critique, Sisko et Garak mirent au point un stratagème visant à convaincre les Romuliens de rejoindre l'Alliance de la Fédération dans la guerre du Dominion. Devant les "preuves" de la duplicité du Dominion, l'Empire stellaire romulien finit par lui déclarer la guerre et rejoignit l'Alliance (DS9: "In the Pale Moonlight"). Fin 2374, l'arrivée de la flotte romulienne dans le conflit permit dans un premier temps de renverser les rapports de force, avec notamment la prise du système de Chin'toka. (DS9: "Tears of the Prophets")

Raid San Francisco 2375

Raid breen sur San Francisco en 2375

En 2375, la maladie dégénérative des Fondateurs (provoquée par la Section 31) et les défaites à répétion incitèrent les dirigeants du Dominion à forger une alliance avec les puissants et mystérieux Breens. Grâce à l'assistance breen, le Dominion parvint à gagner la seconde bataille de Chin'toka et à mettre en oeuvre un raid surprise sur San Francisco. La technologie breen de drainage d'énergie était ainsi parvenue à décimer les flottes de Starfleet et des Romuliens, seuls les vaisseaux klingons y étaient immunisés. Le moral des troupes de l'Alliance était alors au plus bas. (DS9: "Treachery, Faith, and the Great River", "Til Death Do Us Part", DS9: "Strange Bedfellows", "The Changing Face of Evil")

Au sein du Dominion, la Confédération breen prit toutefois de plus en plus de responsabilités et territoires aux Cardassiens, les incitant de plus en plus à se rebeller. Starfleet en profita pour soutenir cette résistance cardassienne. (DS9: "When It Rains...", "Tacking Into the Wind", "Extreme Measures")

Rédition du Dominion

Rédition du Dominion en 2375

L'Alliance parvint également à contrer la technologie breen de drainage, retournant l'avantage stratégique de leur côté. Le Dominion choisit alors de se replier dans ses frontières. Starfleet et l'Empire klingon choisirent donc d'attaquer avant que le Dominion ne puisse se renforcer davantage. Grâce au sabotage orchestré par les Cardassiens, la Bataille de Cardassia marqua finalement la victoire de l'Alliance. Le Dominion signa sa rédition, mettant fin à la guerre. Malgré la victoire de l'Alliance, les pertes furent importantes pour la Fédération et ses alliés. (DS9: "The Dogs of War", "What You Leave Behind")


Le futurModifier

Au 26ème siècle, des peuples comme les Klingons, les Ithenites et les Xindis rejoignirent la Fédération.

Dans les années 2550s, les forces de la Fédération firent échouer l'invasion des Constructeurs de Sphères et les forcèrent à retourner dans leur propre région transdimensionnelle, ce qui les poussa à tenter d'empêcher la formation de la Fédération dans le passé. (ENT: "Azati Prime")

Cependant, du fait de la destruction du réseau de sphères par l'Enterprise NX-01, il est possible que ces événements n'aient jamais eu lieu.

Au 29ème siècle, la Fédération maîtrisait le voyage temporel. Ce renseignement était connu seulement de quelques membres de l'USS Voyager NCC-74656 dont le capitaine Kathryn Janeway.

Espace de la FédérationModifier

Carte stellaire Fédération

Carte de la Fédération

Le territoire de la Fédération comprenait plusieurs douzaines de secteurs au sein des quadrants Alpha et Beta, couvrant ainsi près de 8000 années-lumière.

OrganisationModifier

Le gouvernement de la Fédération était organisé comme une république fédérale, où chaque planète ou colonie membre formait un district semi-autonome. L'autorité centrale de la Fédération était délégué à 3 branches: le Conseil de la Fédération (pouvoir législatif), le Président de la Fédération (pouvoir exécutif) et la Cour suprême de la Fédération (pouvoir judiciaire). Les pouvoirs et le statut de ces différentes organes furent décrites dans la Constitution et la Charte de la Fédération.

Conseil de la FédérationModifier

Conseil de la Fédération 2286

Conseil de la Fédération en 2286

Le Conseil de la Fédération était l'organe législatif de la Fédération. Il était présidé par le Président de la Fédération.

Il se réunit à San Francisco aux USA sur Terre.

Président de la FédérationModifier

Le Président de la Fédération est le chef du gouvernement, le chef de l'Etat et le commandant en chef des armées. Il préside le Conseil de la Fédération.

Ses bureaux sont situés à Paris en France sur Terre

L'album de la famille Picard tiré de "Star Trek: Generations" précise qu'une position de Vice-président existe également, mais cela n'a jamais été corroborré par des faits canons.

Cour suprême de la FédérationModifier

La Cour Suprême de la Fédération était la plus haute instance judiciaire de la Fédération. Elle était l'autorité juridique ultime pour interpréter la Constitution ou la Charte de la Fédération et débattre des lois fédérales.


Membres de la FédérationModifier

Espèces Fondatrices de la Fédération

les 4 espèces fondatrices : Terriens, Vulcains, Andoriens et Tellarites

En 2373, la Fédération comprenait plus de 150 planètes membres et plus de 1000 colonies semi-autonomes. (DS9: "Battle Lines" ; VOY: "Innocence" ; "Star Trek: First Contact")

Les membres de la Fédération s'organisèrent sous les termes universels de liberté, d'égalité, de coexistence pacifique, d'échanges commerciaux et scientifiques, d'exploration et de défense mutuelle.

Contrairement à la majorité des autres puissances majeures de la galaxie où le pouvoir était détenu par une espèce dominante qui exerçait son influence sur d'autres planètes et espèces, tous les membres de la Fédération rejoignirent librement la Fédération et furent égaux vis-à-vis des autres membres.

Adhésion à la Fédération

Pour faire partie de la Fédération, les candidats devaient respecter certaines conditions:

  • posséder un gouvernement unifié
  • avoir atteint un certain niveau de technologie (distorsion)
  • acccorder aux citoyens, certains droits de manière égalitaire
  • ...

Des officiers de Starfleet étaient généralement envoyés sur une planète candidate pour évaluer la demande d'adhésion. Le Conseil de la Fédération prenait la décision finale après connaissance de cet avis.


AgencesModifier

EconomieModifier

La Fédération avait une économie de masse, construite autour d'une production à grande échelle de produits de consommation. Les dépenses basiques comme la nourriture, l'habillement ou le logement étaient généralement assurées pour tous sans monnaie. Les avancées technologiques et un changement radical des mentalités envers la quête de richesse rendit les systèmes monétaires traditionnels obsolètes à partir du 22ème siècle. L'introduction et le développement des synthétiseurs au milieu du 24ème siècle changa radicalement l'orientation économique au sein de la Fédération. La société n'eut dorénavant plus comme objectif, l'acquisition de richesse mais plutôt le développement personnel pour le bénéfice de tous. Cependant, les entreprises étaient encouragées mais leur but principal n'était plus de faire du profit. ("Star Trek: First Contact" ; DS9: "In the Cards" ; VOY: "Dark Frontier")

L'unité de base des échanges était le crédit de la Fédération.

Au sein des divers systèmes qui la composaient, la Fédération disposait de ressources naturelles importantes, bien que le besoin de certains produits fut désormais limité depuis l'apparition des synthétiseurs. D'autres matières comme le latinium furent généralement échangées avec des planètes non affiliées. La matière qui eut le plus grande valeur était le dilithium, car il était nécessaire au voyage spatial.

Les mondes membres de la Fédération qui possédaient certaines ressources, furent parfois obligés d'en fournir à d'autres mondes dans les situations d'urgence: par exemple en 2269, Starfleet assura la livraison de zénite Ardanan à Merak II victime d'une épidémie . (TOS: "The Cloud Minders")

Ce modèle utopique d'économie de l'abondance, cher au producteur Gene Roddenberry, n'a jamais été clairement défini par les scénaristes, rendant son fonctionnement effectif relativement obscure.

ArchivagesModifier

Liens externesModifier

Memory Alpha logo 2016
Wiki
Cet article a été désigné comme "article vedette" car il est l'un des meilleurs exemples du travail de la communauté de Memory Alpha. Cependant, n'hésitez pas à contribuer si vous souhaitez améliorer davantage cette page.