Wikia

Memory Alpha

Jean-Luc Picard

9 921pages sur
ce wikia
Discussion3
Réalités Multiples
(informations couvrant un ou plusieurs plans d'existence)
Bgd personnage.png
Jean-Luc Picard
Nom: Jean-Luc Picard
Genre: Masculin
Espèce: Humain
Naissance: 13/07/2305 - Terre (La Barre)
Situation: Citoyen de la Fédération
Officier de Starfleet
Rang(s): 2323 - Cadet
2327 - Enseigne
... - Lieutenant
2330s - Lt Commander
2333 - Capitaine
Poste(s): 2327 - USS Reliant
2333 - USS Stargazer
2364 - USS Enterprise -D
2372 - USS Enterprise -E
Famille: Père: Maurice Picard (+)
Mère: Yvette Gessard (+)
Frère: Robert Picard (+)
Neveu: René Picard (+)
Belle-soeur: Marie Picard
Tante: Adele

Acteur(s): Patrick Stewart (adulte)
David Tristan Birkin (enfant)
Tom Hardy (clone)
Marcus Nash (enseigne)


Jean-Luc Picard était un officier de Starfleet renommé au 24ème siècle. Il fut notamment le capitaine de l'USS Stargazer NCC-2893 entre 2333 et 2355, de l'USS Enterprise NCC-1701-D entre 2364 et 2371 et de l'USS Enterprise NCC-1701-E à partir de 2372. Il établit le contact avec de nombreuses cultures : les Ferengis, les Borgs, le Continuum Q...

JeunesseModifier

Picard jeune.jpg

Picard retombé en enfance en 2370 (12 ans)

Jean-Luc Picard naquit à La Barre en France sur Terre, le 13 juillet 2305 (TNG: "Conundrum"). Lui et son frère aîné Robert passèrent leur enfance dans l'exploitation vinicole gérée par leur père et qui appartenait à la famille Picard depuis des générations. Soucieux de préserver les valeurs ancestrales, Maurice et Yvette Picard éduquèrent leurs enfants dans le respect des traditions anciennes, évitant même l'usage des technologies superflues comme le réplicateur. (TNG: "Family")

Mais enfant déjà, Jean-Luc rêvait d'aventures et d'exploration. Il se passionna pour les vaisseaux spatiaux dont il aimait construire des maquettes. Il fut d'ailleurs captivé par le Phoenix, le premier vaisseau humain capable de distorsion créé par Zefram Cochrane, qu'il admira à plusieurs reprises au Smithsonian Institution. Il fut également récompensé pour un exposé sur les vaisseaux qu'il avait fait en classe. (TNG: "Family", "Booby Trap"-"Star Trek: First Contact")

Dans sa jeunesse, Jean-Luc fut aussi marqué par l'état mental de son grand-père, qui se détériorait au fur et à mesure. (TNG: "Night Terrors")

Il quitta finalement le vignoble familial, pour entrer à Starfleet, créant des tensions au sein de sa famille, ce qu'il regretta pendant des décennies. (TNG: "Family")

Carrière dans StarfleetModifier

Le numéro de série de Jean-Luc Picard était SP 937-215. (TNG: "Chain of Command, Part I") Puis TD-1037-2176 (CEO) à partir de 2369. (TNG Remastered: "Conundrum")

Académie de StarfleetModifier

Jean-Luc Picard Cadet.jpg

Picard à l'Académie

Après avoir échoué à sa première tentative d'entrée en 2322, Picard réussit le concours d'entrée à l'Académie de Starfleet en 2323. Picard devint, par la suite, l'un des meilleurs cadets de sa classe. (TNG: "Coming of Age")

Lors de ses années à l'Académie, Jean-Luc se révèla arrogant et indiscipliné, mais il parvint à devenir plus mature grâce aux conseils du jardinier Boothby. (TNG: "The First Duty")

Parmi les amis de l'Académie de Picard, figuraient Cortin Zweller, Marta Batanides et une certaine A.F. (dont il a gravé les initiales sur l'orme préféré de Boothby et à cause de qui il prétendait avoir échoué en chimie organique). (TNG: "The Game", "Tapestry")

A cette époque, Picard développa une certaine passion pour l'archéologie. Son professeur, Richard Galen, l'encouragea à poursuivre dans ce domaine, au vu de son talent, mais Picard choisit finalement une carrière au sein de la flotte. (TNG: "The Chase")

Il excella également en sports, remportant le marathon de Starfleet Academy en avril 2323 sur Danula II, devenant ainsi le seul cadet de première année à remporter l'épreuve (TNG: "The Best of Both Worlds, Part II" ; Album de la famille Picard). Il a, par ailleurs, affronté lors d'un match de lutte, un Ligonien qu'il a renversé en 14 secondes. (TNG: "The First Duty")

Certains fans spéculent qu'il s'était râsé la tête à la suite d'une victoire, expliquant le manque de cheveux sur la photo de "Star Trek: Nemesis".

Durant sa seconde année, Picard fut assigné en stage sur Morikin VII où il rencontra les Nausicaans pour la première fois, ceux-ci disposant d'un avant-poste sur un astéroïde à proximité. (TNG: "Tapestry")

Lors de ses années études, l'un de ses professeurs se trouvait être en fauteuil roulant. (TNG: "The Loss")

Le 20 juillet 2327, il sortit diplômé de l'Académie et assista à la cérémonie de remise des diplômes au Yuri Gagarin Hall (Album de la famille Picard)

USS ReliantModifier

Jean-Luc Picard poignardé.jpg

Picard poignardé par un Nausicaan

Plus tard dans la même année, alors qu'il attendait sa nouvelle affectation sur l'USS Reliant en compagnie de ses amis Cortin et Marta, son arrogance faillit presque lui coûter la vie lors d'une permission à la Base stellaire Earhart. Une altercation avec des Nausicaans au sujet d'une partie truquée de dom-jot, tourna rapidement en bagarre. L'un des Nausicaans profita de la situation pour le poignarder au coeur. La technologie médicale parvint cependant à le maintenir en vie grâce à l'implantation d'un coeur artificiel qui devait être remplacé périodiquement. Cet évènement marqua Picard, lui montrant à quel point la vie était fragile et l'incita à prendre encore plus de risques dans la suite de sa carrière, ce qu'il réalisa lorsque Q lui proposa de modifier cet évènement en 2369. (TNG: "Samaritan Snare", "Tapestry", "The Measure Of A Man": version longue)

A bord du Reliant, il servit entre autre avec le lieutenant Nakamura. (TNG: "The Measure Of A Man": version longue)

A l'origine ce passage était une scène coupée de "The Measure Of A Man", en 2012, elle est restaurée et réintégrée pour l'édition remasterisation.

Picard montra, très tôt, des qualités de commandement: il dirigea notamment une mission sur Milika II pour sauver un ambassadeur. Q cita cet évènement comme crucial dans la formation de la personnalité de Picard. (TNG: "Tapestry")

Lorsqu'il était jeune lieutenant, il assista également au mariage du Vulcain Spock où il rencontra brièvement Sarek pour la première fois. (TNG: "Sarek")

Il est possible que l'ambassadeur sauvé sur Milika II soit Spock, Sarek ou la femme de Sarek, ce qui expliquerait son invitation au mariage. Cependant, il a déclaré dans les années 2360s ne les avoir rencontrés tous 2 qu'une seule fois. (TNG: "Sarek", "Unification, Part I")

USS Stargazer NCC-2893Modifier

USS Stargazer.jpg

USS Stargazer

Picard fut assigné comme pilote à bord de l'USS Stargazer NCC-2893 de classe Constellation.

En 2333, alors lieutenant commander, il prit les commandes du vaisseau lorsque le capitaine fut tué sur la passerelle. Il se vit par la suite, proposer définitivement le commandement du vaisseau. Étant l'un des plus jeunes officiers à atteindre cette position, Picard conserva ce commandement pendant les 22 années suivantes.

Il n'est pas précisé s'il fut promu directement au rang de capitaine, étant donné que des petits ou vieux vaisseaux sont parfois commandés par des personnes qualifiés de capitaines mais ne disposant que d'un rang de lieutenant commander ou commander.

Le 9 avril 2342 Picard entretint une relation avec une jeune femme appelée Jenice. Il l'invita au Café des Artistes à Paris. Cependant, de peur de trop s'impliquer dans cette relation, il ne vint jamais au rendez-vous, Jenice épousa finalement Paul Manheim quelques temps après. (TNG: "We'll Always Have Paris")

Quelques années plus tard, Picard entretint brièvement une relation avec Miranda Vigo, celle-ci donna naissance, quelques mois plus tard en 2346, à un fils nommé Jason. Il s'avèra en 2370 que le père de l'enfant qui était un officier de Starfleet, n'était pas Jean-Luc Picard. (TNG: "Bloodlines")

Durant les guerres cardassiennes, le Stargazer fut choisi pour proposer un armistice à l'Union Cardassienne. Après avoir établi le contact avec un vaisseau de guerre cardassien, le capitaine Picard abaissa les boucliers en signe de bonne volonté, mais le commandant cardassien en profita pour détruire son armement. Le Stargazer parvint toutefois à fuir. (TNG: "The Wounded")

A cette époque, Picard s'était lié d'amitié avec Walker Keel (rencontré dans un bar de Tau Ceti III), Jack R. Crusher et sa fiancée Beverly Howard. Bien que Picard éprouvait une certaine attirance pour cette dernière, il ne lui déclara pas sa flamme en raison de son amitié envers Jack. (TNG: "Conspiracy", "Journey's End")

Picard et Beverly Crusher morgue.jpg

Morgue

Lors d'une mission en 2354, Picard eut à faire un choix difficile en sauvant la vie d'un membre d'équipage au détriment d'un autre. Jack Crusher perdit ainsi la vie et Picard retourna personellement le corps de Jack à sa veuve et son fils. Il accompagna d'ailleurs Beverly Crusher à la morgue sur la base stellaire 32. (TNG: "Encounter at Farpoint", "Coming of Age", "The Bonding" & "Violations")

Grankite order of tactics.jpg

Grankite Order of Tactics

En 2355 (date stellaire 40217.3), le Stargazer fut sérieusement endommagé par un vaisseau inconnu dans le système de Maxia Zeta, on découvrit en 2364 qu'il s'agissait d'un vaisseau ferengi. Picard réussit à détruire le vaisseau ennemi en utilisant une manoeuvre tactique inédite, plus tard appelée la manoeuvre de Picard en son honneur. Mais, les dégâts subis par le Stargazer furent si importants que l'équipage fut forcé d'abandonner le vaisseau. Les survivants dérivèrent plusieurs semaines dans des capsules d'évacuation avant d'être secourus. Par la suite, ses actions durant la bataille furent l'objet d'une cour martiale menée par le procureur Phillipa Louvois (avec qui il a d'ailleurs précédemment entretenu une relation amoureuse). Aucune charge ne fut finalement retenue contre lui pour la perte du vaisseau. En outre, il se vit gratifié de la Grankite Order of Tactics (class of Excellence) pour avoir développé une tactique astucieuse et inédite.

DaiMon Bok tenta cependant, de discréditer Picard en 2364 pour venger son fils tué dans la bataille. (TNG: "The Battle", "The Measure Of A Man", "Bloodlines" ; Album de la famille Picard)

Affectation(s) inconnue(s)Modifier

Après la destruction du Stargazer, Picard poursuivit sa carrière à bord de vaisseaux spatiaux. (TNG: "Rascals")

En 2369, lorsque Picard redevient un ado de 12 ans, il dit à Troi: "Je viens de passer 30 ans de ma vie à bord de vaisseaux, ce n'est pas maintenant que je vais m'asseoir derrière un bureau". En réalité, il vient de passer 42 ans.

USS Enterprise NCC-1701-DModifier

USS Enterprise-D.jpg

USS Enterprise NCC-1701-D

En 2364, à la date stellaire 41'148, le capitaine Jean-Luc Picard se vit offrir par ordre de l'amiral Norah Satie, le commandement de l'USS Enterprise NCC-1701-D de classe Galaxy, le plus prestigieux vaisseau de la flotte.

Jean-Luc Picard, early 2364.jpg

En route pour une nouvelle mission

Alors que son vaisseau faisait route vers Deneb IV afin d'y inspecter la station Farpoint et d'y récupérer le reste de ses officiers supérieurs. L' Enterprise-D fut pris dans une toile géante ; et soudainement sur la passerelle une entité apparue se faisant nommé Q, il s'avéra que cet Être était omnipotent et alerta l'équipage que l'Humanité n'avait rien à faire dans ce système stellaire et qu'elle devait retourner d'où elle venait sinon elle serait détruite. Jean-Luc lui résista si bien que Q le plaça avec ses officiers dans un tribunal de 2079 en tant que représentants de l'espèce Humaine afin d'y être jugés pour tous les crimes perpétrés par les Humains. Picard tenta de le faire raisonner en lui disant que l'Humanité avait changé. Q défia Picard en l'envoyant vers la Station Farpoint et d'y élucider son mystère. Sur place Jean-Luc rencontra son Premier officier le Commander William Riker et eut une discusssion avec lui afin de savoir ce que son numéro un avait dans le ventre. Picard lui avoua avoir des difficultés de relation auprès des enfants et lui demanda que quand l'occasion se présenterait de lui apporter son aide. Plus tard, il rencontra son médecin-chef Beverly Crusher une ancienne connaissance, accompagnée de son fils Wesley Crusher. Voulant faire un effort, il accepta que Wesley entrât sur la passerelle et lui proposa de s'asseoir sur le fauteuil du capitaine, cette 1ère relation avec l'adolescent fut un fiasco. Une alerte orbitale se déclencha et un vaisseau alien arriva et attaqua la Vieille Cité Bandie. Riker et une équipe d'exploration après avoir arpenté les souterrains de la station furent téléportés sur le vaisseau pour y découvrir la même chose. Leur rapport établit à Picard permit à celui-ci de comprendre que la station Farpoint était une entité prisonnière des Bandis et que le vaisseau alien était son compagnon qui venait la délivrer. Les 2 créatures de l'espace disparurent dans les profondeurs de l'espace. Q disparut aussi, mais promit que ce ne serait pas la dernière fois qu'on le verrait. (TNG: "Encounter at Farpoint")

Lorsque l'USS Enterprise-D fut envoyé à la recherche du SS Tsiolkovsky NCC-53911, l'équipage fut intoxiqué par ce le virus Psi 2000. Les symptomes étaient un état alcoolisé qui donnait des bouffées d'envie sexuelle. Alors que ses officiers étaient tour à tour contaminés et que la situation commençait à lui échapper, Jean-Luc s'exprima de façon inattendue pour un capitaine: "J'en ai marre..."
Lorsque Picard fut à son tour contaminé, il réussit malgré tout à garder le contrôle de la situation et surtout à résister aux avances sexuelles du docteur Crusher. (TNG: "The Naked Now")

Lorsqu'il vint avec son équipage sur la planète Ligon II pour récupérer en urgence un vaccin, il fut confronté à un rituel culturel, suite à l'enlèvement de Yar, il dut accepter qu'elle combatte lors du challenge de l'éviction. Grace à sa diplomatie et sa ruse, il réussit à récupérer son officier et le vaccin. (TNG: "Code of Honor")

Il établit le premier contact officiel avec des Ferengis, lorsque Tarr le commandant d'un maraudeur vola un convertisseur d'énergie T-9 sur un avant-poste. (TNG: "The Last Outpost")

Lorsque Kosinski et son assistant appelé Le Voyageur vinrent à bord pour améliorer les moteurs du vaisseau, une erreur dans la formule de distorsion propulsa le vaisseau dans la galaxie Triangulum, puis dans une zone qu'ils appelèrent la fin de l'univers où les pensées devenaient réelles. En plus d'être perdu à 2'700'000 années-lumière, il fut confronté à l'apparition illusoire de sa mère Yvette Picard. Après avoir sauvé la vie du Voyageur qui était responsable de cet extraordinaire voyage, le vaisseau retourna à son point de départ. Suite au comportement prometteur de Wesley Crusher, il le promut Enseigne stagiaire afin de suivre les conseils du Voyageur qu'il lui dit que Crusher avait un potentiel énorme. (TNG: "Where No One Has Gone Before")

P de Picard, lonely among us.png

P de Picard

Alors que Picard reçut à bord du vaisseau les délégations anticane et selay, deux peuples ennemis souhaitant entrer au sein de la Fédération. Alors qu'il avait pour mission de les conduire vers la planète Parlement, le vaisseau traversa le système de Bêta Renner où se situe un nuage énergétique. Peu après, en plus de devoir faire la médiation entre les deux forces politiques Picard dut comprendre pourquoi ses officiers commençèrent à se comporter étrangement. Picard prid la décision de retourner vers le nuage, au risque de retarder leur arrivée sur Parlement et de laisser croître la tension politique à bord. Aux abords du nuage, L’Enterprise-D découvrit qu'il était peuplé d'Êtres énergétiques et que l'un d'eux avait été embarqué accidentellement. Après que plusieurs officiers furent possédés, Picard le devint également jusqu'à en devenir également un Être énergétique par le biais de la téléportation. Heureusement Picard arriva à communiquer grâce à une console, en signalant sa présence par un "P". La téléportation en sens inverse se passa bien, le corps de Picard fut reconstruit et son esprit reprit sa place. Tout se finit bien avec le nuage, mais pas forcément avec les extra-terrestres, il semblerait qu'un officiel Selay fut servi de repas aux Anticans. (TNG: "Lonely Among Us")

Après que l' Enterprise-D se fut mis en orbite de Rubicun III. Picard dut intervenir auprès des autorités des Edos suite à la condamnation à mort de Wesley Crusher. Malgré la Première Directive Picard décida d'appliquer les lois de la Fédération face aux lois des Edos (TNG: "Justice")

USS Stargazer bridge1.jpg

Picard sur la passerelle du Stargazer

Picard et ses officiers retrouvèrent les Ferengis qui étonnamment lui firent un cadeau: l'USS Stargazer NCC-2893, son ancien vaisseau. Picard se rendit à bord et récupèra d'anciennes affaires. Seulement Picard commença à souffrir de violentes migraines. Crusher ne comprit pas. De son côté Bok, le Ferengi, lui rappela la Bataille de Maxia où Picard avai détruit le vaisseau de son fils. Mais pour Picard, il s'agissait d'un vaisseau inconnu et hostile. Les migraines furent de plus en plus violentes et Picard replongea dans ses souvenirs et commença à confondre rêve et réalité. Picard repartit sur le Stargazer et totalement dans sa rêverie, crut revivre la Bataille et attaqua l’Enterprise-D. Heureusement en parallèle Riker qui avait des doutes sur le comportement de Bok contacta Kazago, le Ferengi en second. Puis lors de l'attaque, Riker réussit à contrer l'attaque de Picard sachant que celui-ci allait reproduire les mêmes évènements et donc la manoeuvre de Picard. Convaincu Picard, par sa volonté, réussit à détruit le générateur de pensées cause de ses douleurs et troubles. De son côté Bok fut découvert et démis de ses fonctions par Kazago. (TNG: "The Battle")

Alors que l’Enterprise-D dut mener une mission médicale d'urgence dans le système de Sigma III. Picard et ses officiers se retrouvèrent de nouveau face à Q. Celui-ci retarda la mission et envoya les officiers supérieurs à la surface d'une planète inconnue et les fit de se confronter à des soldats imaginaires et donna les pouvoirs du Continuum-Q à Riker. Pendant ce temps, sur le vaisseau Picard se confronta à Q par l'intermédiaire de textes de William Shakespeare.

Q:"La vie n'est qu'une ombre qui passe, un pauvre baladin qui se pavane et se démène son heure durant sur la scène et puis qu'on entend plus. C'est un récit conté par un idiot plein de bruit et de fureur qui ne signifie rien."
Picard:"Quelle belle oeuvre que l'Humain, comme il est noble par sa raison. Qu'il est infini dans ses facultés. Dans sa force et ses mouvements comme il est expressif et admirable. Par l'action semblable à un ange. Par la pensée semblable à un dieu."

Peu après sur la passerelle, alors que Q réunit tout le monde. Riker qui avait vu mourir une petite fille, décida grâce à ses pouvoirs de réaliser les rêves de chacun. Picard lui fit la leçon, puis chaque officier tour à tour, malgré la réalisation de leur rêve, refusa. Riker rejeta ses pouvoirs. Par l'intermédiaire des officiers Picard vainquit Q et parlant à haute voix demande au Continuum-Q de le reprendre. (TNG: "Hide and Q")

Lwaxana Troi arriva sur l’Enterprise-D (en orbite de Haven) pour marier Deanna. Jean-luc fut confronté à l'animosité entre celle-ci et Victoria Miller (la future belle-mère). Surtout que Lwaxana Troi était une femme excentrique et qui n'hésitait pas grâce à ses pouvoirs télépathiques à dire tout haut devant tout le monde que Jean-Luc était attiré par elle. En parallèle, Picard dut agir face à la présence d'un vaisseau tarellien. Tout le monde croyait ce peuple disparu après une contamination violente. Picard reçut de la Première Electorine de Haven, l'ordre de détruire le vaisseau avant un risque de contamination. Picard attendit. La décision fut bonne. Mystérieusement Steven Miller (le futur marié) qui était médecin avait un lien avec une Tarellienne et décida partir avec ces gens pour les aider. La crise se termina bien et Picard garda Deanna à son bord. (TNG: "Haven")

Dixon Hill.jpg

Picard en Dixon Hill

Picard s'entrainait avec l'aide de Deanna à apprendre le langage jarada afin d'établir un contact diplomatique, les Jaradas étant très sensibles à la prononciation. (la dernière rencontre se passa mal pour une faute de prononciation et les relations furent gelées durant 20 ans). Picard fatigué et ayant 11 heures devant lui, Deanna lui proposa de se détendre dans le holodeck. Picard activa la version holographique du roman "The Big Good-Bye" se déroulant en 1941 à San Francisco. Picard, Crusher, Whalen, spécialiste en histoire du 20ème siècle et Data partirent se détendre ensemble. Fascinés, ils se retrouvèrent face à des gangsters. Un dysfonctionnement du holodeck déclenché par un sondage des Jaradas désactiva les protocoles de sécurité. Lorsque l'hologramme Felix Leech tira sur Whalen celui fut réellement gravement blessé. Picard et Data ensemble parvinrent à convaincre Cyrus Redblock et ses hommes de les laisser partir pour le soigner en leur expliquant tout simplement la vérité: qu'ils venaient d'un autre monde et que eux étaient virtuels. (TNG: "The Big Goodbye")

Alors que l’Enterprise-D se trouvait en orbite de la planète Angel I, les officiers restés sur le vaisseau furent tous contaminés par un virus qui mutait toutes les 20min, Picard en fut l'un des premiers touchés. Il donna le commandement à La Forge. Une fois revenu sur la passerelle, il avait encore la voix enrouée et ne se fit pas comprendre de Data lorsqu'il dit "en avant-toute", ce qui fit sourire Riker. (TNG: "Angel One")

L’Enterprise-D fut mis aux amarres de la Base stellaire 74 pour un contrôle de routine de ses systèmes. Picard était serein du rapport, car les capacités du vaisseau avaient dépassé toutes leurs espérances. Picard partit rejoindre Riker dans le holodeck 4 et fut fasciné par Minuet, une femme holographique. Ce programme venait d'être amélioré par les Bynars, des humanoïdes en charge du contrôle des systèmes. Picard passa un agréablement moment avec Riker et Minuet, parla même français. Lorsque Picard voulut quitter le holodeck, Minuet les en empêcha, il comprit aussitôt que quelque chose se passait. Une fois dans le corridor avec Riker, ils découvrirent que le vaisseau était sous alerte rouge, que le personnel avait été évacué et qu'il était programmé pour aller sur la planète Bynaus. Ils entreprirent de reconquérir le vaisseau, ils allèrent dans la salle des armes programmèrent l'autodestruction, puis armés de phaseurs, allèrent en salle de téléportation pour se faire téléporter sur la passerelle. Une fois réussi, ils annulèrent l'autodestruction, puis comprirent quel était le but de l'acte des Bynars. La planète Bynaus sauvée, Picard se mit à la station de navigation et programma le retour à la base stellaire 74. (TNG: "11001001")

Picard prit à bord de l'USS Enterprise-D l'Amiral Mark Jameson en retraite qui avait pour mission une médiation sur Mordan IV. Picard se retrouva à devoir faire face à Jameson qui rajeunissait et au gouverneur Karnas qui détenait des otages. Il découvrit que ses 2 là se connaissaient déjà et avaient un compte à régler. Picard à la diplomatie irréprochable parvint à canaliser Karnas et à mettre fin à la vengeance qui les opposait. (TNG: "Too Short a Season")

Après la découverte de la mythique planète Aldea, les enfants de l’Enterprise-D disparurent. Picard toujours en bon diplomate fit de son mieux pour les récupérer auprès des Aldéens. Il fut aidé par Wesley Crusher qui faisait parti des kidnappés et qui résista à ses kidnappeurs et protègea les autres enfants. Picard finalement donna un remède au problème de stérilité des Aldéens. (TNG: "When the Bough Breaks")

Un vieil ami de Picard l'Amiral Gregory Quinn et le lieutenant commander Dexter Remmick vinrent à bord de l'USS Enterprise-D. Remmick avait les pleins pouvoirs de l'amiral pour enquêter. Mais Picard ne fut pas pour autant informé de ce qu'ils recherchaient. Remmick interrogeaint tous les officiers, puis Picard. Picard le fustigea et s'en alla voir Quinn. Quinn lui révèla qu'il avait peur d'une conspiration au sein de la Fédération et qu'il souhaita mettre des hommes de confiance aux postes de Starfleet.

Quinn:"J'ai besoin de personnes de confiance aux postes stratégiques partout dans la Fédération [...] Je veux vous élever au grade d'amiral. Et vous confier le commandement de Starfleet Academy.
Picard:"L'Académie ? [...] Ceci est politique. Je ne suis pas doué en politique. Il doit y avoir des gens plus capabable [...].
Quinn:"Vous êtes l'homme que je veux [...]
Picard:"Vous aurez ma réponse ce soir.

Peu après, Picard retrouva le jeune Crusher en salle de réunion, celui-ci fut honteux envers lui et envers l’Enterprise-D d'avoir échouer à l'Examen d'entrée de l'Académie de Starfleet. Picard prit le temps de lui expliquer que sa réussite ne viendrait que lui et de personne d'autre. Il lui avoua un secret:

Picard:"La 1ère fois, j'ai échoué !
Wesley Crusher:"Vous ?
Picard:"Ne le dites à personne ! M. Crusher vous me ferez le plaisir de vous joindre au dîner donné pour l'Amiral Quinn. Ce soir je vais décevoir un ami ! (TNG: "Coming of Age")

Alors que Riker se trouvait sur la planète Minos avait une équipe d'exploration réduite, il se retrouva emprisonné d'un champ de force. Picard prit la décision de quitter la passerelle et de se téléporter à la surface avec B.Crusher. Picard et Crusher essayant de fuir une attaque d'une arme robotisée tombèrent dans une crevasse et se retrouvèrent dans une caverne. Crusher se blessa gravement et Picard lui apporta les 1ers soins. Puis il chercha une sortie dans la caverne et découvrit la machine Echo Papa 607 qui attaquait l'équipe d'exploration mais surtout l'USS Enterprise-D en orbite. Il eut à faire à un hologramme qui servit d'échange, il accepta l'offre d'achat de l'arme pour mettre fin à l'attaque qui était en fait une démonstration. (TNG: "The Arsenal of Freedom")

Lors d'une mission de secours sur Vagra II, Yar l'officier en chef de la sécurité de Picard fut tuée par Armus une créature liquide comme de l'essence. Il dut se résoudre à se téléporter à la surface pour aider à la mission. Peu après à l'intérieur d'un holodeck, Picard assista à l'éloge holographique de Yar ; celle-ci dit de lui "qu'il était comme un père". (TNG: "Skin of Evil")

Alors au début d'une permission, Picard décida d'enquêter sur une distorsion temporelle subie par l'ensemble du vaisseau. Picard retrouva une ex-amante Jenice, devenue l'épouse de Paul Manheim, le professeur qui faisait ces expériences sur le temps. Picard fut confronté à un problème scientifique assez grave et à ses vieux démons de l'amour. (TNG: "We'll Always Have Paris")

Picard se téléporta seul sur Dytallix B pour rejoindre Walter Keel de l'USS Horatio, Tryla Scott de l'USS Renegade et Rixx de l'USS Thomas Paine NCC-65530. Ceux-ci mirent à sa connaissance une conspiration et infiltration de Starfleet par des extra-terrestres.
À son retour sur l'USS Enterprise-D, il décida d'informer uniquement Troi. Puis lorsque l'USS Horatio fut détruit, choqué par la mort de son ami Keel, il accepta le fait qu'il se passait bien quelque chose et il prit la décision de se rendre sur Terre aux Quartiers généraux de Starfleet.

Remmick death.jpg

Confrontation avec le parasite neural-mère dans le corps de Remmick

Il prit la décision de mettre Riker dans la confidence et de l'emmener avec lui à la surface pour rencontrer les amiraux Savar, Aaron, Gregory Quinn et le commander Dexter Remmick. Lors d'un repas de courtoisie, la vérité éclata, Riker fit semblant d'être possédé par ces parasites neuraux et un combat s'engagea dans le QG même. Quinn partit sur l’Enterprise-D et fut débarraser des parasites. Tandis que les 2 autres amiraux furent tués. Il s'avéra que Remmick était porteur du parasite-mère, lors de sa mort tous les autres parasitent moururent également. Picard et Riker avec l'aide passée de Quinn, Keel, Scott et Rixx sauvèrent Starfleet d'une grande catastrophe. (TNG Remastered: "Conspiracy")

2365
Picard meets Pulaski.jpg

Picard rencontrant son nouveau chef-médical et mécontentant du manque de protocole

L’Enterprise-D partit à la rencontre de l'USS Repulse NCC-2544 afin de recevoir son nouvel officier médical après le départ de Beverly Crusher sur la Terre. Il fut surpris de constater que Katherine Pulaski fit le transfert à bord d'une navette. Pendant ce temps, Troi fut mise enceinte par une entité de force vitale qui lui donna un fils. Cette entité vivait une expérience auprès des Humains, au final Picard constata le départ de cettte entité. (TNG: "The Child")

De nombreuses fois, Picard devra user de toutes ses capacités diplomatique pour résoudre des différends qui auraient pu tourner au conflit ou au drame. (TNG: "Where Silence Has Lease", "The Outrageous Okona", "Loud as a Whisper")

Picard fit face à Ira Graves "le plus grand esprit Humain qu'ait porté l'univers", un cybernéticien. Celui-ci réussit à transférer sa personnalité avant de mourir dans le cerveau positronique de Data et ainsi donc à en prendre le contrôle. Ce fut de nouveau par la force et à une fine psychologie qu'il réussit à faire libérer data de cette emprise. (TNG: "The Schizoid Man")

Picard displays Data's medals.jpg

Picard présentant les médailles de Data lors du procès

Sur la base stellaire 173, Picard retrouva Phillipa Louvois qu'il avait rencontrée lors de son procès pour le Stargazer en cour martiale, il y a dix ans. Elle était en charge de la justice militaire sur la base.
Picard retrouva également l'amiral Nakamura avec lequel il servit sur l'USS Reliant, celui-ci lui présenta le commander Bruce Maddox. Maddox indiqua à Picard son intention de démonter Data, pour finir de mettre au point son propre androïde, avec l'accord de Starfleet. Or Maddox s'avèra être le seul à s'être opposé à l'entrée de Data dans Starfleet, sous prétexte qu'il n'était pas un être conscient. Picard fut contre parce que son projet lui paraissait vague et prématuré.
Malheureusement, Picard ne put s'opposer à un ordre de Starfleet. Pour échapper à son sort, Data se vit contraint de démissionner. Maddox s'y opposa parce que Data, en tant que machine, était la propriété de Starfleet. Picard voulut contester cette décision en justice, mais pour qu'un procès puisse avoir lieu, il fallait un procureur, Riker fut contraint de jouer ce rôle.
Picard dans le trouble se porta auprès de Guinan son amie intime et grande auditrice et conseillère, elle lui fit allusion à l'esclavagisme sur Terre. Les capacités d'écoute el-aurienne permirent à Picard de relacher sa pression et d'y voir plus clair dans la plaidoirie à décharge qu'il allait présenter.
Durant le procès, Riker fut un très grand procureur à charge et faillit bien réussir à faire statuer Data comme une simple machine et donc à faire gagner Maddox. Lorsque ce fut à Picard de plaidoyer, il fit dire à Maddox que Data était intelligent, qu'il avait une conscience de soi, une morale. Sa question qui marqua les esprits fut "Devait-on condamner tous les futurs androïdes à l'esclavage ?"
Finalement, Louvois prit la décison de laisser Data de choisir...
Maddox perdit et ne put acquérir Data comme machine, mais la décision finale de Louvois resta assez floue sur le statut des androïdes qui pourraient exister dans l'avenir.
Après tout cela, Picard invita Phillipa à dîner... (TNG Remastered: "The Measure Of A Man")

L’Enterprise-D découvrit une de leurs propres navettes, mais elle contenait un double sans connaissance de Picard.
Pulaski examina Picard-double inconscient, elle constata que ses ondes cérébrales étaient déphasées. Pendant ce temps, La Forge essaya d'extraire l'enregistrement du journal de bord et constata que l'horloge de la navette avait 6 heures d'avance et déduisit qu'il devait en être de même pour l'autre Picard. Pulaski parvint à réveiller le Picard du futur, mais il était désorienté. La Forge montra à Picard les images qu'il avait récupérées de la navette. On y voyait une sorte d'altération, la navette quittant l’Enterprise-D, et l’Enterprise-D lui-même étant détruit. Pulaski découvrit que comme ils se rapprochaient du temps du Picard-futur, son horloge interne retrouverait son alignement et qu'il commencerait à vivre normalement et qu'il y aurait deux Picards.
Picard-futur començait à devenir plus en phase et plus logique. Picard commença à l'interroger, pour trouver une autre solution que l'abandon de l’Enterprise-D. Soudainement, sans avertissement, un vortex apparut devant l’Enterprise-D. Picard décida de rester, mais commença alors à s'inquiéter que le fait de rester soit l'erreur qui avait causé la destruction de l’Enterprise-D.

Jean-Luc Picard and his future-self double.jpg

les 2 Picard conversant

A l'infirmerie, Picard-futur était maintenant beaucoup plus conscient de lui et de son environnement, il ordonna à Picard de le libérer et de le suivre jusqu'à la navette. Il dit que l'entité reconnaissait Picard comme le "cerveau" de l’Enterprise-D et le voulait, pas le vaisseau. Les deux Picards discutèrent maintenant de ce qu'il fallait faire, Picard essayant d'obtenir autant d'informations du futur Picard qu'il pouvait avant qu'ils n'arrivassent à la navette. Picard voyant maintenant que son homologue était incapable de changer ses actions, enfermé dans un événement et un but, il décida de tuer Picard-futur. Il commanda de mettre le cap vers le centre du vortex avec toute la puissance de l’Enterprise-D pour traverser le tourbillon. Le Picard-futur et sa navette et quelques secondes plus tard l’Enterprise-D retrouva l'espace normal. (TNG: "Time Squared")

Dans le holodeck, sous les yeux admiratifs de Troi, Picard se préparait à monter à cheval. A la seconde où il s'apprêtait à monter Riker lui demanda de venir sur la passerelle pour observer les activités volcanique et géologique inhabituelles sur les cinq planètes de ce système de Selcundi Drema et il fallait en trouver la raison.
En règlant les détecteurs afin qu'ils analysèrent les fréquences naturelles ou artificielles en dehors du spectre habituel, Data capta un appel radio d'une fillette solitaire.
Six semaines plus tard, Data avoua à Picard avoir répondu à cet appel de Sarjenka. Il demanda à Picard d'intervenir pour empêcher la destruction de la planète, mais agir ainsi violerait la directive première. Après avoir entendu l'appel terrorisé de Sarjenka, et avec beaucoup d'hésitation, Picard accepta de l'aider. W. Crusher trouva la cause de ces activités géologiques destructrices. Picard donna l'autorisation à Data de contacter Sarjenka et de la transporter dans un lieu sûr.

Picard à Riker: "Vous savez jusqu'où on est mouillés ?" (il désigna son menton.)

Pour stopper l'activité géologique, ils décidèrent d'utiliser la résonance magnétique. Data ne parvenant pas à contacter Sarjenka, il convainquit Picard de le laisser descendre sur la planète.

Riker à Picard: "Et maintenant nous en sommes jusqu'où ?" (Picard désigna le dessus de sa tête).

Data fut contraint de ramener la petite à bord. Le sauvetage de la planète réussit. Picard demanda à Pulaski d'effacer tous les souvenirs de la mémoire de Sarjenka. En la ramenant sur sa planète, Data laissa dans la main de Sarjenka une pierre musicale Elanian qui jouait une mélodie différente pour chaque personne. (TNG: "Pen Pals")

Q and Picard.jpg

Q et Picard isolés dans une navette

Picard fut attiré dans l'espace par Q, dans une navette très loin de l'USS Enterprise-D, Picard refusa d'écouter Q, mais fut finalement convaincu de lui parler et il fut alors rendu à l’Enterprise-D. Q exprima à certains des officiers son désir de rejoindre leur équipage, parce qu'il avait été chassé du Continuum Q. Picard fut très sceptique et ne le permit pas. Q argumenta qu'il y avait des forces dans la galaxie plus puissantes qu'il ne pouvait l'imaginer, mais Picard soutint qu'ils étaient prêts à la rencontre. Q propulsa le vaisseau à l'autre bout de la galaxie et confronta l’Enterprise-D à un premier contact avec un cube borg. Picard demanda à Guinan son conseil et elle révéla que le vaisseau appartenait au Borg (une espèce cybernétique qui fut responsable de la presque extinction des gens de l'espèce de Guinan).

Guinan avertit : "Protégez vous, Capitaine, ou ils vous détruiront".

Un drone borg se téléporta en salle des machines et la 1ère crise borg eut lieu, lorsque finalement les Borgs considérèrent la technologie de Starfleet comme assimilable.
Picard tint une conférence, durant laquelle Guinan donna de nouveaux détails sur les Borgs, comment ils avaient détruits des populations entières. Elle les informa que les Borgs ne traitaient avec personne. Picard essaya de négocier avec eux malgré tout, mais une voix borg l'ignora complètement et informa simplement l'équipage qu'ils ne seraient pas capables de se défendre contre eux, menaçant "de les punir" s'ils essayaient de le faire. Les Borgs utilisèrent ensuite un rayon pour découper un morceau de la coque de l’Enterprise-D, les 18 membres d'équipage de cette section disparurent. Picard ordonna à Worf d'utiliser la force pour se dégager, avec succès.

Picard and Guinan (2365).jpg

Ils viendront...

Q leur indiqua que les Borgs n'étaient pas intéressés par l'équipage, seulement par l’Enterprise-D et sa technologie. Picard décida d'envoyer sur le cube Riker, Worf et Data pour en apprendre plus sur les Borgs. Ils découvrirent que le vaisseau était plein de Borgs, la plupart étaient en stase. A leur retour, Picard ordonna de partir, mais les Borgs les rattrapèrent. Q apparut sur la passerelle et informa Picard qu'il n'avait aucune chance.
Q lui rappela qu'il avait dit qu'ils étaient "prêts". Picard admit qu'ils étaient en effet effrayés, inadéquats et qu'ils avaient besoin de l'aide de Q. Aussitôt Q, avec un claquement de doigts, les projeta vers l'espace de la Fédération. Il félicita Picard pour avoir admis qu'il avait besoin d'aide. Picard refusa de lui pardonner la mort des 18 équipiers mais admit que cette aventure pouvait avoir des suites imprévisibles.

Guinan dit à Picard: "Maintenant que les Borgs connaissent l'humanité, ils viendront".
Picard de répondre: "Cette rencontre peut avoir été une bonne chose. Peut-être que cela nous était nécessaire de recevoir un coup de pied dans notre suffisance."

Désormais la Fédération connaissait une nouvelle menace. (TNG: "Q Who")

Picard and Lwaxana Troi.jpg

Dîner amoureux avec Lwaxana Troi

Lorsque l'ambassadeur Lwaxana Troi revint sur l'USS Enterprise-D, elle subissait la phase bétazoïde, un besoin physiologique de sexe, et donc elle jeta son dévolu sur plusieurs membres de l'équipage masculins comme des partenaires potentiels, y compris Picard. Elle annonça son "mariage" avec Riker sur la passerelle de l’Enterprise-D peu avant de se décider pour Picard. Donc, elle l'invita à un dîner, celui-ci crut à un dîner officiel, mais ils ne furent que tous les deux, afin de faire capoter le repas, il appela Data qui se trouva être un excellent gâche-fête par sa façon ennuyante de démontrer ses connaissances. Plus tard, Picard se cacha dans le holodeck dans une holonouvelle de Dixon Hill. Finalement Lwaxana et d'autres officiers rejoignirent Picard et celle-ci ne sachant pas qu'elle était dans un holodeck jeta son dévolu sur l'holobarman. (TNG: "Manhunt")

2366

Sur Delta Rana IV, Picard rencontra deux survivants Kevin et Rishon Uxbridge, alors que la colonie entière a été détruite. Ceux-ci prétendirent ne pas savoir pourquoi ils avaient été épargnés. Picard pensa qu'il devait y avoir quelque chose de différent chez eux des autres colons et insista pour les emmener avec lui. Ils refusèrent.
Suite à une alerte rouge sur le vaisseau Picard remonta en orbite et il fut confronté à un vaisseau inconnu. Après un échange de feu, Picard fit quitter le système de Delta Rana. De son côté Troi entendait de la musique dans sa tête.
Picard théorisa que la musique de Troi provenait de Rishon et la réticence de Kevin à partir. De retour dans le système de Delta Rana, Picard exprima sa conviction que le vaisseau inconnu n'était plus dans le voisinage et qu'il protégeait Kevin et Rishon, directement ou indirectement. Il retourna alors sur la planète pour parler aux survivants. Ceux-ci semblèrent célébrer quelque chose et furent surpris par Picard et l'apparition soudaine du lieutenant Worf. Picard les accusa de ne pas s'attendre à le revoir de nouveau pour une raison obscure. Il expliqua aux survivants ses rencontres récentes avec le vaisseau, cependant Kevin refusa de le croire, qualifiant ses histoires de méthode d'intimidation. Juste avant de partir, Picard expliqua avec force que l' Entrepriseresterait en orbite autour de Rana IV tant que le couple serait vivant.
Le vaisseau inconnu revint et Picard laissa faire, celui-ci attaqua la maison des survivants, mais celle-ci réapparut. Picard fit téléporter les 2 Uxbridge à bord. Kevin finit par céder, son épouse disparut et lui prit sa forme naturelle, un Être de forme lumineuse. Celui-ci raconta toute son histoire à Picard. Picard estimant que la Fédération n'était pas apte à juger ses agissements le laissa retourner sur sa planète seul ! (TNG: "The Survivors")

Nuria sees Mintaka III.jpg

Picard et Nuria

Alors qu'un poste d'observation secret se trouvait sur la planète Mintaka III afin d'étudier ses indigènes pré-Vulcains, une panne du dispositif d'occultation se produisit révélant au grand jour, la Fédération. La panique et de nouvelles croyances se faisant, Picard prit le risque de faire venir sur le vaisseau spatial, Nuria, une des chefs du groupe témoin et de lui montrer que cela n'était qu'un potentiel progrès. Qu'ils n'étaient aucunement des dieux ou des Êtres supérieurs. Ainsi, Picard réussit à limiter les dégâts de la pollution culturelle. (TNG: "Who Watches the Watchers?")

Un vaisseau éclaireur romulien s'écrasa sur Galorndon Core et le Romulien Bochra dut apprendre à survivre. De son côté Picard fut confronté à Tomalak qui fit semblant que ce vaisseau était dans l'espace de la Fédération, suite à un problème navigationnel. Lorsqu'il apprit la mort de Pathak, l'autre soldat du petit vaisseau, il décida d'attaquer l'USS Enterprise-D, mais lorsque La Forge revint à bord avec Bochra toujours vivant, Tomalak cessa les hostilités. (TNG: "The Enemy")

Picard dut gérer un conflit entre les Acamariens et ceux appelés les Détrousseurs. Marouk, la chef Acamarienne essaya d'obliger Picard à donner la chasse aux Détrousseurs, mais celui-ci diplomate resta dans ses objectifs. Malgré les réticences de Marouk qui méprisait les Détrousseurs, et des morts suspectes découverts au fil du temps, Picard réussit à obtenir une rencontre entre les deux parties. La rencontre est houleuse, et il fut étrangement découvert que Yuta la servante de Marouk était en fait la responsable de tous les morts survenus et que celle-ci était âgée de plus de 100 ans. Picard obtint un accord entre les Acamariens et les Détrousseurs. (TNG: "The Vengeance Factor")

Q réapparut une nouvelle fois sur le vaisseau déclarant avoir été banni du continuum-Q et donc désormais sans pouvoir. Picard pensant à une nouvelle supercherie, se dressa contre lui, mais finit par lui donner asile. Durant ce même temps, le vaisseau subissait une attaque des Calamarains, une forme de vie non-corporelle. Ce fut Q qui résolut la situation en offrant sa vie. Le Continuum-Q pour cet acte lui rendit son omnipotence. (TNG: "Deja Q")

Lors d'un échange culturel avec les Klingons, Kurn le Klingon alors sur le vaisseau apprit à Worf qu'il était son frère et que le Haut Conseil Klingon allait juger les actes de leur père. Picard et Worf se retrouvèrent alors devant l'autorité klingonne afin de défendre la cause de la maison de Mogh. (TNG: "Sins of the Father")

Picard alors dans ses quartiers fut sondé et transporté, il se retrouva emprisonné avec Mitena Haro, une Bolienne et Kova Tholl un Mizarien. Picard comprit très vite sa situation de cobaye, et prit les choses en mains. Tandis que sur l'USS Enterprise-D, sa réplique agit face à l'équipage qui commença alors à se mutiner, Picard réussit un tour de force en révélant les aliens qui les avaient emprisonnés. (TNG: "Allegiance")

Picard on holiday.jpg

Jean-Luc prit enfin des vacances, il se rendit sur Risa. Sur place il rencontra Vash (Virad), une femme qui était à la recherche du Tox Uthat, un artefact extraterrestre. En plus d'avoir une relation amoureuse avec elle ; lui-même passionné d'archéologie, il l'aida dans sa quête. Seulement Sovak, un Ferengi, était également à sa recherche. Virad finit par le trouver dans une grotte de Risa et il s'avéra que le Tox Uthat avait été apporté du 27ème siècle par deux Vorgons. Étant une arme capable de stopper la fusion nucléaire d'une étoile, Picard détruisit l'arme. Virad qui n'avait pas usé de moyens les plus loyaux dans cette recherche, resta malgré tout séduite par Picard ; celui-ci garda contact avec elle puis retourna sur son vaisseau. Il venait de passer ses meilleures vacances. (TNG: "Captain's Holiday")

L'ambassadeur Sarek, éminent Vulcain, vint à bord de l'USS Enterprise-D afin de conclure des années de pourparlers avec les Legarans. Seulement, il fut découvert que celui-ci était atteint du syndrome de Bendii, lui déclenchant des pertes de personnalité. Picard se proposa d'établir une fusion mentale afin de lui apporter sa propre stabilité mentale et de pouvoir finaliser les négociations. (TNG: "Sarek")

Starfleet était en alerte, les Borgs avaient découvert le territoire de la Fédération et avaient attaqué la colonie de Jouret IV, ainsi que l'USS Lalo. Picard reçut pour mission de s'y rendre avec l'USS Enterprise-D. En chemin, il essaya d'intercepter un cube borg, mais l'USS Enterprise-D perdit l'affrontement et Picard fut capturé et assimilé après une téléportation de drones Borgs sur la passerelle. Ce fut l'effroi sur la passerelle... (TNG: "The Best of Both Worlds, Part I")

2367
Picard kidnapped by the Borg.jpg

Assimilation...

Picard assimilé devint Locutus de Borg et commanda le cube borg qui se dirigeait vers la Terre. Il fut choisi pour devenir un lien de communication entre le Collectif Borg et la Fédération. En tant que Locutus de Borg, il se retrouva à affronter l'USS Enterprise-D à la bataille de Wolf 359 où Starfleet essuya sa plus grosse défaite, 39 vaisseaux furent détruits par le seul cube borg de Locutus. Riker qui avait reprit le commandement de l'USS Enterprise-D, prit le risque d'envoyer une mission de secours pour le récupérer. Picard fut secouru. Ses implants furent retirés, il survécut et redevint Jean-Luc Picard (TNG: "The Best of Both Worlds, Part II") Seulement, au plus profond de lui, sa personnalité resta à jamais modifiée et troublée ("Star Trek: First Contact")

Tandis que l'USS Enterprise-D était en cale-sèche en orbite de la Terre pour réparations et suite à son assimilation Jean-Luc décida d'aller se ressourcer auprès de sa famille sur Terre à La Barre. Sur place, il retrouva Robert son frère, Marie sa belle-soeur et René son neveu. Au départ, il y avait de vieilles tensions avec Robert, mais une bonne cuite entre frères permit de les réunir définitivement. Aussi, il eut de belles discussions avec Rene qui rêvait lui aussi des étoiles. Jean-Luc quitta finalement sa famille avec toute le soutien et l'énergie nécessaire pour reprendre le commandement de son vaisseau. (TNG: "Family")

Picard dut se rendre en navette sur Pentarus V afin de mener des négociations. De plus le jeune Wesley dut se rendre à sa convocation pour l'Académie de Starfleet. Ils prirent ensemble la navette, permettant aussi ainsi à Crusher d'apprendre en allant voir les pourparlers. Malheureusement, la navette s'écrasa sur Lambda Paz (Pentarus IIIb) une lune désertique. Accompagnés de Dirgo un de leur contact, ils réussirent à trouver une grotte pour s'abriter de la chaleur. Malgré leurs blessures, Picard tint un discours intimiste à Wesley lui indiquant de s'accrocher et qu'il n'était qu"'au début de l'aventure d'un officier de Starfleet. Pendant ce temps, l'USS Enterprise-D mené par Riker lança des recherches, ils furent secourus in extrémiste. (TNG: "Final Mission")

En tant que capitaine et officier commandant Jean- Luc Picard possédait également des prérogatives civiles, il avait la possibilité de marier des membres de son équipage. Ce qu'il fit en mariant Miles O'Brien son chef de la téléportation et Keiko Ishikawa, une civile à bord du vaisseau. (TNG: "Data's Day")

Sur Ventax II, la population demanda de l'aide à Picard. Une créature légendaire était sur le point de revenir. Picard se retrouva donc confronté à une femme qui se disait être le Diable. Celle-ci venant chercher son dû périodiquement. Picard resta persuadé qu'il avait à faire à un extra-terrestre qui se jouait des croyances et de la peur des Ventaxiens, il essaya donc de démystifier la diablesse. Ne réussissant pas, il décida de la prendre à son propre jeu, effectivement la diablesse Ardra détenait un contrat signé par les ancêtres Ventaxiens pour une durée de mille ans. Picard réussit à l'avoir grâce à des closes du contrat qui s'opposaient entre elles. Aussi finalement en orbite, l'équipage de l'USS Enterprise-D découvrit qu'il y avait bien un vaisseau extra-terrestre qui jouait de technologie d'occultation. (TNG: "Devil's Due")

Accompagné de Troi, Picard se téléporta à la surface de la planète Malcor III afin d'établir le premier contact. Effectivement les Malcoriens étaient sur le point d'utiliser la technologie de distorsion. Ils contactèrent la scientifique Mirasta Yale, la responsable du projet spatial. Mais ce premier contact était des plus difficiles à cause de ce peuple facilement pris par la peur du changement, mais surtout par le fait que William Riker qui avait été envoyé quelques temps temps auparavant dans l'équipe de reconnaissance, était porté disparu. Picard dut faire tout son possible en tant que diplomate de bonne foi pour expliquer au chancelier Avel Durken qu'il ne s'agissait pas d'une invasion. De plus il apprit que Riker avait été capturé et gravement blessé, le temps comptait pour le récupérer avant qu'il ne meurt. Entre autre, il fit visiter le vaisseau à Durken et Yale. Pendant ce temps, Krola le ministre de la sécurité qui était contre ce contact et des relations avec Picard l'extra-terrestre, celui-ci se rendit au service médical Sikla et en possession du phaseur de Riker fit semblant de se tirer dessus pour devenir un martyr et faire accuser Riker. Grâce aux soins in extremis de Crusher, Riker et Krola furent sauvés. tous les actes de bonne foi de Picard furent reconnus par Kurden, mais celui-ci refusa de poursuivre le premier contact indiquant que son peuple n'était pas prêt. Yale demanda à Picard l'autorisation de rester sur l'USS Enterprise-D. Picard accepta, et son vaisseau quitta le système de Malcor. (TNG: "First Contact")

Picard and Vash.jpg

Alors que l’Enterprise-D se trouvait en orbite de Tagus III afin d'étudier un site archéologique, Jean-Luc reçout la visite de Vash (Viriad) qui se disait désormais membre du conseil archéologique et avait pour mission d'étudier les même ruines. Seulement Q apparut et lui dit qu'il lui devait une dette. Picard le rejeta et alla avertir Riker du retour de Q. Puis Picard retourna voir Vash. Q vit alors qu'ils étaient intimes et se moqua de Picard qui était incapable d'exprimer ses sentiments envers Vash. Q usa de ses capacités pour alors les mettre dans une situation extraordinaire, ils se retrouvèrent être devenus Robin des Bois et Marianne dans la forêt de Nottingham. (TNG: "Qpid")

En tant qu'arbitre de la succession, Picard se dirigea vers la planète mère de l'Empire Klingon afin de nommer définitivement Gowron à la tête du Haut Conseil Klingon. En chemin, Kurn et Gowron interceptèrent l’Enterprise-D et demandèrent à ce que Picard empêchât les ennemis de Gowron de le gêner dans sa prise de pouvoir. Picard refusa, estimant que cela engagerait trop la Fédération dans les affaires internes klingonnes. La cérémonie d'investiture fut troublée par l'arrivée des soeurs Duras qui présentèrent un fils de Duras comme autre candidat à la succession. Picard choisit tout de même Gowron. Les soeurs Duras saisirent aussitôt l'occasion pour dénoncer ce choix, clamant que la Fédération avait choisi Gowron. Une partie du conseil renia alors Gowron et se rangea du côté des Duras. La guerre civile éclata. Pendant ce temps, Worf le chef de la sécurité de Picard quitta Starfleet pour se battre avec son frère Kurn aux côté de Gowron.
Pendant ce temps, les Romuliens soutinrent discrètement mais efficacement les Duras, les alimentant en armes et munitions. (TNG: "Redemption, Part I")

2368

La guerre civile fit rage dans l'Empire Klingon. Les Romuliens fournissant des armes en grande quantité à la famille Duras qui prit peu à peu le dessus. Malgré sa décision de ne pas prendre part au conflit, Picard obtint de l'amiral Shanthi, commandant du secteur, 23 vaisseaux afin d'établir un blocus entre les deux empires, empêchant les Romuliens d'influer sur les événements.
Picard se retrouva face à Sela, l'officier Romulien responsable du conflit entre les forces politiques majeures. Celle-ci ressemblait énormément à Tasha Yar, son ancien officier de la sécurité. Le commander Sela annonça à Picard qu'elle était la fille de Yar et d'un officier Romulien. Elle expliqua que Yar avait été capturée sur l'USS Enterprise NCC-1701-C lors de sa destruction. Guinan confirma à Picard l'affaire de l’Enterprise-C renvoyé dans le passé avec Yar à son bord, celle-ci étant la seule à en garder le souvenir.
Finalement, les forces de Gowron finirent par vaincre les Klingons récalcitrants du fait que les Romuliens ne pouvaient plus intervenir. Gowron devint officiellement le chancelier de l'Empire Klingon. Worf réintégra Starfleet et Sela disparut. (TNG: "Redemption, Part II")

Picard tenta de prendre contact avec les Tamariens, une espèce rencontrée une seule fois des décennies auparavant et dont la langue était incompréhensible. Picard et le capitaine extraterrestre furent soudainement téléportés sur la planète El-Adrel IV. Ils durent faire face à une créature extrêmement dangereuse. Ensemble malgré les difficultés, ils réussirent à se comprendre via un langage imagé à partir de contes et d'histoires passées. Ce 2ème contact se finit sur un lien d'amitié entre la Fédération et les Tamariens. (TNG: "Darmok")

Alors que le vaisseau subit un grave accident, Troi se retrouva aux commandes. Picard lui étant coincé dans un ascenseur avec des enfants. Lui qui avait un blocage de communication et de compréhension envers les enfants subit finalement une épreuve des plus compliquées. (TNG: "Disaster")

Picard and Data on Romulus.jpg
Spock and Picard's mind meld.jpg

Picard apprit que l'ambassadeur Spock avait disparu alors qu'il était en pourparlers secret avec des Romuliens. Picard décida de se rendre dans l'Empire Stellaire Romulien. Tout d'abord, il retourna voir Sarek mourant pour obtenir des informations. Puis il profita de son influence sur Gowron pour obtenir un vaisseau capable d'occultation. Alors grimé en Romulien et accompagné de Data également grimé, ils réussirent à se rendre sur Romulus. Là, ils réussirent à retrouver Spock. Celui-ci lui expliqua qu'un mouvement secret romulien souhaitait se rapprocher des Vulcains afin de redevenir un peuple unique. Le sénateur Pardek qui était à la tête de du mouvement romulien s'avéra être un traître qui obéissait à Sela. Celle-ci voulant toujours se venger de la Fédération. Le complot mis à jour, Sela disparut définitivement. Picard et Spock firent une fusion mentale vulcaine. Pis Picard repartit avec Data vers les territoires de la Fédération. (TNG: "Unification, Part I", "Unification, Part II")

Picard apprit que le jeune Wesley Crusher désormais cadet à l'Académie de Starfleet était impliqué avec ceux de son escadrille dans la mort de l'un des leurs. Il se rendit sur Terre, Picard les soupçonna de mentir. Après avoir étudié les faits et discuté avec Crusher, il réussit à savoir que l'escadrille de cadets avait tenté d'effectuer une manoeuvre interdite afin d'impressionner l'amirauté. (TNG: "The First Duty")

De nouveau face aux Borgs, l'équipage sauva un Borg égaré. Picard reçut l’ordre d’utiliser le Borg pour éliminer toute l’espèce via l'usage d'un virus qui affecterait tout le Collectif Borg. Geordi La Forge qui avait donc la charge de cette mission avertit Picard que le drone Borg qui coupé du Collectif commençait à retrouver une forme d'individualité. L'équipage en vint à lui donner un nom, Hugh (Lou). Guinan vint alors dans ses quartiers afin de le confronter à ce nouveau dilemme moral car Hugh ne désirait plus les assimiler et parlait en utilisant le mot "Je" au lieu de la référence au "nous" (le Collectif). Picard choqué réunit ses officiers pour la décision à prendre. Après avoir pensé à effacer sa mémoire et l'utiliser comme une arme, Picard décida que c'était à Hugh de décider lui-même de ses actes. Hugh voulait rester avec La Forge mais il savait qu'il mettrait en danger ses "nouveaux amis". Il fut donc décider de ramener Hugh sur la lune où il avait été trouvé. Peu après des drones borgs arrivèrent et le téléportèrent. (TNG: "I Borg")

Kamin.jpg

Kamin

Une sonde spatiale de nature inconnue émit un rayon de particules qui atteignant Picard le plongea dans l’inconscience. Celui-ci se réveilla sur la planète Kataan avec l'identité d'un natif de Kataan de la communauté Ressik, Kamin. Marié avec un fils et une fille. Picard vécut une vie entière auprès de sa femme Eline, eut des enfants Batai et Meribor. Puis devint grand-père de Kamie par Meribor. Il apprit à jouer de la flûte ressikane ("Frère Jacques"). A la fin de sa vie, Kamin alors devenu un vieil homme, découvrit la vérité auprès de son vieil ami Batai (qui lui avait inspiré le nom de son fils). Celui-ci était responsable de la sonde et l'avait trouvé lui afin de lui faire connaître l'existence des Ressikans qui avaient disparu un millier d'années auparavant. Ainsi dans sa mémoire ce peuple continuait à vivre. Le corps de Picard durant tout ce temps se trouvait à l'infirmerie, et Crusher lui révéla qu'il était resté inconscient seulement quelques minutes. Dans ses quartiers Picard qui malgré cela avait avec lui sa flûte ressikane joua une nouvelle fois "Frère Jacques"... (TNG: "The Inner Light") Picar garda sa flûte ressikane comme un de ses biens les plus précieux, elle était toujours à proximité dans le bureau du capitaine. (TNG: "Lessons"; "Star Trek: Nemesis")

Au cours de fouilles archéologiques sous San Francisco, des scientifiques découvrirent parmi les vestiges du 19ème siècle la tête de Data, ainsi que des phénomènes magnétiques étranges. L'enquête amèna Picard sur la planète Devidia II qui semblait posséder un passage vers le San Francisco de 1893. Data fut accidentellement envoyé dans ce passage et rencontra Guinan, au 19ème siècle. Picard décida de retrouver coûte que coûte son officier et se lança dans la faille. (TNG: "Time's Arrow, Part I")

2369

Arrivé en 1893 et accompagné de Riker, La Forge, Troi et du Dr Crusher. Ils se divisèrent en plusieurs groupes. Certains à la recherche de Data et d'autres à la recherche des Devidiens. Après s'être fait passer pour une pièce de théâtre, à l'hôtel où ils logeaient. Sur place, Picard dut également faire face à Samuel Clemens, un écrivain ayant découvert leurs origines et croyant qu'ils étaient néfastes. Il rencontra Guinan son amie, mais celle de cette époque, il lui fit comprendre qui il était et quelle était la force de leur amitié. Guinan ne l'oublia jamais. Ils réussirent à stopper les Devidiens qui en fait s'emparaient des indigents pour prendre leur énergie vitale. Proies faciles puisque personne s'intéressant à leur situation. Une fois les Devidiens neutralisés, Samuel Clemens calmé. Picard et ses officiers revinrent en leur époque mais avec Data endommagé, celui-ci n'ayant plus de tête. La Forge réussit à lui mettre la tête vieille de 500 ans découverte plus tôt. (TNG: "Time's Arrow, Part II")

Scotty and Picard, holodeck.jpg

L'USS Enterprise-D découvrit une sphère de Dyson. A sa surface se trouvait écrasé l'USS Jenolan NCC-2010. Après l'avoir exploré, Picard et ses officiers eurent la surprise de découvrir enregistré dans la mémoire tampon des téléporteurs, le capitaine Montgomery Scott. Quelque temps après, Scott ayant du mal à s'habituer à cette époque, Picard alla le voir dans le holodeck, Scott ayant reconstitué la passerelle de l'USS Enterprise NCC-1701. Ensemble il partagèrent un whiskey d'Aldebaran. Par la suite, Scott décida de partir comme prévu pour la planète Norpin V. Picard lui fit cadeau de la navette Goddard 15. (TNG: "Relics")

Picard fut de nouveau confronté à Q, lorsqu'il découvrit qu'Amanda Rogers, une nouvelle venue sur le vaisseau, était une Q. (TNG: "True Q")

Lors de leur retour de la planète Marlonia alors qu'ils se téléportèrent sur l’Enterprise-D, Picard, Ro Laren, Keiko O'Brien et Guinan réapparurent en enfants de douze ans mais gardant la maturité adulte dans leur esprit. Puis peu après, le vaisseau subit une attaque de pirates Ferengis possédant un vaisseau de guerre klingon. Alexander Rozhenko, le fils de Worf, décida de mener à sa façon la défense du vaisseau. Les "enfants" agirent en conséquence pour tromper les Ferengis. Picard se faisant même passer pour le fils Riker son premier officier. (TNG: "Rascals")

Picard, Worf et le Dr Crusher furent chargés d'une mission ultra-secrète sur une planète cardassienne. Pendant ce temps, le capitaine Edward Jellico prit le commandement de l’Enterprise-D pour une mission de négociation avec les Cardassiens. Picard, Worf et le Dr Crusher tombèrent dans un piège destiné à assurer une position de force aux Cardassiens. Séparés, Picard fut alors torturé pour qu'il révèle les emplacements secrets des avant-postes de la Fédération. Subissant des violences physique et psychologique, Picard fut quasi abandonné puisque Jellico refusait d'envoyer une équipe pour l'extraire. ("Chain of Command, Part I") Afin de briser Picard psychologiquement, le gul Madred le bourreau, demandait à Picard s'il voyait bien 4 lumières contre le mur alors qu'il y en avait. A chaque fois que Picard donnait 5, il subissait des violences physiques. Picard ne céda jamais. Finalement Madred dut libérer Picard lorsque Jellico et l'équipage réussirent à faire en sorte qu'il soit libéré officiellement. De retour sur le vaisseau, dans l'intimité du bureau du capitaine et en la présence de Deanna Troi la conseillère, Picard avoua qu'il était à quelques instants de donner la réponse que Madred attendait de sa torture. ("Chain of Command, Part II")

Sisko and Picard.jpg

Sisko et Picard

Etant près de la frontière cardassienne, Picard reçut l'ordre de se diriger vers la station spatiale Deep Space 9 nouvellement prise par le peuple Bajoran. Les Bajorans étant récemment mis sous Protectorat de la Fédération. Picard et son vaisseau apportèrent donc du matériel et des runabouts à l'équipage de Starfleet qui prenait fonction sur DS9. Une fois à bord, il rencontra le commander Benjamin Sisko, l'officier commandant qui prenait donc ses fonctions. Picard se retrouva confronté à celui-ci, car Sisko avait participé à la bataille de Wolf 359 contre les Borgs lorsque Picard était Locutus et avait mené l'attaque. Sisko lui reprocha la mort de son épouse, et se déplorait la perte de confiance en Starfleet et la vie qu'il pouvait offrir à son fils, aussi loin de la Terre et en territoire sensible. Picard face à Sisko dut faire autorité, et faire face aux conséquences de son assimilation. Finalement Picard réussit à convaincre Sisko de relever le défi politique de DS9. Picard et Sisko se séparèrent sur des relations des plus professionnelles. (DS9: "Emissary")

Alors que le vaisseau se trouvait en cale-sèche à la base stellaire 67 afin de subir une épuration aux baryons, l'équipage entier fut évacué. Picard au moment de partir en dernier se rendit compte qu'il avait oublié sa selle pour cheval et en retournant vers ses quartiers, il constata que des intrus avaient profité de la situation pour s'introduire à bord ; ceux-ci voulaient voler de la résine de trilithium. Pendant ce temps le balayage aux baryons commença et une course contre la montre s'engagea. Picard se mit à traquer les voleurs. Une fois repéré, il se fit passer pour Mot le Bolien du vaisseau. Le groupe de mercenaires au nombre de cinq fut divisé par Picard, certains moururent et d'autres furent finalement arrêtés. Picard lui-même fut sauvé in extremis par l'arrêt du rayon de baryons, celui s'avérant être mortel. Le repos de Picard fut des plus actifs. (TNG: "Starship Mine")

Jean-Luc fut blessé lors d'une attaque des Lenariens. Allongé à l'infirmerie, lors de son coma. Q lui apparut sous la forme de dieu, lui annonçant que son coeur artificiel avait lâché. Q lui offrit la possibilité de changer cette faiblesse en le renvoyant dans le passé en 2327, moment qui bouleversa sa vie. Picard revécut alors son combat contre les Nausicaans dont l'un d'eux le poignarda en plein coeur. Ce combat et cette blessure, Picard le revécut et compris que cela n'était dû qu'à sa prétention. Il informa alors Q, qu'il ne voulait rien changer car cet événement lui avait appris à devenir un officier humble et à être ce qu'il était aujourd'hui. A son réveil, Picard possédait un nouveau coeur artificiel. (TNG: "Tapestry")

Picard and Daren embrace.jpg

Picard tomba amoureux de Nella Daren, sa nouvelle chef des sciences stellaires. Tous les deux musiciens, ils partagèrent de nombreux moments de plénitudes en jouant chacun de leur instrument musical de prédilection. Mais lors d'une exploration, un incendie éclata et la téléportation ne permettait pas de remonter tout le monde en même temps, Picard dut remonter en la laissant. Traumatisé par cet événement, car la croyante morte, il perdit toute objectivité pour toutes nouvelles décisions de mission extérieures la concernant. Se rendant compte que leur relation pouvait alors mettre le reste de l'équipage en danger, Nella Daren décida de quitter l'USS Enterprise-D. (TNG: "Lessons")

Picard reçut la visite de Richard Galen, éminent professeur d'archéologie et ancien professeur de Picard. Celui-ci tenta de convaincre ce dernier de l'accompagner pour la plus importante découverte de sa carrière. Picard refusa, Galen repartit seul à bord d'une navette mais il fut attaqué et tué par un vaisseau inconnu. Picard reprit la recherche et découvrit qu'il s'agissait de retrouver la planète mère de l'espèce qui avait engendré toutes les espèces humanoïdes de la galaxie. Picard détenait une pièce du puzzle tandis que les Klingons, les Cardassiens et les Romuliens possédaient chacun une autre pièce. Picard retrouva la planète, Vilmor II. Il réussit à établir une base de confiance avec les autres capitaines et tous une fois à la surface découvrirent un hologramme d'un ancien humanoïde qui programmé expliqua que son peuple avait ensemencé la galaxie de leurs gènes et étant ainsi aux origines de la vie de la plupart des peuples humanoïdes. (TNG: "The Chase")

2370
Picard as Galen.jpg

Picard sous le pseudonyme Galen

Picard disparut. Son équipage se mit à enquêter, Riker et Worf découvrirent que des mercenaires, des trafiquants étaient responsables de sa mort. En réalité, Picard avait décidé d'aller enquêter sur la pierre de Gol, un artefact archéologique. Picard dissimula son identité en se faisant passé pour Richard Galen. En tant que Galen, il se fit accepter au sein du groupe de trafiquants et avec eux essaya de retrouver la pierre de Gol. Avec ses connaissances archéologiques il eut pour mission d'essayer d'assembler les différentes parties de la pierre mais ses trop grandes connaissances de Starfleet faillirent élever les soupçons par leur chef Arctus Baran, car lorsque Riker avec l'USS Enterprise-D les retrouva, Riker d'abord étonné de voir Picard aux côtés de Baran, fit semblant de ne pas le reconnaître, mais Picard déclara connaître certains points faibles des vaisseaux de Starfleet et il fit feu sur l’Enterprise-D, le neutralisant, permettant aux mercenaires de fuir. (TNG: "Gambit, Part I") Tallera, une Romulienne du groupe de mercenaires eut de gros soupçons sur lui, elle découvrit qui il était, mais heureusement, celle-ci était une Vulcaine nommée T'Paal agissant pour le Mouvement Isolationniste Vulcain. Tous deux s'entraidèrent.
Une fois sur la planète Vulcain, dans le district de ShiKahr au sanctuaire de T'Karath, les dernières parties de la pierre de Gol furent retrouvées et il s'avéra qu'il s'agissait d'une arme, un résonateur psionique qui pouvait amplifier l'énergie télépathique. T'Paal s'en servit pour tuer les derniers mercenaires, mais ne réussit pas à tuer Picard. Celui-ci ayant découvert que la pierre de Gol était inefficace contre un esprit sans haine. Il la stoppa. D'autres Vulcains promirent à Picard de détruire les reste de la pierre de Gol. (TNG: "Gambit, Part II")

L'USS Enterprise-D arriva en orbite de Kesprytt III, dont les Kes ont demandé leur adhésion à la Fédération. Picard et Beverly Crusher se téléportèrent afin de rencontrer les officiels. A la surface, ils furent capturés par les Prytts qui eux étaient isolationnistes. Emprisonnés, les Prytts leur mirent un implant cortical. Cet implant les lia et chacun pouvait lire dans les pensées de l'autre. Durant leur tentative d'évasion, ils furent forcer d'admettre leur attirance amoureuse. Une fois récupérés par Riker, ils dînèrent aux chandelles, s'offrirent un baiser et décidèrent d'en rester là. Beverly quitta les quartiers de Jean-Luc. (TNG: "Attached")

Picard sélectionna la jeune enseigne Sito Jaxa pour une mission secrète dans le territoire de l'Union Cardassienne. Finalement Picard prit connaissance de la réussite de la mission, mais que Sito avait été tuée par les Cardassiens. Picard dressa un portrait des plus élogieux la concernant dans son journal de bord. (TNG: "Lower Decks")

Picard apprit que le daiMon Bok avait été libéré de prison. Celui-ci retrouva Picard et voulait toujours se venger de la mort de son fils. Il menaça alors Picard de tuer en retour Jason Vigo son fils ; fils dont Picard ignorait l'existence et apparemment issu de son ancien amour Miranda Vigo. Picard fit alors connaissance avec Jason et découvrit un jeune homme plein de qualités. Pendant ce temps, Crusher effectua des recherches d'ADN pour confirmer ou pas le lien paternel. Au départ, elle confirma la paternité, puis il fut découvert que Jason était atteint du syndrome Forrester-Trent ; maladie héréditaire, mais ni Jean-Luc, ni Miranda en était atteint, il fut alors confirmé que ce fut le vrai père de Jason qu'il lui avait transmis et que Bok avait réussit à modifier l'ADN de Vigo. Picard n'étant pas le père, la tentative de vengeance de Bok fut alors un n nouvel échec et celui-ci fut lâché pas ses associés qui ne voulurent pas être impliqués dans une tentative de meurtre. (TNG: "Bloodlines")

Q apparut encore à Picard et vint le juger une nouvelle fois sur le devenir de l'humanité. Picard prit conscience qu'il était balancé entre présent, passé et futur. Un anti-temps était en cours à cause d'une anomalie spatio-temporelle. (lire ici). Après avoir réussi cette épreuve et rétabli le cours du temps, Picard décida de se joindre pour la 1ère fois à une partie de poker avec ses officiers supérieurs et amis. (TNG: "All Good Things...")

2371
Troi comforts Picard.jpg

Picard triste regardant son album de famille

Alors que Picard et son équipage fêtaient la promotion de Worf, celui-ci apprit le décès de sa famille dans un incendie sur les terres familiales en France. Robert, son frère, Marie sa belle-soeur et René son neveu tous périrent. Picard fut choqué et dut se confier à Deanna Troi, il était désormais le dernier de la famille Picard ; famille remontant au 8ème siècle. Picard partit dans le système d'Amargosa pour retrouver le professeur Tolian Soran, un El-Aurien qui souhaitait manipuler le Nexus, un ruban énergétique qui permettait de vivre une vie illusoire des plus parfaite. Effectivement Soran était prêt à détruire des planètes pour cela. Dans le système de Veridian, Picard retrouva Soran et le combattit sur Veridian III. Mais il échoua, Soran détruisit la planète et réintégra le Nexus. Son vaisseau s'écrasa sur Veridian III et les millions d'habitants de Veridian IV furent également détruits suite à l'onde de choc dans le système stellaire. Picard fut également absorbé dans le Nexus (lire ici).

Working together.jpg

Picard et Kirk

Picard réussit à sortir du Nexus, en revenant quelques minutes avant la destruction. Mais cette fois-ci allié à James T. Kirk qui sortit lui aussi du Nexus, ils combattirent Soran et ensemble, ils réussirent à tuer Soran avant l'absorption. Ils modifièrent ainsi la chronologie et les habitants de Veridian IV furent sauvés ainsi que son équipage, mais Kirk mourut également de ses blessures. Picard alla enterrer Kirk au sommet d'une montagne de Veridian III et fut secouru par l'USS Farragut NCC-60597, puisque l'US Enterprise-D était irrécupérable à la suite de son écrasement. ("Star Trek: Generations")

Affectation inconnueModifier

Il ne fut pas clarifié quelle fut son affectation entre les deux Enterprise. USS Enterprise-E encore en cale-sèche avant son départ ? Starfleet Command ? un autre vaisseau ? Missions ponctuelles ? Selon les propos de Picard dans "Star Trek: First Contact", l'USS Enterprise-E ne navigait pas encore à la date stellaire 49301.2
De plus, en 2369, lorsque Picard redevient un ado de 12 ans, il dit à Troi: "Je viens de passer 30 ans de ma vie à bord de vaisseaux, ce n'est pas maintenant que je vais m'asseoir derrière un bureau". En réalité, il vient de passer 42 ans. Il est fort probable que 3 ans plus il ait continué de refuser à "s'asseoir" derrière un bureau ; aussi suite avec sa rencontre avec Kirk, il est fort probable qu'il ait définitivement décidé de suivre ses conseils et de rester capitaine afin de toujours être sur le "terrain".

USS Enterprise NCC-1701-EModifier

USS Enterprise NCC-1701-E nébuleuse.jpg

USS Enterprise NCC-1701-E

En 2372, à la suite de la destruction de l'USS Enterprise-D , Picard reçut le commandement de l'USS Enterprise NCC-1701-E de classe Sovereign. Le vaisseau effectua durant sa première année des travaux routiniers, notamment de cartographie.

Picard on the bridge 2373.jpg

Picard face aux Borgs

A la date stellaire 50893.5, le vaisseau patrouillait le long de la Zone Neutre Romulienne alors qu'un cube borg lança une seconde offensive contre la Terre. Le capitaine Picard se vit ordonner par Starfleet de surveiller l'activité romulienne malgré la menace Borg. Bien que l'expérience de Picard du Collectif aurait été un atout précieux dans la bataille, Starfleet accordait encore peu de confiance à Picard depuis son assimililation en 2366. Après l'échec de la flotte à repousser le Cube dans le Secteur de Typhon, Picard choisit finalement de mettre le cap vers la Terre, en dépit des ordres reçus. Prenant le commandement de la flotte, il réussit rapidement à détruire le Cube, mais une sphère borg subsista et génèra un vortex temporel destiné à assimiler la Terre dans le passé. L'USS Enterprise le poursuivit avant de le détruire, mais des drones Borgs parvinrent à infiltrer le vaisseau. Picard affronta alors à nouveau ses démons: Obsédé par la destruction des Borgs, il était prêt à tout sacrifier pour les repousser. Lily Sloane, une femme du 21ème siècle, compara alors son obstination au capitaine Achab, ce qui le fit enfin réagir. Enfin décidé à saborder son vaisseau, il choisit tout de même d'aller secourir Data, capturé par la Reine Borg. Il finit par s'offrir à elle en échange de la libération de Data. Les 2 officiers de Starfleet parvinrent ensuite à détruire les Borgs. Son équipage a également permis de préserver l'histoire terrienne, à savoir le premier contact entre Humains et Vulcains. ("Star Trek: First Contact")

En 2375, alors que la Fédération était plongée dans une guerre avec le Dominion, Picard se vit chargé de missions diplomatiques, notamment la mise sous protectorat des Evoras et une médiation dans le système de Goren. Après que l'amiral Matthew Dougherty l'eût informé de la défaillance de Data alors qu'il effectuait une observation de la civilisation Ba'ku, Picard ordonna de mettre le cap vers le monde Ba'ku dans le Briar Patch, pour y mener son enquête. Picard parvint à capturer l'androïde puis mit à jour un plan visant à déplacer la population Ba'ku en violation de la Directive première. Picard, soutenu par son équipage, choisit alors de s'opposer aux agissements de Dougherty et de ses alliés Son'as. Après être parvenu à déjouer les plans du Son'a Ru'afo, le Conseil de la Fédération décida d'arrêter le transfert et d'ouvrir une enquête au plus haut niveau. Malgré une idylle naissante avec la Ba'ku Anij, Picard choisit de regagner son vaisseau, mais lui promit de revenir. ("Star Trek: Insurrection")

Picard2379.jpg

Jean-Luc en 2379

En 2379, après avoir assisté au mariage sur Terre, de son officier en second William T. Riker avec Deanna Troi, Picard se détourna de sa route vers Betazed où la cérémonie était censée se poursuivre lorsqu'une signature positronique fut détectée sur Kolarus III, où il découvrit B-4, un androïde de type Soong.

Il fut ensuite dépêché par le vice-amiral Kathryn Janeway, vers Romulus où un coup d'Etat avait eu lieu: Le nouveau Praetor Shinzon était en fait un clone de Picard créé par un gouvenement romulien précédant à partir d'ADN récolté sur Picard, et destiné à remplacer le vrai capitaine Picard en temps utile. Après un changement de gouvernement, le projet de remplacement fut abandonné et Shinzon fut exilé dans les mines de dilithium de Remus, mais le clone se révéla rapidement un brillant tacticien durant la Guerre du Dominion et devint le leader des Remiens. Il utilisa une arme à radiation thalaron pour éliminer le Sénat Romulien et se prépara à faire de même sur la Terre. Mais, sa structure génétique devint défaillante, ce qui l'obligea à extraire l'ADN de Picard. C'est pourquoi, il l'invita sur Romulus sous le prétexte de discussions de paix.

Picard et Shinzon.jpg

Picard et Shinzon

Après avoir échappé au piège de Shinzon, l'USS Enterprise-E et le vaisseau de Shinzon Scimitar s'engagèrent dans une bataille à Bassen Rift. Picard envoya son vaisseau en piteux état, éperonner le vaisseau ennemi pour le stopper. Il se téléporta ensuite sur le Scimitar et parvint à éliminer son clone. Data sacrifia finalement sa vie pour ramener le capitaine à bord de l'USS Enterprise et pour détruire l'arme thalaron. Plus tard, Picard partagea une bouteille de Chateau Picard avec les officiers supérieurs du vaisseau en mémoire de l'androïde.

Alors que l'USS Enterprise-E entreprit des réparations en orbite de la Terre, Picard se vit à nouveau séparé de deux de ses meilleurs officiers: En effet, le commander Riker avait accepté le commandement de l'USS Titan et la conseillère Deanna Troi l'y accompagna. Cependant, l'androïde B-4 réactivé commença peu à peu à récupérer la mémoire de Data. ("Star Trek: Nemesis")

Les scènes coupées de "Star Trek: Nemesis" établissent également que Beverly Crusher prend à nouveau le commandement de Starfleet Medical et que le commander Martin Madden devient le premier officier de Picard.

Chronologies alternatives & univers parallèlesModifier

En 2365, dans une chronologie alternative future, l’Enterprise-D fut entraîné dans un tourbillon d'énergie et ne pouvait plus revenir dans l'espace normal. Afin de ne pas être attiré encore plus profondément dans le vortex, Geordi La Forge devait tenir la vitesse de distorsion au maximum, mais les moteur de distorsion menaçaient d'exploser et de détruire le vaisseau. Comme le vortex avait reconnu Picard comme le "cerveau" du vaisseau, celui-ci décida d'abandonner le vaisseau en s'en allant à la bord de la navette El-Baz, malheureusement l'USS Enterprise-D fut quand même détruit avec tout son équipage, et Picard à bord de la El-Baz se retrouva projeté 6 heures dans le passé juste avant les évènements. Il fut découvert par le Picard-passé et son équipage, mené à l'infirmerie, son horloge interne n'était pas en phase avec les autres du passé. Picard-passé qui voulait comprendre comment dans le futur, il avait pu abandonner son vaisseau fit tout son possible pour entrer en contact avec Picard. Alors que le moment fatidique avançait l'horloge de Picard était de moins en moins déphasée et cela permit de s'expliquer avec Picard-passé. Picard rétabli quitta l'infirmerie et se dirigea vers le hangar à navettes afin de repartir avec la El-Baz vers le vortex, mais le Picard-passé comprit qu'il allait créer une boucle temporelle et afin que cela ne se produise pas Picard-passé tua Picard à coup de phaseur. Effectivement cela changea le cours du temps et l'USS Enterprise-D pu échapper au vortex. Cette chronologie alternative future où l'ensemble de l'USS Enterprise-D était anéanti fut close et effacée du temps. (TNG: "Time Squared")

En 2366, dans une chronologie alternative créée par l'incursion de l'USS Enterprise NCC-1701-C, celui-ci arrivant de 2344 à travers une faille temporelle, la Fédération était en train de perdre la guerre contre l'Empire Klingon qui durait de puis plus de 20 ans. Picard était toujours l'officier commandant de l'USS Enterprise-D. Alors qu'il rencontrait Rachel Garrett, le commandant de l’Enterprise-C ; Guinan avec sa sensibilité el-aurienne l'avertit que tous ces événements n'étaient pas normaux. Elle réussit à convaincre Picard qu'il devait tout employer pour faire repartir Garrett et l’Enterprise-C en son époque malgré une mort certaine pour eux. Garrett mourut avant son départ et ce fut son premier officier qui redirigea l’Enterprise-C dans la faille temporelle afin de rentrer dans l'histoire en sauvant une colonie klingonne en 2344 permettant ainsi la fin de la guerre et rétablissant la chronologie des événements. (TNG: "Yesterday's Enterprise")

Picard, lieutenant junior grade.jpg

Sous-lieutenant Picard dans une chronologie alternative

Dans une chronologie alternative créée par Q, Picard fut renvoyé en 2327 le jour où il fut poignardé par des Nausicaans. Ce jour là, il ne fut pas blessé. Dans le nouveau présent de 2369, il était sous-lieutenant de la division des sciences et sous la supervision de Worf. A cause de sa prétention, sa carrière était au point mort. Picard réalisa alors que ce jour là, le fait d'avoir été poignardé lui avait appris l'humilité et avait forgé l'individu et le capitaine qu'il était en réalité. Picard réussit à convaincre Q à revenir en 2327 et à vivre les premiers événements afin de rétablir la chronologie de départ. (TNG: "Tapestry")

En 2370, Worf rencontra une fissure quantique qui lui causa des décalages quantiques.
Dans un des univers rencontrés, Picard participa à une fête surprise pour l'anniversaire de Worf.
Dans un autre univers Riker l'avait remplacé comme capitaine, car Picard avait été tué à la bataille de Wolf 359 de 2367.
Dans un autre univers, les Borgs avaient envahi la Fédération et l’Enterprise-D était l'un des derniers vaisseaux. (TNG: "Parallels")

Q apparut encore à Picard et vint le juger une nouvelle fois sur le devenir de l'humanité. Picard prit conscience qu'il était balancé entre présent, passé et futur. Un anti-temps était en cours à cause d'une anomalie spatio-temporelle.

Dans l'anti-temps passé de 2364, Picard ne suivit pas ses ordres d'aller à Farpoint mais pour cette anomalie. A ce moment, Picard ne se justifia pas sur ses nouveaux ordres afin de ne pas influencer le futur. Ignorant donc les ordres de Starfleet, l'USS Enterprise-D arriva dans le système de Devron et Picard fit lancer une impulsion inversée de tachyons. Mais lorsqu'il fut découvert que c'était ce rayon qui déclenchait l'anomalie d'anti-temps, il décida de déclencher une protection de chaîne statique, mais l'équipage ne voyant en lui qu'un capitaine prenant des décisions au hasard, celui-ci avait du mal à lui obéir.
Picard accepta de s'expliquer et l'équipage le suivit dans ses décisions. A travers l'anomalie l’Enterprise-D se joignit à deux autres USS Enterprise pour sceller l'anomalie, usant de la distorsion statique cela provoqua une rupture du noyau de distorsion.
Picard et son équipage de l'anti-temps passé fut le premier détruit.

Dans l'anti-temps présent de 2370, Picard et son équipage avaient la même histoire que celui du présent jusqu'à ce que lui aussi décida de se rendre dans le système de Devron et qu'il utilisa aussi de l'impulsion inversée de tachyons. Picard expliqua à son équipage ses sauts temporels entre passé, présent et futur qui le suivit sans hésiter.
Picard et son équipage rejoignirent donc le autres Enterprise dans l'anomalie et le vaisseau fut durement endommagé par l'explosion qui en résultat, mais finit par exploser également.

Picard2395.jpg

Picard en 2395 dans une chronologie alternative

Dans l'anti-temps futur de 2395, l'USS Enterprise-D n'avait pas été détruit sur Veridian III, et servit donc encore pendant plusieurs années. Riker devenu amiral avait réussi à le sauver en en faisant son vaisseau personnel rattaché à la base stellaire 247 de laquelle il en était l'officier commandant.
Dans cet anti-temps futur, Picard réussit à convaincre Riker de prendre cet Enterprise-D et de se diriger vers le système de Devron. Ils y rencontrèrent un vaisseau klingon qu'ils combattirent et détruirent. Puis à la suite du combat, Picard tenta de trouver l'anomalie qui semblait ne pas apparaître dans l'anti-temps futur.

Ne trouvant pas l'anomalie, Riker ordonna que l’Enterprise-D retourne dans l'espace de la Fédération, mais Picard arriva à le convaincre de retourner dans le système de Devron et là ils assistèrent à la naissance de l'anomalie qui en fait avait un écoulement du temps inversé. Comme pour les autres Enterprise de chaque époque, ce vaisseau fut détruit (en dernier). La destruction des 3 Enterprise annula l'anti-temps, et le cours du temps reprit en 2370. (TNG: "All Good Things...")

Picard with Christmas tree.jpg

Dans le Nexus... en famille

Captains cooking breakfast.jpg

Dans le Nexus... avec James Kirk

Après avoir été vaincu par Tolian Soran sur Veridian III, Picard se retrouva dans le Nexus, un ruban énergétique qui permettait de vivre une vie illusoire des plus parfaite. Effectivement Picard se retrouva dans un chez lui au soir de noël avec ses quatre enfants, son épouse et son neveu René (vivant) Sur le point de succomber aux charmes du Nexus et à cette vie de famille parfaite, il reçut en écho les paroles de Guinan, qui l'avertit que tout cela n'était pas réel, qu'il pouvait quitter le Nexus s'il résistait et retourner sur Veridian III pour changer le cours du destin, simplement en le désirant. Guinan lui dit en dernier qu'un allié potentiel se trouvait dans le Nexus, lui aussi coincé.
Picard se retrouva instantanément devant une sorte de maisonnette, il y entra et eut la surprise de découvrir James Kirk que tout le monde croyait mort depuis 78 ans. Picard réussit difficilement à convaincre Kirk de le suivre, lui aussi faillit rester afin de vivre une nouvelle vie parfaite. Tous deux quittèrent le Nexus pour combattre Soran et changer les choses. ("Star Trek: Generations")

Vie personnelleModifier

PersonnalitéModifier

Du fait qu'il n'était pas très famille, Picard démontrait un sentiment de blocage lorsqu'il se trouvait en présence d'enfants. Par exemple, il eut du mal à accepter Wesley Crusher, il le mit sous la surveillance de William Riker. (TNG: "Evolution") Le jour où il fut coincé dans un ascenseur avec des enfants fut pour Picard une vraie épreuve. (TNG: "Disaster")

Picard fit régulièrement preuve d'un très grand respect de la directive première (TNG: "Pen Pals") Lorsque celle-ci était bafouée, il faisait son possible pour limiter les conséquences (TNG: "Who Watches the Watchers?") et n'hésitait pas appliquer les lois de la Fédération si cela lui permettait de protéger son équipage contre les lois locales (TNG: "Justice") Il savait régulièrement jouer et user des droits juridiques. (TNG: "Devil's Due") Il faisait preuve d'un sens de la justice (TNG: "The Drumhead")

Dossier médicalModifier

Picard, hormis l'implantation d'un coeur artificiel suite à une tentative de meurtre sur lui (TNG: "Tapestry") il était en très bonne santé, et malgré le temps que lui prenait la capitainerie, Jean-Luc était très actif et avait le temps de pratiquer, l'équitation (TNG: "Pen Pals") l'escrime (TNG: "We'll Always Have Paris", "I Borg", "Lessons") le racquetball (TNG: "Suddenly Human") Chaque année, il tentait d'éviter la visite médicale annuelle au grand désespoir du docteur Crusher (TNG: "We'll Always Have Paris") continuellement en sur-activité, il repoussait également ses permissions (TNG: "Captain's Holiday") d'ailleurs en 2379 alors âgé de 74 ans, sur Kolarus III, il n'hésita pas à conduire l'Argo. ("Star Trek: Nemesis")

Lorsqu'il était enfant, il fut découvert que Picard était atteint du syndrome de Shalaft, une maladie congénitale qui rendait hypersensible au son. Jean-Luc fut soigné mais garda une audition très aiguë et une capacité de perception sur certains bruits autour de lui comme le décalage de trois microns des senseurs. ("Star Trek: Insurrection", "Star Trek: Nemesis")

Picard during surgery.jpg

En 2327, après une bagarre avec des Nausicaans, il se fit poignarder en plein coeur, il fut sauvé in extremis grâce à l'implantation d'un coeur artificiel. En 2365, une panne connue se fit sur son coeur et Picard fut emmené d'urgence à la base stellaire 515, la plus proche et fut opéré avec succès par le docteur Katherine Pulaski (TNG: "Samaritan Snare") En 2369, suite à une attaque des Lénariens qui utilisèrent un rayon de tétryons, Jean-Luc subit une nouvelle opération cardiaque. (TNG: "Tapestry")

Dans les années 2350, Jean-Luc perdit rapidement ses cheveux (TNG: "Rascals", "Tapestry", "Violations") Heureusement quelques années plutôt à l'Académie de Starfleet, il s'était habitué à les raser. ("Star Trek: Nemesis")

Il se les laissa probablement repousser peu de temps avant son affectation sur l'USS Reliant dans "Tapestry". Dans "The First Duty", Boothby lui demande ce qu'il lui est arrivé à ses cheveux, impliquant que lors de leur rencontre à l'Académie, il avait des cheveux, Picard s'est certainement rasé durant une période très courte mais le fait que Shinzon son clone n'est pas de cheveux alors qu'il a l'âge de Picard enseigne, est assez troublant. Nous avons ici une incohérence assez probable.

En 2366, après son assimilation par les Borgs, Picard fut déclaré mort par l'amiral J.P. Hanson. Déclaration annulée six jours plus tard lorsque son équipage réussit à le recapturer. Beverly Crusher réussit à lui retirer l'ensemble de ses implants borgs, mais il garda un certain traumatisme (TNG: "The Best of Both Worlds, Part II") En 2368, il réussit à refouler un potentiel sentiment de vengeance, lorsqu'il lui fut ordonné d'utiliser Three of Five pour contaminer le Collectif. (TNG: "I Borg") Mais en 2373, Starfleet Command le considéra inapte et lui interdit de prendre part à la bataille du secteur 001 lors d'une nouvelle attaque des Borgs, mais celui-ci désobéit, peu après lors de la confrontation, il commença à prendre des décisions de vengeance, il fut rappelé à l'ordre par Lily Sloane. ("Star Trek: First Contact")

Il est assez étonnant de voir que Picard réussit à respecter sa morale et son respect des règles en 2368, 1 an et demi après son assimilation mais qu'il craque en 2373.
Ronald D. Moore déclara avoir tout fait pour que Picard garde des implants borgs à vie, mais Rick Berman et Michael Piller sy'opposèrent. (AOL chat, 1997).

En 2369, il subit de violentes tortures mentales et physiques lorsqu'il fut capturé par les Cardassiens (TNG: "Chain of Command, Part I", "Chain of Command, Part II")

Dans une chronologie alternative, un anti-temps futur, il était atteint du syndrome Irumodic. dans l'anti-temps présent de 2370, il demanda à Crusher de lui faire passer des examens pour déceler la maladie, effectivement Crusher découvrit des petits défauts qui pouvaient être dans l'avenir le syndrome Irumodic. (TNG: "All Good Things...")

FamilleModifier

La famille Picard selon Jean-Luc remontait au 8ème siècle sur Terre en Europe à l'époque de Charlemagne. (TNG: "Journey's End") Jean-luc n'était pas très famille, il avait souvent des disputes avec son père. Robert son frère lui en voulait d'être parti dans les étoiles sans reprendre les traces de leurs ancêtres sur les terres historiques de la famille, mais suite à son assimilation par les Borgs, Picard se tourna vers son frère pour retrouver ses racines, il fit alors la connaissance de sa belle-soeur et de son neveu. Il repartit après s'être ressourcé et en paix avec son frère. (TNG: "Family") Malheureusement quelques années plus tard, il apprit le décès de son frère, de sa belle-soeur et de son neveu dans un incendie. Jean-Luc en resta très traumatisé, étant le dernier des Picard d'une lignée de plusieurs siècles. ("Star Trek: Generations")

AmitiésModifier

Data
Guinan
William Riker
Worf

RomancesModifier

Picard and Daren embrace.jpg

Picard et Nella Daren en 2369

Jean-Luc Picard and Beverly Crusher confide.jpg

Picard et Beverly Crusher

Beverly Crusher


Médailles & honneursModifier

Intérêts personnelsModifier


Monde Réel
(article ou section(s) écrit(es) à partir du point de vue: "monde réel")

ApparitionsModifier

Articles liésModifier

CoulissesModifier

Non-canonModifier