Fandom

Memory Alpha

Star Trek (film 2009)

10 040pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion1 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MONDE RÉEL: Épisodes / Films
(Œuvres canons)
Film 11

Star Trek 11 Affiche FR.jpg

Titres
Version originale
Star Trek
Version française
Star Trek

Production
Scénario
Alex Kurtzman, Roberto Orci et J.J. Abrams
Production
J.J. Abrams et Damon Lindelof
Réalisation
J.J. Abrams
Musique
Michael Giacchino
Durée
2H08

Sortie (US) : 08/05/2009 (USA-CA)
Sortie Francophonie : 06/05/2009 (FR-BE-CH)

Star Trek: Nemesis Production : 11/14 Star Trek Into Darkness

Films

IIIIIIIVVVI
GENFCINSNEM
ST 2009IDBEYST 2019
(Séries)


Dates
Date stellaire : 2233.04
Date terrienne : 2233 - 2340s - 2255 - 2258 - 2387


Un Romulien nommé Nero remonte le temps depuis 2387 pour se venger de Spock. Son arrivée en 2233 entraine toute une série de modifications de la ligne temporelle originelle, notamment la destruction de l'USS Kelvin et la mort du lieutenant George Kirk. 25 ans plus tard, l'insouciant James Tiberius Kirk et le jeune Spock, à bord de l'USS Enterprise NCC-1701, s'opposeront à Nero pour sauver la Fédération...

RésuméModifier

Les origines et motivations de Nero et du vieux Spock sont décrites dans le comics "Star Trek: Countdown". Ces évènements font le lien entre la ligne temporelle "originelle" et la nouvelle chronologie alternative. Ces évènements sont rapidement exposés dans le film.

Acte 1Modifier

Narada.jpg

Le Narada émerge d'un trou noir

George Kirk (alternate).jpg

Le lieutenant commander George Kirk à bord de l'USS Kelvin NCC-0514, peu avant sa destruction

Winona Kirk and newborn son, James.jpg

Winona Kirk avec Jim, à peine né

En 2233, l'USS Kelvin NCC-0514 étudie un phénomène "d'orage dans l'espace" près de la frontière klingonne, qui se révèle être un trou noir. Soudain, la forme massive du Narada en émerge, attaquant immédiatement le Kelvin et lui infligeant de lourds dégâts.

Aussi brusquement qu'il a ouvert feu, le Narada cesse de tirer. Ayel, premier officier, contacte le Kelvin. Au nom de son capitaine, Nero, Ayel exige que le capitaine du Kelvin, Richard Robau, se rende en navette à bord du Narada. Le capitaine Robau accepte, n'ayant guère le choix, et confie le commandement de son vaisseau à son propre premier officier, George Kirk. Il lui demande d'attendre son signal pendant quinze minutes, au delà de quoi Kirk devra faire évacuer le vaisseau.

Robau est amené devant Nero, tandis que l'équipage du Kelvin surveille ses signes vitaux. Ayel montre à Robau le visuel d'un vaisseau, mais celui-ci ne le reconnait pas. Ayel l'interroge ensuite sur un certain "ambassadeur Spock", mais Robau ne le connait pas non plus. Réalisant qu'il n'obtiendrait pas de réponses du capitaine de Starfleet, Nero le fait tuer.

A bord du Kelvin, l'équipage voit les signes vitaux de son capitaine s'interrompre brutalement. Kirk ordonne donne l'ordre d'ouvrir le feu. Mais la situation ne fait qu'empirer, et Kirk est contraint d'ordonner à l'équipage, y compris à sa femme Winona sur le point d'accoucher, d'évacuer le vaisseau.

Kirk entre une trajectoire de collision avec le Narada, mais le pilote automatique du Kelvin se révèle être hors service. Réalisant qu'il n'a pas d'autre choix que de le piloter lui-même, Kirk ordonne à sa femme de quitter le navire sans lui. Elle proteste, mais Kirk sait qu'il n'a pas d'autre choix s'il veut protéger l'évacuation.

A bord de la navette, Winona Kirk donne naissance à un garçon. Pendant que le Kelvin s'efforce d'intercepter les missiles visant les navettes, Kirk entend les premiers cris du nouveau-né et réalise qu'il ne pourra jamais voir son fils. Juste avant que le Kelvin n'entre en collision avec le vaisseau romulien, Kirk demande à sa femme comment ils devraient appeler le bébé. Winona suggère de le baptiser d'après le nom de son grand-père paternel, mais George lui répond en riant que "Tiberius" n'est pas un bon prénom. Ils décident de l'appeler James, d'après son grand-père maternel.

Le Kelvin se crashe alors sur le Narada et les communication sont coupées. Le vaisseau romulien temporairement hors d'état, les navettes parviennent à s'enfuir.

James T. Kirk, child.jpg

Kirk, enfant

Environ dix ans plus tard, en 2243, un jeune James T. Kirk conduit une ancienne voiture terrienne à tombeau ouvert sur une route de l'Iowa, écoutant à plein tube de la musique du 20ème siècle. Soudain, un policier en hoverbike le prend en chasse et lui ordonne d'arrêter la voiture. En cherchant à échapper à l'agent, Kirk s'engage sur un chemin menant droit vers un précipice. Il saute de la voiture juste à temps pour ne pas être emporté avec elle. Le policier arrive et l'arrête.

Spock, Jacob Kogan.jpg

Spock, enfant

A la même époque, sur Vulcain, un jeune Spock est tourmenté par ses camarades à causes de ses origines mixtes. Les autres garçons avaient déjà essayé de provoquer Spock pour déclencher chez lui une réaction émotionnelle , mais sans succès jusque-là. Cette fois-ci, cependant, en traitant son père de traitre pour avoir épouser une "putain" humaine, ils vont trop loin. Spock se jette surle plus âgé avec rage.

Plus tard, Spock est réprimandé par son père, Sarek, qui est déçu du manque de contrôle émotionnel de son fils. Lorsque Spock lui demande pour quelle raison il a épousé sa mère, Sarek répond sobrement que c'était un choix logique.

Plusieurs années plus tard, Spock se demande s'il doit participer au kolinahr, un rituel vulcain visant à purger toute émotion. Il en parle à sa mère, Amanda Grayson, qui lui répond qu'elle sera fier de lui quelle que soit la décision qu'il prendra.

SpockCouncil.jpg

Spock défie les doyens Vulcains

Spock se présente alors devant un comité sur Vulcain. Les membres du comité l'informent qu'il est accepté à l'Académie des Sciences de Vulcain, et le félicitent d'avoir réussi en dépit de son handicap. Quand Spock demande à quel "handicap" il est question, le comité lui répond qu'il s'agit de ses origines humaines. En réponse à cette nouvelle insulte déguisée, Spock décline l'offre d'admission, annonçant préférer rejoindre l'Académie de Starfleet. Le comité exprime son étonnement, l'admission à l'Académie des Sciences n'ayant jamais été refusée par aucun Vulcain - ce à quoi Spock répond que n'étant pas lui-même un "vrai" Vulcain, ce fait n'est pas remis en cause.

En 2255, dans un bar de l'Iowa, une jeune Uhura se détend avec quelques amis. Alors qu'elle va commander d'autres verres, elle est interpellée par un James T. Kirk quelque peu éméché. Sa tentative pour flirter avec elle échoue lamentablement, cependant, et la situation se complique lorsque trois recrues de Starfleet interviennent. Une bagarre éclate et Kirk est méchamment passé à tabac.

Christopher Pike (alternate reality), 2255.jpg

Pike découvre Kirk dans un bar

Heureusement pour lui, le capitaine Christopher Pike intervient et interromps la bagarre. Pike, ayant rédigé son mémoire académique sur le Kelvin, connait bien le passé tragique de Kirk et l'héroïsme de son père. Il s'assoit avec lui et essaye de raisonner le jeune homme, de le convaincre de rejoindre Starfleet. Il est certain qu'avec ses aptitudes, Kirk pourrait faire bien plus que passer son temps dans les bars et être "le seul génie repris de justice du Midwest". Mais Kirk ne veut rien savoir. Avant de partir, Pike lance un défi à Kirk : durant les 12 minutes où il a été aux commandes du Kelvin son père a sauvé 800 vies. Kirk serait-il capable de faire mieux ?

James T. Kirk Chris Pine accepting Christopher Pike Bruce Greenwood's offer.jpg

Kirk accepte l'offre de Pike

Kirk passe la nuit à peser ces parôles. Tôt le lendemain matin, il se rend au chantier naval de Riverside, où l'USS Enterprise (NCC-1701) est en cours de construction. Pike est surpris de voir Kirk se joindre aux nouvelles recrues. Avant d'embarquer dans la navette, Kirk lui affirme qu'il terminera le cursus en trois ans au lieu de quatre.

A bord de la navette, Kirk fait connaissance avec Leonard McCoy, une recrue mécontente qui rejette la technologie de Starfleet avec pessimisme. Tous deux partagent une gorgée d'alcool à la flasque de McCoy tandis que la navette s'envole pour l'Académie, à San Francisco.

Trois ans plus tard, le Narada rôde dans un secteur indéterminé de l'espace. Nero est appelé sur la passerelle par Ayel. Soudain, un trou noir temporel apparait et un petit vaisseau en émerge. Nero reconnait le vaisseau de l'ambassadeur Spock et ordonne qu'il soit capturé.

Gaila seduces Kirk.jpg

Kirk et Gaila

Au même moment, à l'Académie de Starfleet, Kirk annonce à McCoy qu'il a demandé à repasser le test du Kobayashi Maru, et qu'il est certain de réussir. McCoy s'étonne de l'assurance de Kirk, étant donné que personne ne l'a jamais réussi ce test. Toutefois, Kirk est persuadé d'y arriver et laisse McCoy pour aller "étudier" – une façon de dire qu'il a un rendez-vous gallant avec une jeune Orionne nommée Gaila, dans sa chambre...

Mais leur rencontre est interrompue lorsque la camarade de chambrée de Gaila entre dans la pièce, et Kirk doit se cacher sous le lit. Stupéfait, il découvre que la camarade de Gaila n'est autre que Uhura. Tandis qu'elle commence à se déshabiller, elle décrit à Gaila comment elle a décodé des transmissions Klingonnes parlant de vaisseaux détruits près d'une planète prison. Mais elle s'interrompt, entendant le souffle de Kirk, et le découvre finalement et le flanque à la porte.

James T. Kirk during the Kobayashi Maru scenario.jpg

Kirk, au cours du test du Kobayashi Maru

Le jour suivant, McCoy, Uhura et d'autres cadets de Starfleet accompagnent Kirk dans le simulateur pour sa troisième tentaive au test du Kobayashi Maru. Etonnament, celui-ci prend le test avec une étrange légereté, se permettant même de croquer tranquillement une pomme. Tout se passe comme prévu jusqu'à ce que, inexplicablement, l'alimentation en énergie soit temporairement coupée. Quand le courant revient, Kirk ordonne de tirer sur les vaisseaux Klingons, qui explosent en un seul tir, réussissant ainsi la mission. Depuis la salle de contrôle au-dessus du simulateur, un technicien se demande comment Kirk a réussi à faire ça. Spock, qui est également dans la salle, se pose la même question.

Spock at Kirk's Hearing.jpg

Spock, à l'audition de Kirk devant le conseil de l'Académie

Une enquête officielle est menée, et Kirk est convoquée devant un conseil de l'Académie. Les hauts gradés l'informent qu'ils ont découvert des preuves indiquant qu'il a entré une subroutine dans l'ordinateur, et l'accusent de tricherie. Mais alors que Kirk affronte Spock, son accusateur, et essaye de se défendre, l'audience est soudainement interrompue : le conseil est informé qu'un signal de détresse en provenance de Vulcain a été reçu. La flotte principale étant occupée dans le système Laurentien, Starfleet n'a d'autre choix que d'affecter les cadets aux vaisseaux disponibles, afin de lancer une mission de secours.

Acte 2Modifier

Les cadets sont affectés aux vaisseaux en fonction de leurs aptitudes, les plus brillants se retrouvant sur l'USS Enterprise NCC-1701, un vaisseau si récent qu'il n'a pas encore été baptisé. Uhura doit être affectée à l'USS Farragut, mais se plaint directement à Spock, lui rappelant ses nombreuses recommandations, et insiste pour être affecté à l'USS Enterprise. Spock, après quelques secondes d'hésitation, répond favorablement à sa requête.

Kirk, pour sa part, a été mis aux arrêt en attendant la fin de son audition et n'est pas autorisé à se joindre à la mission. Toutefois, le prenant en pitié, McCoy le conduit à l'infirmerie et lui injecte un vaccin contre la puce de melvaran qui lui donne temporairement tous les symptômes de la maladie. De cette manière, étant médecin et ne pouvant abandonner son patient, il a une raison officielle pour emmener Kirk avec lui.

Bones and Kirk.jpg

Kirk et McCoy dans la navette

Malgré un léger retard causé par son pilote, Hikaru Sulu, l’Enterprise quitte le spatiodock en direction de Vulcain. Via le système de communication interne, Pavel Chekov informe les membres de l'équipage de leur mission : ils doivent se rendre sur Vulcain pour enquêter sur un phénomène "d'orage dans l'espace" et de perturbations sismiques, et participer à l'évacuation de la planète si nécessaire.

En route pour l'infirmerie à cause d'une réaction allergique au vaccin de McCoy, Kirk entend cette annonce et réagit aussitôt aux mots "orage dans l'espace" : il s'agit du même phénomène que le Kelvin a rencontré vingt ans plus tôt !

Convaincu que l’Enterprise fonce droit dans un piège, Kirk se précipite dans les coursives pour retrouver Uhura. Malgré quelques difficultés d'éllocutions dues à la réaction allergique, il parvient finalement à interroger Uhura sur les signaux de détresse Klingons qu'elle a interceptés plus tôt, et elle lui confirme que les agresseurs étaient effectivement Romuliens.

Aussitôt, Kirk se rue vers la passerelle pour alerter le capitaine Pike. Pike et Spock, d'abord dubitatifs, changent d'avis lorsque Uhura leur confirme les soupçons de Kirk. En sortant de distorsion, l’Enterprise se retrouve en plein cœur d'un champ de débris formé par les épaves des sept autres vaisseaux de Starfleet qui sont arrivés avant lui. Suivant les ordres de Pike, Sulu parvient à les esquiver avec un minimum de dégâts. En sortant du champ de débris, l’Enterprise se retrouve nez-à-nez avec le Narada, qui mène une opération de forage depuis l'orbite de Vulcain. Celui-ci passe à l'attaque et endommage sévèrement le vaisseau de la Fédération.

USS Enterprise and Narada face off over Vulcan.jpg

L'ombre massive du Narada plane au-dessus de l’Enterprise et de Vulcan

Mais au moment de lui donner le coup de grâce, Nero réalise soudain à quel vaisseau il a affaire et ordonne de cesser le feu. Il contacte l’Enterprise et se présente. Pike, à la vue d'un Romulien, l'accuse d'avoir commis un acte de guerre, mais Nero affirme avoir agi indépendamment de l’Empire Stellaire Romulien. Il salue ouvertement Spock, plongeant celui-ci dans la confusion, et exige que Pike de se rende sur le Narada en navette.

Pike, après avoir demandé aux personnes présentes sur la passerelle lesquelles étaient entrainées au corps à corps, rassemble Sulu et Kirk, puis confie le commandement de l’Enterprise à Spock. Il nomme en outre Kirk premier officier, au grand dam de Spock. Pike explique son plan : durant le trajet en navette qui le conduira sur le Narada, il parachutera Kirk, Sulu et le chef-ingénieur Olson. Ils devront atterrir sur la source du brouillage qui empêche les communications et les téléportations, la plateforme de forage du Narada.

Pike arrive à bord du Narada alors que les trois hommes commencent leur descente. Malgré la mort de Olson, Kirk et Sulu parviennent à endommager suffisamment la foreuse.

Sulu ev suit.jpg

Sulu se bat à l'épée sur la plateforme

Ayel annonce à Nero que la foreuse est hors service, mais qu'elle est parvenue à atteindre le cœur de la planète avant sa désactivation. Nero ordonne qu'elle soit remontée et qu'on largue la "matière rouge". A bord de l’Enterprise, Chekov, horrifié, en découvre les effets : un trou noir se forme au centre de la planète. Vulcain est condamnée.

Vulcan (alternate reality).jpg

Le début de la fin pour Vulcain

Juste après avoir téléporté Kirk et Sulu à bord, Spock annonce à Kirk qu'il descend sur Vulcain pour tenter de sauver le Conseil Vulcain, dont ses parents font partie. Kirk essaye de l'en empêcher mais Spock l'ignore et ordonne au chef de la téléportation de le faire descendre immédiatement.

Le Conseil s'est réfugié dans l'arche katrique, une grotte au cœur du Mont Seleya depuis laquelle il ne peut être téléporté. Deux des anciens du Conseil sont tués par des éboulements, mais Spock parvient à en faire sortir cinq, dont ses propres parents.

Hélas, à l'instant où le téléporteur s'apprête à les dématérialiser, le rocher sur lequel se tient sa mère s'effondre, la faisant sortir du champ. Alors qu'il se rematérialise sur la plateforme de téléportation de l’Enterprise, Spock, en état de choc, tends toujours ses mains vers l'endroit où se tenait sa mère.

SpockVulcan.jpg

Spock tente de sauver ses parents et les anciens de Vulcain

Assistant avec horreur à l'implosion de Vulcain, l’Enterprise bat en retraite.

Journal de bord du capitaine suppléant, date stellaire 2258.42. Nous n'avons aucune nouvelle du Capitaine Pike. Je le considère désormais comme prisonnier du criminel de guerre dénommé Nero. Nero qui a détruit ma planète natale et la grande majorité de ses six milliards d'habitants. L'essence même de notre culture a pu être sauvée par le biais des anciens résidants aujourd'hui sur ce vaisseau. Selon mes estimations, moins de 10'000 ont survécu. Je suis maintenant le représentant d'une espèce en danger.

Kirk, Sulu et les quelques Vulcains ayant survécu sont conduit à l'infirmerie. Peu après, Spock quitte la passerelle, suivit dans le turbolift par Uhura. Elle tente de le réconforter, mais Spock garde ses distances.

SpockUhura.jpg

Uhura réconforte Spock après la perte de Vulcain et de sa mère

Pendant ce temps, Nero interroge Pike pour obtenir les codes des systèmes de défense de la Terre, mais celui-ci refuse de coopérer, révolté par le génocide commis sur Vulcain. Nero lui raconte que le Narada était autrefois un vaisseau minier, et que lui-même travaillait pour nourrir sa femme qui était enceinte, et qu'elle est morte lors de la destruction de Romulus. Il considère la Fédération comme responsable par son inaction, et accuse Spock de l'avoir trahi.

Pike proteste, lui expliquant que Romulus existe toujours, mais tout ce que Nero sait, c'est que son monde - la Romulus du futur - a été détruit, et qu'il a l'intention de détruire de même chacun des mondes de la Fédération. Introduisant une limace centaurienne dans le corps de Pike pour le rendre coopératif, Nero ordonne au Narada de faire route vers la Terre.

Sur la passerelle de l’Enterprise, Spock estime que le Narada a dû voyager depuis le futur. Pour lui, la priorité absolue est de regrouper la flotte, mais Kirk affirme que pour stopper Nero, l’Enterprise doit immédiatement partir à sa poursuite. Le ton monte, et Spock finit par donner l'ordre de faire évacuer Kirk de la passerelle. Lorsque celui-ci s'emporte, Spock le met KO à l'aide d'une prise vulcaine et le fait expulser du vaisseau, dans une nacelle de secours.

A son réveil, Kirk se retrouve sur le monde gelé de Delta Vega, une autre planète du système Vulcain. Rassemblant son équipement, Kirk se met en route pour une station de Starfleet située à quatorze kilomètres de là.

KirkDeltaVega.jpg

Kirk, débarqué sur Delta Vega

Date stellaire 2258.42 ... point quatre ? On s'en fout ! Le capitaine suppléant Spock m'a débarqué sur Delta Vega . Que je crois être une violation du protocole de sécurité 49.09 relatif au traitement des prisonniers à bord d'un vaisseau.

Soudain, il est pris en chasse par un Drakoulias, un prédateur local, qui lui-même est attaqué à son tour par une créature insectoïde encore plus grosse. Le monstre poursuit Kirk jusque dans une caverne, mais alors même que le monstre le saisit, un Vulcain âgé intervient et fait fuir la créature à coups de torche enflammée.

Avant qu'il ne puisse le remercier, le vieillard, qui a tout de suite reconnu Kirk, se présente comme étant son vieil ami Spock. Kirk est pour le moins sceptique, jusqu'au moment où Spock évoque Nero. Afin de lui faire comprendre pourquoi et comment il est arrivé ici, Spock décide de fusionner avec Kirk.

Spock explique qu'il vient de 129 ans dans le futur, de 2387. A son époque, une supernova massive menaçait de détruire la planète-mère de l'Empire Stellaire Romulien et, potentiellement, la Voie Lactée toute entière.

Pour tenter d'empêcher ce cataclysme, Spock rassembla un stock de "matière rouge", une substance capable de générer des trous noirs. Hélas, l'étoile explosa alors qu'il était encore en chemin, et il ne parvint pas à sauver Romulus. Il lança malgré tout la "matière rouge" depuis son vaisseau, le Jellyfish, afin d'empêcher d'autres dévastations.

Le nom "Jellyfish" n'est pas cité à l'écran, mais apparaît sur le script, qui n'est pas considéré comme canonique.

Mais immédiatement après, Spock se retrouva confronté à un vaisseau minier romulien, le Narada, sous les ordres du capitaine Nero. Spock tenta de s'échapper, mais le trou noir créé par la matière rouge captura à la fois le Jellyfish et le Narada, créant une anomalie temporelle qui propulsa les deux vaisseaux dans le passé.

Le Narada en sortit plus de 150 ans dans le passé, nez à nez avec le Kelvin. Le vaisseau de Spock, lui, fut aspiré quelques instants plus tard seulement, mais ce fut suffisant pour qu'il réapparaisse dans le passé 25 ans après le Narada.

Spock raconte ensuite à Kirk comment Nero a capturé son vaisseau, mais l'a gardé vivant puis abandonné sur Delta Vega afin qu'il puisse assister à la destruction de sa planète, comme Nero a assisté à la destruction de la sienne.

A son tour, Kirk explique au vieux Spock que c'est le Spock qu'il connait qui l'a largué sur cette planète et qui est actuellement aux commandes de l’Enterprise. Spock s'en étonne, sachant que c'est Kirk qui devrait normalement en être le capitaine. C'est alors que Spock comprend qu'en affrontant le Kelvin, Nero a altéré l'histoire et créé une réalité alternée, dans laquelle de nombreuses choses ont changées, en particulier la vie de Kirk.

Kirk lui demande alors si dans sa réalité, son père a survécu. Spock lui confirme que George Kirk était présent lorsque son fils a pris le commandement de l'USS Enterprise (NCC-1701). Spock accompagne Kirk jusqu'à la base de Starfleet.

Spock, 2258.jpg

Spock faisant le salut vulcain sur Delta Vega

Ils sont accueillis par un officier alien de petite taille, Keenser, qui les conduit à l'intérieur. Là, ils rencontrent le Montgomery Scott de cette ligne temporelle.

Véritable génie de la téléportation, Scotty a été "exilé" sur Delta Vega pour avoir téléporté le beagle de l'amiral Archer vers une destination inconnue, au cours d'une expérience ratée de "téléportation transdistorsionnelle".

Spock explique à Kirk qu'il doit impérativement prendre le commandement de l’Enterprise. Pour ce faire, Kirk doit provoquer le jeune Spock afin de déclencher une réaction émotionnelle et montrer ainsi à tous qu'il est dans un état trop instable pour rester le capitaine.

Spock donne ensuite à Scotty la formule de la téléportation transdistorsionnelle – formule mise au point à l'origine par le Scotty qu'il connaissait, et les envoie, lui et Kirk, sur l'’Enterprise. Tous deux se rematérialisent à bord mais, après quelques péripéteies, ils sont repérés et capturés par le personnel de sécurité.

Spock attacking Kirk.jpg

Spock attaque Kirk

Ils sont amenés sur la passerelle, où un Spock stupéfait cherche à savoir comment ils ont pu se téléporter à bord alors que le vaisseau était en distorsion.

Kirk refuse de répondre, et ordonne à Scotty d'en faire de même. Puis, il demande à Spock comment il peut ne ressentir aucune colère ni aucune émotion alors que sa planète a été détruite et sa mère assassinée. Il continue à le provoquer ainsi, affirmant qu'il n'a jamais aimé sa mère.

En entendant cette accusation, Spock éclate. Il se jette sur Kirk, le frappe impitoyablement et commence à l'étrangler, prêt à le tuer, jusqu'à ce que Sarek le supplie d'arrêter. Réalisant ce qu'il vient de commettre, Spock abandonne son commandement et quitte la passerelle. Kirk le remplace et ordonne immédiatement de prendre le Narada en chasse.

Acte 3Modifier

Spock, quant à lui, ère dans le vaisseau, bouleversé, et se retrouve en salle de téléportation. Sarek l'y retrouve et essaye de lui parler. Spock admet être en conflit et ressentir de la colère à l'encontre de Nero, une colère telle qu'il ne parvient pas à contrôler.

Sarek souligne que sa mère lui aurait dit de ne même pas essayer... Et, se rappelant la conversation qu'il a eue avec son fils des années plus tôt, il lui avoue que s'il a épousé Amanda, c'est parce qu'il l’aimait.

Pendant ce temps, sur la passerelle, Chekov explique son plan pour que l’Enterprise puisse approcher du Narada sans être repéré, en tirant profit du champ magnétique de Titan. A cet instant, Spock, calmé, revient sur la passerelle et confirme la logique du plan de Chekov. Il se porte volontaire pour être téléporté sur le Narada pour récupérer la "machine à trou noir" et sauver la Terre, le seul foyer qui lui reste.

Kirk lui répond qu'il ira aussi, afin de secourir Pike. Spock évoque les règles interdisant au capitaine et au premier officier de participer à une telle mission, mais préfère de ne pas citer dans le texte quelque chose que Kirk va de toute façon choisir d'ignorer. Ravi, Kirk lui donne une grande claque tape dans le dos en clamant qu'ils commencent enfin à se connaître.

Chekov, Kirk, Scott, Bones, Sulu, Uhura.jpg

L'équipage de l’Enterprise se retourne, stupéfait, lorsque Spock revient sur la passerelle

Le vaisseau romulien arrive sur Terre et entreprend de déployer son foret, directement au-dessus de San Francisco. pendant ce temps, l’Enterprise sort de distorsion dans l'atmosphère de Titan, parvenant ainsi à échapper aux détecteurs du Narada.

Kirk et Spock, accompagnés de Uhura, se rendent en salle de téléportation. Avant de monter sur la plateforme, Kirk contacte la passerelle et dit à Sulu que s'il estime au moindre moment que l’Enterprise a une chance de détruire le Narada, alors il doit la saisir. Et ceci même si lui, Spock et Pike sont toujours à bord. Bien que réticent, Sulu accepte cet ordre.

Avant que la téléportation ne soit enclenchée, Uhura embrasse Spock et lui dit qu'il ferait mieux de revenir. Dans sa réponse, Spock l'appelle "Nyota". Kirk, qui les a entendus, demande alors à Spock s'il s'agit du prénom d'Uhura, qu'il n'a jamais réussi à découvrir depuis leur première rencontre. Mais Spock refuse de faire le moindre commentaire.

Kirk et Spock se téléportent à bord du Narada, qui commence à forer la croûte terrestre à proximité du Golden Gate Bridge, coupant les communications avec l'’Enterprise.

James T. Kirk leaping in the Narada.jpg

Kirk saute pour rattraper Nero sur le Narada

Scotty leur avait assuré qu'ils allaient les envoyer dans une baie de chargement déserte du Narada, mais Kirk et Spock se rematérialisent dans une portion du vaisseau bel et bien occupée... Après un court échange de tirs, Spock se livre à une fusion mentale avec un romulien assommé et découvre les positions de la machine à trous noirs et du capitaine Pike.

Tous deux se dirigent d'abord vers le Jellyfish. Alors qu'ils embarquent, l'ordinateur reconnait Spock comme étant son capitaine. Kirk feint la surprise, mais Spock comprend la situation lorsque l'ordinateur confirme que le vaisseau a été construit en 2387 par l'Académie des Sciences de Vulcain.

Spock accuse Kirk de lui cacher des informations, mais celui-ci change aussitôt de sujet, demandant au Vulcain s'il pense être capable de piloter l'appareil – question dont il connait déjà la réponse. Pour la première fois, Spock appelle Kirk par son prénom, "Jim", et l'informe que d'après ses calculs, leurs chances de succès sont minces. Mais Kirk lui assure que leur plan fonctionnera.

Tandis que Spock prend les commandes du Jellyfish et se lance hors du Narada, Kirk tente d'atteindre le centre de commandement du Narada où Nero et Ayel attendent.

Kirk y affronte Nero, qui, ayant étudié l'histoire de la Terre, le reconnait et sait quelle importance il va avoir. Après quelques échange de coups, Nero parvient à maitriser et lui dit qu'il a l'intention de le faire disparaître de l'histoire de la même manière dont il en a fait disparaitre son père. Avant de pouvoir achever Kirk, cependant, Nero est alerté que le Jellyfish a été volé et le foret détruit.

Furieux, Nero part affronter Spock, laissant Kirk à Ayel. Celui-ci prend rapidement le dessus sur Kirk et l'étrangle au-dessus du vide, s'étonnant à voix haute de la "faiblesse" des humains. Voyant que sa proie cherche à parler, cependant, Ayel offre à Kirk une chance de dire ses derniers mots et desserre sa prise. Kirk lui annonce alors qu'il s'est emparé de son disrupteur... Kirk tire et tue Ayel, qui sombre dans les entrailles du Narada.

Kirk s'élance alors au secours de Pike. Pendant ce temps, Nero appelle Spock, lui disant qu'il aurait dû le tuer quand il en avait l'occasion. En réponse, Spock le provoque en lui "ordonnant" de se rendre. Puis il lance le Jellyfish en distorsion, obligeant Nero et le Narada à le suivre.

Quand les deux vaisseaux sortent de distorsion, le Jellyfish fait demi-tour et se place sur une trajectoire de collision avec le Narada. Nero ordonne à tous les canons d'ouvrir le feu, qu'importe qu'il y ait encore de la "matière rouge" à bord du Jellyfish. Ses plans de vengeance ont été détruits, et il ne souhaite plus qu'une chose : la mort de Spock. Mais avant que les missiles du Narada n'atteignent le Jellyfish, l’Enterprise sort à son tour de distorsion et les intercepte par un tir nourri de ses phasers.

A l'intérieur du Narada, Kirk retrouve Pike vivant, mais blessé. Pike ne cache pas sa surprise, mais Kirk lui rappelle son ordre de venir le chercher. Lorsque deux Romuliens apparaissent dans son dos, Pike s'empare du phaser de Kirk et les abats avant même que son sauveur ne se rende compte de leur présence.

Sur l’Enterprise, Scotty parvient à ramener Kirk, Pike et Spock juste avant que le Jellyfish n'éperonne le Narada.

James T. Kirk and Spock discuss Nero's Fate.jpg

Kirk et Spock discutent du destin de Nero

L'explosion du Jellyfish déclenche la réaction en chaine de la totalité du stock de "matière rouge" qui se trouvait à son bord, créant un trou noir qui commence à avaler le Narada.

De retour sur la passerelle de l’Enterprise, Kirk propose alors de porter secours aux survivants Romuliens, estimant que cela pourrait aider à apaiser les tensions entre Romulus et la Fédération. Spock, lui, n'est pas de cet avis. Agressif jusqu'au bout, Nero refuse l'offre et Kirk ouvre le feu, broyant le vaisseau à coups de phasers et de torpilles à photons.

Le Narada est enfin détruit, mais l'attraction gravitationnelle du trou noir commence à aspirer l’Enterprise, l'empêchant de s'enfuir, même avec ses moteurs de distorsion à pleine puissance. La pression commence à disloquer le vaisseau, et Kirk ordonne à Scotty de les sortir de là. Scotty éjecte alors le noyau de distorsion qui explose près du trou noir, et l'onde de choc propulse l’Enterprise hors de danger.

Spocks.jpg

Spock salue son alter-ego

De retour sur Terre, le jeune Spock se retrouve face à face avec alter-ego du futur, qu'il prend d'abord pour son père. Le jeune Spock lui demande pourquoi il n'a pas accompagné Kirk pour lui expliquer la situation, tout simplement. Le vieux Spock lui répond qu'il était essentiel pour la ligne temporelle qu'ils apprennent à travailler ensemble, afin que se développe une "future amitié qui va vous influencer plus que vous ne sauriez l'imaginer"

Le jeune Spock l'accuse alors de s'être livré à un "pari". Ce à quoi le vieux Spock répond qu'il a fait un "acte de foi" et qu'il espère que son jeune alter-ego en fera aussi. Toutefois, lorsque le jeune Spock exprime sa volonté de quitter Starfleet pour aider son peuple à se reconstruire, le vieux Spock lui souligne qu'ils peuvent désormais être à deux endroits à la fois... Il l'encourage au contraire à mettre la logique de côté dans le cas présent et à faire simplement ce qui lui semble juste.

Le vieux Spock lève alors sa main, faisant le salut vulcain et, estimant qu'il serait inapproprié de se souhaiter à lui-même "longue vie et prospérité", il souhaite simplement "bonne chance" au jeune Spock.

Peu après, Kirk est décoré par Starfleet Command, promu au grade de capitaine, et reçoit le commandement permanent de l’Enterprise. Il relève ainsi Pike, qui pour sa part a été promu amiral et, en chaise roulante, se remet de ses blessures. Il sert fièrement la main de son successeur et assure à Kirk que son père serait fier de lui.

Tandis que le vieux Spock s'en va aider les Vulcains survivants à établir une colonie, Kirk, à présent vêtu de l'uniforme jaune de capitaine, retourne sur la passerelle de l’Enterprise. Après avoir dit à McCoy de "bouclez sa ceinture", il reçoit confirmation de Uhura, Sulu, Chekov et Scotty que le vaisseau est prêt à partir.

Mais à cet instant, Le jeune Spock apparait sur la passerelle et demande au capitaine Kirk s'il accepte de faire de lui son premier officier, soulignant qu'il peut fournir des "références" si nécessaire. Mais Kirk lui répond simplement qu'il en serait honoré.

Et l’Enterprise se lance en distorsion, au son de la voix du vieux Spock récitant le célèbre monologue de Zefram Cochrane :

L'espace, frontière de l'infini vers laquelle voyage le vaisseau spatial Enterprise. Sa mission, explorer de nouveaux mondes étranges. Découvrir de nouvelles vies, d'autres civilisations. Et au mépris du danger avancer vers l'inconnu.

ProductionModifier

Version française
Star Trek - bande annonce VF02:07

Star Trek - bande annonce VF

Versions anglophones
Star Trek (2009) - Trailer 1 (HD)02:12

Star Trek (2009) - Trailer 1 (HD)

STAR TREK (2009) Teaser - official01:28

STAR TREK (2009) Teaser - official

Star Trek (2009) - Teaser Trailer HD01:15

Star Trek (2009) - Teaser Trailer HD


Premiers projetsModifier

Malgré l'échec commercial du film "Star Trek: Nemesis" et l'échec d'audience de la série Star Trek: Enterprise, un projet de 11ème film est rapidement envisagé, confirmé par Rick Berman (producteur exécutif de la franchise) dès 2003. Le projet retenu semblait, à cette époque, être une préquelle à TOS située après ENT. L'histoire semblait impliquer les Romuliens et aucun personnage connu n'était censé faire d'apparitions. En 2005, le scénariste Eric Jendresen est engagé pour écrire un scénario centré sur les Guerres Romuliennes des années 2150 et la création de la Fédération des Planètes Unies. Mais en 2006, des rumeurs ne tardent pas à annoncer l'annulation de ce projet, dont le titre provisoire était "Star Trek: The Beginning".

Projet de J.J. AbramsModifier

En avril 2006, Paramount annonce finalement que J.J. Abrams sera co-scénariste, producteur et réalisateur du 11ème film Trek, prévu pour 2008. De nombreuses rumeurs ont fait état de la présence de William Shatner et de Leonard Nimoy dans le film et que l'histoire serait centré sur la jeunesse de James T. Kirk et Spock.

Les premières informations officielles ont confirmé la présence de Nimoy, mais pas de Shatner, qui a évoqué, à plusieurs reprises, sa frustration de ne pas figurer dans le casting (cette absence est certainement liée à la mort de Kirk dans "Star Trek: Generations"). En septembre 2008, Abrams et Roberto Orci ont révélé qu'une scène avait, cependant, été écrite pour insérer Shatner dans le film, sous la forme d'un caméo. ° Ce dernier a, toutefois indiqué qu'on ne lui a pas offert le moindre rôle dans le film. °

Le film évoquera la formation de l'équipage légendaire de l'USS Enterprise (NCC-1701). De jeunes acteurs ont été recrutés pour incarner les héros de Star Trek: The Original Series (Spock, Kirk, McCoy, Scotty, Sulu, Chekov et Uhura) et d'autres personnages déjà cités dans la saga (Amanda Grayson, George Samuel Kirk, Christopher Pike, Sarek, ...).

TournageModifier

Le tournage du film a démarré le 7 novembre 2007, malgré la grève de la Writers Guild of America. Pendant les 3 mois de grève, aucun script ne peut être modifié. Bien qu'Abrams se soit plaint de ne pas pourvoir ajouter de nouveaux dialogues, la grève n'a pas affecté sérieusement la production du film.

Plusieurs personnalités ont visité les plateaux de tournage, notamment Tom Cruise, Steven Spielberg, Harrison Ford, T. J. Miller, Ben Stiller, Jonathan Frakes, Ronald D. Moore, Nichelle Nichols et Walter Koenig.

Après 141 jours de tournage, le tournage de l'équipe principale s'est terminé le 27 mars 2008.

La campagne publicitaire commenceModifier

Star Trek XI Trailer 1 (Christmas 2008 Version)01:28

Star Trek XI Trailer 1 (Christmas 2008 Version)

USS Enterprise (alternate reality) under construction, teaser.jpg

Construction de l'USS Enterprise NCC-1701

Mysterious Corridor.jpg

Corridors de l'USS Enterprise NCC-1701

Le premier trailer du film, tourné en octobre et terminé le 30 novembre 2007, fut diffusé, pour la première fois, le 18 janvier 2008 au cinéma (lors de la sortie de "Cloverfield" produit par Abrams) et le 21 janvier 2008 sur le site officiel du film.

Ce teaser présente la construction de l'USS Enterprise sur Terre. On peut notamment y entendre les discours de JFK et la voix de Leonard Nimoy citant le fameux "Space... the final frontier.". Le teaser se termine par les phrases "Under Construction" et "Christmas 2008". Cependant, la date de sortie, initialement prévue le 25 décembre 2008 a été repoussée au 8 mai 2009.

Le second trailer projeté pour la première fois, le 14 novembre 2008 au cinéma (lors de la sortie de "Quantum of Solace (James Bond 007)") et le 17 novembre 2008 sur le site officiel du film, présente des images du film et des nouveaux acteurs.

Post-productionModifier

Fin décembre 2008, il fut annoncé que les opérations de montage et de mixage sonore étaient terminées, mettant fin à 9 mois de post-production.

Anecdotes et autres informationsModifier

  • En France, il fait 818 576 entrées
  • Certains éléments non-canons ou spéculés ont été fixés dans le film :
    • L'origine du nom de James T. Kirk est une référence aux noms du beau-père et du père de George Kirk
    • Le prénom "Nyota" d'Uhura a enfin été révélé de manière canon.

RécompensesModifier

  • California on Location Awards 2008: Kathy McCurdy
  • Hollywood Award Film Festival 2009: Meilleur film
  • 6 Scream Awards 2009: Ultimate Scream, Best Science Fiction Movie, Best Director, Best Science Fiction Actor, Best Cameo, et Best Fight Scene.
  • Screen Actors Guild Award for Outstanding Performance by a Stunt Ensemble in a Motion Picture 2009
  • Oscar 2010: Meilleur maquillage
  • Empire Awards 2010: Best sci-fi/fantasy

IncohérencesModifier

  • L'officier Pavel Chekov a 17 ans en 2258, alors que TOS: "Who Mourns for Adonais?" établissait qu'il était né en 2245 (soit 13 ans à cette date). Bien que la chronologie ait été modifiée dès 2233, le recul de 4 années de sa naissance semble concevable, mais cependant étrange.

AffichesModifier

France
Anglophone - international
Allemagne
Bulgarie
Chine - Hong Kong
Chine mandarin
스타 트렉 더 비기닝 - Corée du Sud
Hispanophone
Israël
スター・トレック (2009年の映画) - Japon
Звёздный путь (фильм) - russophone
Taïwan
Зоряний шлях (фільм) - Ukraine

MarchandisageModifier

Éditions francophones
fonds d'écran carte USB

Une série de 9 fonds d'écran exclusifs furent vendus sur des cartes USB, à raison de 3 images par carte

Personnel de productionModifier

Acteurs (Ici)
Principaux
Anthony Vitale in teaser.jpg

L'acteur et cascadeur Anthony Vitale dans le premier teaser

Cascadeurs
Divers
Non-crédités
Proteus Make-up FX Team


Personnel de production francophone
Pour le nom des comédiens de doublage, voir article des acteurs.

Sociétés de productionModifier


CitationsModifier

Nero (à Kirk lors de leur affrontement à bord du Narada): J'ai déjà vu ton visage dans les manuels d'histoire [...] James T. Kirk est considéré comme un grand homme, il a été le capitaine de l' Enterprise mais c'était dans une autre vie, une vie dont je vais te priver comme j'en ai privée ton père.
Nero (à Kirk lors du face à face final): Je préfère encore vivre la fin de Romulus des centaines de fois, je préfère encore mourir dans d'atroces souffrances que d'accepter votre aide !
Kirk: Accordé !

Acteurs / PersonnagesModifier

Pour le nom des comédiens de doublage, voir article des acteurs.

Personnages principauxModifier

Autres personnagesModifier


Non-crédités


Acteurs de scènes supprimées

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Film précédent:
"Star Trek: Nemesis"
Star Trek: Films Film suivant:
"Star Trek Into Darkness"

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard