Wikia

Memory Alpha

USS Enterprise (NCC-1701-D)

9 884pages sur
ce wikia
Discussion2
Engin spatial

USS Enterprise-D, These Are the Voyages.jpg

Nom : USS Enterprise
Classe : Galaxy
Registre : NCC-1701-D
Affiliation : Fédération - Starfleet
Chantiers : chantiers spatiaux d'Utopia Planitia
Lancement : 2363
Statut : 2371 - détruit

L'USS Enterprise NCC-1701-D était un vaisseau spatial de classe Galaxy affilié à Starfleet, commandé par le capitaine Jean-Luc Picard. Ce navire fut le cinquième de la Fédération à porter le nom Enterprise. L' Enterprise-D fut détruit en 2371 ("Star Trek: Generations").

HistoireModifier

ConstructionModifier

Enterprise-d extreme closeup.jpg

l'Enterprise à la Station McKinley

L' Entreprise-D a été construit aux chantiers spatiaux d'Utopia Planitia en orbite autour de Mars dans le système de sol. (TNG: "Booby Trap", "Eye of the Beholder") La construction a été supervisée par le Commander Orfil Quinteros. (TNG: "11001001") Le Dr. Leah Brahms a été en grande partie responsable de la conception du système de propulsion de l' Enterprise-D. (TNG: "Booby Trap", "Galaxy's Child") Certains des composants de l' Entreprise-D étaient dérivés de technologies développées à l'origine sur le USS Pegasus NCC-53847. (TNG: "The Pegasus")

Dans une chronologie alternative, il fut le 1er vaisseau de guerre de classe Galaxy à être construit. (TNG: "Yesterday's Enterprise")

Les nacelles du vaisseau furent un lieu de nombreux suicides/meurtres lors de sa construction aux chantiers spatiaux d'Utopia Planitia. Walter Pierce, un membre de l'équipe de construction devint jaloux de la nouvelle équipe et de sa relation par rapport au vaisseau, il tua Marla Finn et William Hodges dans le courant de plasma. Ce fut ainsi qu'il se suicida, mais laissa son empreinte télépatique ; ce qui ne fut découvert qu'en 2370. (TNG: "Eye of the Beholder")

L' Enterprise-D fut ensuite envoyé à la station spatiale McKinley afin d'y finaliser l'installation de divers sytèmes et pour y tenir les tests de vol. Le capitaine Jean-Luc Picard prit le commandement du navire à la date stellaire 41124 sur l'ordre du contre-amiral Norah Satie.

Mission de 7 ansModifier

Kavis Alpha sector.jpg

En orbite autour d'une géante rouge

Durant ses 7 années d'existence l' Enterprise-D entra en premier contact avec bon nombre de nouvelles races (voir plus bas).

En 2364, L' Enterprise-D fut testé à la limite de ses capacités à sa toute première mission à Farpoint. Il dut pousser ses moteurs au maximum afin d'échapper à une entité nommé Q. L'équipage dut aussi effectuer la première séparation de soucoupe à haute vélocité.TNG: "Encounter at Farpoint") Il dépassa la distorsion 10 plus tard durant cette année lors de l'expérimentation sur ses moteurs de distorsion dirigée par Kosinski, faisant de l' Enterprise-D le premier navire de la Fédération à visiter une nouvelle galaxie. (TNG: "Where No One Has Gone Before")

La Forge mentionna que l' Enterprise-D a dépassé la distorsion 10 durant cet incident, mais il est fort probable que les systèmes du navire furent incapable de mesurer l'immense vitesse d'une manière traditionnelle. De plus, l'échelle de distorsion plaçant le facteur 10 comme une vitesse infinie peut ne pas avoir été totalement établie à l'époque de production de l'épisode. Une explication plus plausible serait que leur vitesse était plutôt vers le facteur 9.999999+. (Star Trek: The Next Generation Technical Manual)

Plus tard en 2364, l' Enterprise-D fut détourné par les Bynaires de la base stellaire 74. Ceux-ci désiraient utiliser l'ordinateur central du navire pour réparer celui de leur planète, gravement endommagé. L' Enterprise-D fut rendu au capitaine Picard après cet incident et les Bynaires responsables acceptèrent de répondre de leurs actes. (TNG: "11001001")

En 2365, l'entité Q envoya l' Enterprise-D dans le secteur J-25, près de 7000 années-lumière de l'espace de la Fédération, afin de leur montrer s'ils étaient vraiment prêts à affronter les multiples dangers que l'espace pouvaient abriter. Ils furent rapidement approchés par un vaisseau Borg, lors de l'altercation qui s'ensuivit, les sections 27, 28 et 29 sur les ponts 4, 5 et 6 furent extraites du navire pour analyse par les Borgs, causant la mort de 18 membres d'équipage. Incapable de fuir ou de combattre leur nouvel ennemi, Picard admit à Q qu'ils n'étaient pas encore prêts à affronter tous les dangers de l'univers et demanda son aide. Q renvoya finalement l' Enterprise-D dans l'espace de la Fédération. (TNG: "Q Who")

En 2366, 13 espèces étaient représentées à bord du vaisseau.

Earth station mckinley.jpg

En réparation à la Station spatiale McKinley après l'engagement contre les Borgs.

Durant l'incursion des Borgs en 2366 et 2367, l' Enterprise-D avait souffert de nombreux dommages. Le pont 36 et la salle des machines furent dépressurisés après qu'un rayon borg eût découpé dans la coque du navire, tuant entre 11 et 19 personnes. (TNG: "The Best of Both Worlds, Part I"). Le déflecteur principal fut transformé en arme énergétique contre les Borgs afin de détruire leur navire, mais ce plan échoua puisque les Borgs, ayant assimilés le capitaine Picard et son savoir, étaient au courant de ce plan. Durant la tentative, le déflecteur et le réacteur de distorsion surchargèrent et plusieurs ponts furent inondés de radiations.

Plus tard durant la bataille, la soucoupe subit des dommages à ses moteurs à impulsion et la coque fut déchirée par les armes ennemis des ponts 23 à 25. (TNG: "The Best of Both Worlds, Part II") L'importance des dommages furent tels qu'une cale-sèche complète en chantier pour réparations à la station spatiale McKinley dura 6 semaines.(TNG: "Family")

Au cours de cette refonte, tous les dégâts furent réparés, les phaseurs furent mis à jour, et un nouveau panneau de descente de la chambre de dilithium fut installé. Une erreur de réparation sur un des accès, causa plus tard cette même année de nombreux dégâts au moteur de distorsion. (TNG: "The Drumhead")

En 2368, lors de la guerre civile klingonne, Picard fut à la tête d'une flotte d'interposition lorsque Starfleet élabora un blocus à la frontière klingo-romulienne. L'USS Enterprise faisait parti du dispositif de la grille de détection de tachyons élaboré pour détecter le vaisseaux romuliens occultés. (TNG: "Redemption, Part II")

Peu après, le vaisseau heurta des filaments quantiques, déclenchant une perte totale de son énergie et donc du fonctionnement de l'ensemble de ses systèmes. La salle de confinement de l'antimatière en vint à une situation critique. Heureusement, la situation fut corrigée avant que le vaisseau n'explose. (TNG: "Disaster")

Plus tard l’Enterprise fut pris dans une boucle de causalité temporelle dans une zone appelée Espace Typhon. Chaque boucle prenait fin lorsque le vaisseau entrait en collision avec l'USS Bozeman NCC-1941. Au bout de plusieurs boucles l'équipage eut un sentiment de "déjà-vu". Ils prirent conscience de leur situation et comprirent que la solution se trouvait dans l'évitement de la collision. Ils réussirent et les 2 vaisseaux furent sauvés. Il fut découvert que le Bozeman arrivait de 2278 et qu'ils étaient restés dans la boucle durant 17 jours. (TNG: "Cause and Effect")

En 2369, 17 membres étaient originaires de mondes hors-Fédération. (TNG: "The Chase")

Lors d'une mission sur Ligos II, l’Enterprise fut attaqué par deux oiseaux-de-proie klingons contrôlés par le Ferengi DaiMon Lurin. Lurin réussit son attaque surprise et s'empara de l’Enterprise et à déplacer tout le personnel à la surface pour en faire des esclaves, puis il avait l'intention de vendre le vaisseau aux Romuliens. Mais ses plans furent contrecarrés par des membres d'équipage qui suite à un accident de téléporteur étaient redevenus des enfants. (TNG: "Rascals")

Galaxy class docked at DS9.jpg

Apponté à DS9

Puis l’Enterprise se rendit sur la station spatiale Deep Space 9 dans le secteur bajoran nouvellement mise sous autorité de Starfleet, afin de leur apporter du matériel, des runabouts en particuliers. Le vaisseau fut donc l'un des premiers vaisseaux de Starfleet à s'y apponter. (DS9: "Emissary")

Plus tard, le vaisseau se rendit en cale-sèche afin de subir un intensif balayage de baryons. Tout l'équipage fut débarqué, sauf le capitaine qui resta en dernier. Durant ce balayage, un groupe de mercenaire en profita pour s'y introduire et y voler de la résine de trilithium dans le moteur de distorsion. Leur plan fut contrecarré par Picard qui s'aperçut de leur présence juste avant de débarquer. (TNG: "Starship Mine")

L'une des plus grandes découverte de la Fédération fut faite à bord de l’Enterprise. Les travaux de Richard Galen y furent achevés, permettant ainsi de déchiffrer un message caché dans l'ADN. Ce message révéla que ces anciens humanoïdes avait essaimé leur ADN à travers la galaxie, ce qui signifiait que tous les humanoïdes connus avait une origine commune. (TNG: "The Chase")

L’Enterprise porta secours à un vaisseau romulien dont la singularité quantique artificielle du noyau de distorsion avait été colonisé par une forme de vie, ce qui déclencha de graves perturbations dans l'espace-temps. Lors de l'utilisation d'un faisceau de transfert d'énergie, l’Enterprise fut également touché car en fait les problèmes d'espace-temps impliquait que le faisceau à l'origine pour secourir était la cause de la destruction des formes de vie qui elles-mêmes endommageaient le coeur du réacteur du vaisseau romulien. Heureusement quatre officiers supérieurs qui ne se trouvaient pas à bord, purent secourir les deux vaisseaux lors de leur retour et de leur possibilité d'agir hors des perturbations de l'espace-temps. (TNG: "Timescape")

En 2370, Le vaisseau se rendit à la base stellaire 84 afin de remplacer sa chambre intermixe, ainsi que les conduits de transfert d'énergie. Le coeur de réacteur fut construit sur Thanatos VII utilisant la technologie d'interphase. Ce qui attira des organismes interphasiques qui commencèrent à manger la structure cellulaire où ils se trouvaient. La solution vint de l'usage de pulsation interphasique. (TNG: "Phantasms")

Dans les épisodes suivants, il n'est plus mention de cette mise à jour et ce nouveau coeur de réacteur, laissant penser que la technologie interprhasique est suspendue et qu'il y a un retour à une technologie conventionnelle. Le problème de la trappe qui était liée à la chambre intermixe apparaît dans l'un des univers rencontrés dans "Parallels", laissant penser que la technologie interphasique est toujours d'usage.

Geordi La Forge, l'ingénieur en chef du vaisseau était en compétition avec Donald Kaplan, l'ingénieur en chef de l'USS Intrepid NCC-74600, chacun tentant d'améliorer continuellement les moteurs de distorsion de leur vaisseau respectif. (TNG: "Force of Nature")

USS Enterprise (NCC-1701-D) enters asteroid field.jpg

L’Enterprise entrant dans un astéroïde

L’Enterprise devint l'un des rares vaisseaux de la Fédération à utiliser un dispositif d'occultation et surtout un dispositif d'occultation d'interphase. Lui permettant ainsi de passer à travers un astéroïde afin d'aller récupérer l'USS Pegasus NCC-53847 qui lui-même avait testé sans succès ce dispositif quelques années auparavant. (TNG: "The Pegasus")

Les événements de "The Pegasus" furent approfondis dans ENT: "These Are the Voyages...". Des passages furent utilisés à la fin de cet épisode avec l'USS Enterprise NCC-1701 et l'Enterprise NX-01.

Peu après, alors que l’Enterprise étudiait une comète "sans itinéraire", le vaisseau trouva des archives provenant de la civilisation perdu D'Arsay. Ces archives étaient piégées afin de voler de l'ADN à bord du vaisseau pour créer des artefacts de cette civilisation. (TNG: "Masks")

Plus tard, le lieutenant Worf effectua une mise à jour des systèmes d'armement, mais celle-ci fut interrompue suite à l'infestation du syndrôme protomorphosis Barclay. (TNG: "Genesis")

Puis, suite à l'arrestation du sous-officier Miles O'Brien de Deep Space 9 par les Cardassiens près de la zone démilitarisée, l’Enterprise, l'USS Prokofiev et l'USS Valdemar furent envoyés en urgence pour patrouiller le long de la frontière. (DS9: "Tribunal")

USS Enterprise-D, Generations.jpg

En 2371

En 2371, le vaisseau subit une refonte majeure de son agencement.
Sur la passerelle, les couleurs et l'éclairage furent modifiés.
Dans la partie supérieure arrière y fut aussi rajoutées de nouvelles consoles. Il y avait désormais 4 consoles scientifiques ; 3 du côté tribord et 1 côté bâbord. 2 consoles des opérations. 1 console du contrôle d'environnement. 2 consoles d'ingénierie sur l'arrière (partie arrondie). 3 consoles des communications sur le long bâbord. Un siège fut rajouté à la console tactique.
La partie principale (basse) où se trouvaient le fauteuil du capitaine, du premier officier et autres officiers fut légèrement rehaussée. ("Star Trek: Generations")

DestructionModifier

USS Enterprise-D evades the Duras sisters' Bird-of-Prey.jpg

Combat contre les soeurs Duras

Plus tard en 2371, l’Enterprise-D fut détruit lors d'une attaque en orbite de Veridian III par un vaisseau klingon renégat commandé par les soeurs Duras, Lursa et B'Etor qui causa de graves dommages et résulta en une brèche du noyau de distorsion. Bien que la section soucoupe put être séparée préservant le reste du vaisseau, l'onde de choc de l'explosion le fit plonger dans l'atmosphère de la planète.

Avant que le capitaine n'entre dans le Nexus et reçoive l'aide du capitaine James Kirk pour changer le cours de l'histoire, le Dr. Soran réussit à détruire l'étoile de Veridian et l'onde de choc anéantit la planète et l'épave de l' Enterprise-D avec son équipage.

Heureusement, Data fut en mesure de restaurer le contrôle des propulseurs et, en l'absence des moteurs à impulsion, de niveler la descente du vaisseau. Cela fit en sorte que la soucoupe put se poser sur la surface avec peu de dommages et peu de victimes. Malheureusement, le vaisseau était trop grièvement endommagé pour pouvoir être réparé et l'équipage fut secouru par l'USS Farragut NCC-60597 ainsi que deux autres vaisseaux, l'un de classe Oberth et l'autre de classe Miranda.

Selon une scène coupée de "Star Trek: Generations", 18 membres d'équipage périrent lors de l'écrasement.
USS Enterprise-D saucer crash.jpg

La section soucoupe sur Veridian III

Le Commander Riker fut triste de la perte de l’Enterprise-D, puisqu'il espérait en être le commandant un jour. Toutefois, le capitaine exprima son doute que l’Enterprise-D serait le dernier à porter ce nom. L'inauguration de l'USS Enterprise NCC-1701-E un an plus tard lui donna raison.

En 2372, le capitaine Benjamin Sisko offrit ses condoléances pour la perte de l’Enterprise-D au lieutenant commander Worf, disant que l’Enterprise-D était un bon vaisseau. (DS9: "The Way of the Warrior")

Two to beam up.jpg
Picard et Riker, quittant la passerelle de l’Enterprise-D pour la dernière fois

Premiers contactsModifier

Le premier contact est considéré lorsqu'il y a communication entre deux individus représentant officiellement leur gouvernement.

Certain membres du Continuum Q rencontrèrent des Humains des siècles auparavant. (TNG: "True Q"; VOY: "Death Wish")
En 1947, les Ferengis furent rencontrés pour la 1ère fois et étudiés par les Humains durant ce qui fut appelé l'incident de Roswell, ces événements ne furent jamais officiellement et publiquement annoncés. (DS9: "Little Green Men") En 2151, Les Ferengis furent une nouvelle fois rencontrés par l'équipage de l'Enterprise NX-01, cependant leur nom officiel ne fut pas identifié, ils restèrent une espèce humanoïde indéfinie. (ENT: "Acquisition") En 2355, l'USS Stargazer NCC-2893 rencontra et détruisit un vaisseau ferengi, cependant il ne fut pas découvert à quelle espèce d'humanoïde appartenait ce genre de vaisseau. (TNG: "The Battle") En 2364, durant la mission Farpoint, Data, La Forge et Riker discutèrent à propos d'un Ferengi qu'ils avaient rencontré. A ce moment, ils savaient visuellement que cet humanoïde était un Ferengi, établissant donc que le 1er contact officiel peut s'être fait entre 2151 et 2364 sans que leur technologie ne soit connue et identifiée, à l'inverse des Romuliens, nous connaissions leur technologie et pas leur physionomie. ("Star Trek: Generations")
En 2063, des Borgs venant du futur furent rencontrés par Lily Sloane. ("Star Trek: First Contact" En 2153, l'équipe d'Excavation A-6 et l'équipage de l’Enterprise NX-01 en rencontrèrent aussi, cependant comme pour les Ferengis leur nom officiel ne fut pas identifié. (ENT: "Regeneration"). En 2293, lorsque les réfugiés El-Auriens furent secourus, il est évident que la Fédération prit connaissance de leur existence. ("Star Trek: Generations")

Manifeste d'équipageModifier

Voir: Personnel de l'USS Enterprise NCC-1701-D
Vie à bord
  • Équipage : 1014 officiers, membres d’équipage et personnel civil (maximum 15 000 personnes)
  • Animaux : Spot, 12 autres chats (mâles) ; Livingston 1 poisson-lion

Données techniquesModifier

Systèmes tactiquesModifier

Armement: 12 banques de phaseurs de 5,1 Mega-watts de type-X linear, 2 lanceurs de torpilles à photons Mk 95.

OrganisationModifier

Seules les informations spécifiques à l'USS Enterprise-D sont archivées ci-dessous, pour plus de détails concernant la classe Galaxy voir ICI.
Enterprise-D MSD.jpg
Installations
Pont 7
Pont 8
Pont 9
Pont 10
Pont 12
  • Quartiers de l'équipage
Pont 16
  • Quartiers de l'équipage
Pont 17


Plaque inaugurale Modifier

U.S.S. ENTERPRISE
Galaxy-class - Starfleet registry NCC-1701-D
Utopia Planitia Fleet Yards, Mars
Fifth starship to bear the name - Launched stardate 40759.5
United Federation of Planets
Starfleet Command Engineering Group Warp Technologies Development Group Advanced Technologies Group
Yard Engineers
"To boldly go where no one has gone before..."

Navettes embarquéesModifier

Voir: Navettes de la Fédération

Chronologies alternatives et versions illusoiresModifier

De nombreuses versions alternatives ou illusoires du vaisseau furent rencontrées.

Rencontre avec le Tourbillon vivantModifier

En 2365, une version provenant d'un futur crapproché fut observée, ce vaisseau fut détruit lors de sa rencontre avec le Tourbillon vivant. Celui-ci se trouvant être une entité intelligente. Le seul survivant était le capitaine Picard qui réussit à retourner dans son passé (le présent) et à avertir l'équipage. Picard du présent comprit qu'il fallait entrer dans l'anomalie au lieu de l'éviter. Y entrant le vaisseau fut sauvé et cette chronologie alternative s'effaça. (TNG: "Time Squared")

Rencontre avec l'USS Enterprise NCC-1701-CModifier

Dans une chronologie alternative, à la suite de la disparition de l'USS Enterprise NCC-1701-C lors de l'attaque de l'avant-poste klingon de Narendra III, les relations diplomatiques entre la Fédération et l'Empire Klingon se détériorèrent jusqu'à la guerre et en 2366 de cette chronologie, l'USS Enterprise-D fut le premier vaisseau de guerre de classe Galaxy construit par la Fédération. Entièrement militarisé, il était capable de transporter plus de 6'000 soldats, il y avait ni civils, ni conseiller.

En 2366, à la date de combat 43625.2, le vaisseau fut envoyé pour enquêter sur une anomalie de radiations près de la base stellaire 105. L'USS Enterprise-D y rencontra l'USS Enterprise-C sortant d'une faille temporelle, provenant du passé.

Guinan, une El-Aurienne qui était la barmaid de l’Enterprise-D, et possédant des facultés supérieures perçut un bouleversement dans la ligne temporelle et avertit Picard que ce présent ne devait pas exister. Afin de rétablir l'ordre des choses. L'USS Enterprise-C devait retourner dans la faille temporelle et son époque afin de combattre à Narendra III et sauver les Klingons, bien que sa detsruction au combat serait avérée, le sacrifice se devait d'être afin d'éviter cette ligne temporelle en guerre.

Après que les deux Enterprise firent des réparations, trois vaisseaux klingons de classe K'vort attaquèrent. L'USS Enterprise-D les combattit protégeant l'USS Enterprise-C afin qu'il ait le temps de retourner dans la faille temporelle. Dès son entrée, cette chronologie alternative où la Fédération était en guerre avec l'Empire Klingon s'effaça. (TNG: "Yesterday's Enterprise")

Bulle de distorsion de Beverly CrusherModifier

En 2367, Beverly Crusher se retrouva enfermée dans une bulle de distorsion. Ses pensées créèrent un univers à part entière, avec un Enterprise-D et son équipage. Progressivement l'équipage disparut. L’Enterprise-D disparut également avec l'effondrement de la bulle. (TNG: "Remember Me")

Futur illusoire de BarashModifier

En 2367, au cours d'une mission sur la planète Alpha Onias III, Riker fut empoisonné par un gaz et se réveilla 16 ans plus tard, ne se souvenant de rien depuis cette mission. Il apprit qu'il était veuf, qu'il avait un fils, qu'il était capitaine de l’Enterprise-D et que la Fédération se préparait à signer un traité de paix avec les Romuliens grâce à son travail et à celui de l'amiral Picard.

Entre 2367 et 2383, l’Enterprise-D secourut les colons du désastre de Fornax.

En 2374, à la date stellaire 51253, après avoir servi de quelques années en tant que capitaine de l'USS Titan, Riker succéda à Picard en tant qu'officier commandant de l'USS Enterprise-D. Sa première mission était de l'exploration lointaine, le vaisseau surveilla la région de Sargon et participa également à la campagne excalbienne, il captura également un vaisseau romulien.

Avant 2383, un vaisseau romulien dérivait dans l'espace de la Fédération. Ses bobines de distorsion et ses systèmes de survie étaient endommagés, l’Enterprise-D le secourut et Riker devint le porte-parole entre la Fédération et l'Empire Romulien afin d'obtenir une alliance, les Romuliens furent impressionnés par sa volonté d'aider les leurs.

En 2383, Data servait en tant que premier officier et La Forge était toujours à bord. Des Klingons et des Ferengis servaient également sur le vaisseau.
L'agencement du vaisseau avait évolué, la passerelle possédant plus de consoles scientifiques.
L'USS Enterprise-D eut pour mission d'escorter l'ambassadeur Romulien Tomalak vers un lieu de rencontre durant lequel un traité de paix devait être signé entre la Fédération et l'Empire Romulien.
Cependant de nombreux détails firent que Riker se rendit compte que le rapport de service qu'il lisait était un faux, qu'il se trouvait dans une simulation holographique et qu'un scanner avait eu accès à ses désirs futurs et que cela fut donc reproduit. (TNG Remastered: "Future Imperfect", okudagramme)

Découverte de la fissure quantiqueModifier

Enterprise-D bridge, parallel reality.jpg

En 2370, alors que Worf était de retour d'une compétition à bord d'une navette, il fut pris dans une fissure quantique et il découvrit des milliers d'USS Enterprise-D convergeant en un seul univers. Worf put constater des différences d'équipage à bord des vaisseaux.

Dans un des univers parallèles, Picard était perdu lors de sa rencontre avec les Borgs de 2367, si bien que Riker avait pris sa place de capitaine, que Wesley Crusher était toujours à bord du vaisseau en tant que lieutenant, officier tacticien et chef de la sécurité.

Dans un autre, Alyssa Ogawa était commander et le médecin-chef du vaisseau.

Dans un autre, La Forge avait été tué lors d'une attaque des Cardassiens.

Dans un autre, un Cardassien servait en tant que contrôleur de vol et que les Bajorans étaient un peuple ennemi agressif envers la Fédération après avoir renversé les Cardassiens. D'ailleurs à la date stellaire 47391.2, ils détruisirent le rayon Argus, pensant que Starfleet utilisait des espions contre eux. La Forge avait été tué.

Dans un autre, les Borgs sortirent vainqueurs de la bataille de Wolf 359 et conquirent la Fédération. L'USS Enterprise-D était l'un des derniers vaisseaux de Starfleet à ne pas avoir été détruit. Riker en était son officier commandant et supplia de ne pas retourner dans son univers ayant peur de l'horreur des Borgs. Deux Enterprise se tirèrent dessus et l'un fut détruit.

La fissure quantique fut finalement refermée et tous les Enterprise retournèrent dans leur propre univers. Worf se retrouva temporellement lors de son retour de la compétition dans la navette et ces événements disparurent. (TNG: "Parallels")

Anti-tempsModifier

Le capitaine Picard rencontra plusieurs versions du vaisseau dans le système de Devron. Mais il les découvrit simultanément à des époques séparées.

Dans l'anti-temps passé de 2364, le vaisseau ne se rendit pas pour Farpoint mais pour cette anomalie. A ce moment, Picard ne se justifia pas sur ses nouveaux ordres afin de ne pas influencer le futur. Ignorant donc les ordres de Starfleet, l'USS Enterprise-D arriva dans le système de Devron et Picard fit lancer une impulsion inversée de tachyons. Mais lorsqu'il fut découvert que c'était ce rayon qui déclenchait l'anomalie d'anti-temps, il décida de déclencher une protection de chaîne statique, mais l'équipage ne voyant en lui qu'un capitaine prenant des décisions au hasard, celui-ci avait du mal à lui obéir.
Picard accepta de s'expliquer et l'équipage le suivit dans ses décisions. A travers l'anomalie l’Enterprise-D se joignit à deux autres USS Enterprise pour sceller l'anomalie, usant de la distorsion statique cela provoqua une rupture du noyau de distorsion.
L'USS Enterprise de l'anti-temps passé fut le premier détruit.

Dans l'anti-temps présent de 2370, le vaisseau Enterprise-D avait la même histoire que celui du présent jusqu'à ce que lui aussi se rendît dans le système de Devron et utilisa lui aussi de l'impulsion inversée de tachyons. Picard expliqua à son équipage ses sauts temporels entre passé, présent et futur qui le suivit sans hésiter.
Le vaisseau rejoignit donc le autres Enterprise dans l'anomalie et fut durement endommagé par l'explosion qui en résultat, mais finit par exploser également.

USS Enterprise-D, anti-time future.jpg
USS Enterprise-D 2395, firing phasers.jpg

Dans l'anti-temps futur de 2395, l'USS Enterprise-D n'avait pas été détruit sur Veridian III, et servit donc encore pendant plusieurs années. Riker devenu amiral avait réussi à le sauver en en faisant son vaisseau personnel rattaché à la base stellaire 247 de laquelle il en était l'officier commandant.
Dans cet anti-temps futur, le vaisseau avait subi des refontes qui l'avait modifié de façon exceptionnelle. Il possédait une troisième nacelle de distorsion, un dispositif d'occultation et un phaseur surpuissant se trouvant sous le module soucoupe. Afin de protéger lUSS Pasteur NCC-58925, à lui seul, et en huit coups de phaseur, il détruisit un vaisseau klingon, en lui transperçant directement ses boucliers puis sa coque ; l'autre vaisseau klingon abandonna le combat. Puis à la suite du combat, Picard tenta de trouver l'anomalie qui semblait ne pas apparaître dans l'anti-temps futur.

Ne trouvant pas l'anomalie, Riker ordonna que l’Enterprise retourne dans l'espace de la Fédération, mais Picard arriva à le convaincre de retourner dans le système de Devron et là ils assistèrent à la naissance de l'anomalie qui en fait avait un écoulement du temps inversé. Comme pour les autres Enterprise de chaque époque, ce vaisseau fut détruit (en dernier). La destruction des 3 Enterprise annula l'anti-temps, et le cours du temps reprit en 2370. (TNG: "All Good Things...")

Cet Enterprise avec 3 nacelles de distorsion est appelé classe Galaxy-X ({MB}) dans le jeu vidéo "Birth of the Federation".

Destruction sur Veridian IIIModifier

USS Enterprise-D annihilated.jpg

En 2371, l'USS Enterprise-D qui se trouvait dans le système de Veridian, fut détruit en subissant l'onde de choc de l'explosion des planètes. Cette destruction se produisit suite à l'utilisation d'une torpille au trilithium par le docteur Tolian Soran, un El-Aurien qui voulait retourner dans le Nexus. En utilisant cette arme il souhaitait modifié le déplacement du ruban énergétique afin d'y être absorbé. Le Nexus dévié détruisit en chaîne Veridian III, Veridian IV et les autres planètes.
Mais dans le Nexus se trouvaient les capitaines Picard et James Kirk qui s'unirent et en sortirent en revenant sur Veridian III avant la destruction de l’Enterprise-D, créant ainsi une nouvelle chronologie dans laquelle ils réussirent à neutraliser Soran, à sauver Veridian III et Veridian IV mais aussi l'USS Enterprise-D qui s'écrasa mais sans être détruit.
Les événements de la destruction du vaisseau devinrent une chronologie alternative effacée. ("Star Trek: Generations")

Apparitions et référencesModifier


CoulissesModifier

ALERTE JAUNE
CET ARTICLE EST INCOMPLET
N'hésitez pas à éditer cette page pour le terminer.
Des précisions sur les informations nécessaires à compléter peuvent figurer sur la page de discussion de l'article.
Vous pouvez traduire le contenu figurant dans les autres versions linguistiques de Memory Alpha
ou créer un texte original.

Liens externesModifier