Wikia

Memory Alpha

William T. Riker

9 921pages sur
ce wikia
Discussion0
Réalités Multiples
(informations couvrant un ou plusieurs plans d'existence)
Bgd personnage.png
William T. Riker
Nom: William Riker
Genre: Masculin
Espèce: Humain
Naissance: Date stellaire 12'286.5 - 2335 - Valdez, Terre
Situation: Citoyen de la Fédération
Officier de Starfleet
Rang(s): (2353) Cadet
(2357) Enseigne
(2360s) Lieutenant
(2361) Lt Commander
(2364) Commander
(2379) Capitaine
Poste(s): (2357) USS Pegasus
(2359) Betazed
(2361) USS Potemkin
(2360s) USS Hood
(2364) USS Enterprise -D
(2372) USS Enterprise -E
(2379) USS Titan
Famille: Père: Kyle Riker
Mère: Betty Riker (+)
Copie (2361): Thomas Riker
Épouse: Deanna Troi
Ancêtre: Thaddius Riker

Acteur(s): Jonathan Frakes
Inconnu (enfant)


Ce personnage dispose de plusieurs alter-égos: "Thomas" Riker, copie accidentelle, Riker holographique.

William Thomas Riker fut premier officier à bord de l'USS Enterprise NCC-1701-D et de l'USS Enterprise NCC-1701-E de 2364 à 2379, sous le commandement de Jean-Luc Picard. Il accepta une promotion en tant que capitaine de l'USS Titan en 2379.

JeunesseModifier

William Thomas Riker est né en 2335 de Kyle et Betty Riker à Valdez, en Alaska sur Terre. (TNG: "The Icarus Factor", "Conundrum", "Second Chances") Ces ancêtres venaient d'Amérique du Nord, comme le Colonel Thaddius Riker qui combattit durant la Guerre de Sécession des Etats-Unis d'Amérique. (VOY: "Death Wish")

Le deuxieme prénom de William "Thomas" n'a été établi que dans l'épisode "Second Chances" bien que son initiale ait toujours été donnée. Le roman "Imzadi" prétendait précédemment qu'il s'agissait de 'Thelonius'.

En 2337, Betty mourut quand Will n'était âgé que de deux ans, laissant son père seul pour l'élever. Les Riker restèrent en Alaska selon le souhait de Betty. Son souvenir restait très présent dans leur maison en Alaska, ce qui rendait la situation très douloureuse pour Kyle et son fils. Kyle n'avait d'ailleurs jamais réussi à parler de ses sentiments à Will. Ce traumatisme allait au fur et à mesure créer un conflit entre les deux Riker. (TNG: "The Icarus Factor", "Interface")

Les circonstances entourant la mort de Betty n'ont jamais été expliquées, bien que l'épisode "The Icarus Factor" suggère qu'elle soit morte des suites d'une maladie.

Quand Will entra pour la première fois à l'école, il prétendit auprès de ses nouveaux amis que sa mère était toujours en vie. Par la suite, il répéta l'histoire si souvent qu'il commença à y croire vraiment. Bientôt, son professeur prit connaissance du problème. Avec Kyle, ils durent alors parler à Will pour l'inciter à admettre que sa mère était morte et qu'elle ne reviendrait pas. Will pleura toute la nuit, mais réalisa que l'acceptation de la mort de sa mère était une étape importante à passer. (TNG: "Interface")

Will et Kyle Riker.jpg

William et Kyle Riker à la pêche

En 2344, alors que William avait 9 ans, il partit avec son père en expédition de pêche. Will captura un énorme poisson mais son père insista pour le ramener lui-même, craignant que l'enfant ne le laissât s'échapper. Ce manque de confiance resta gravé dans la mémoire de William. (TNG: "The Icarus Factor")

Dans sa jeunesse, William apprit également à faire la cuisine, car son père détestait la faire. (TNG: "Time Squared")

William affronta souvent son père lors de combats d'anbo-jytsu. Kyle admit que Will était plus doué que lui quand celui-ci avait 12 ans. Mais Will ne savait pas que la seule raison pour laquelle il perdait toujours était que son père employait un mouvement illégal appelé le kiritsu hachidan.

En 2350, par la suite, la relation entre Will et Kyle continua de se détériorer durant son adolescence. Kyle abandonna finalement Will, alors que celui-ci n'avait que 15 ans. Will lui en tint rancune pendant les quinze années suivantes. (TNG: "The Icarus Factor")

Carrière dans StarfleetModifier

Le numéro de matricule de William Riker était SC 231-427. (TNG: "Gambit, Part I")

Académie de StarfleetModifier

En 2353, Will entra à l'Académie de Starfleet. Durant son séjour à l'Académie, son superviseur était un Vulcain qui avait pris l'habitude de mémoriser les fiches personnelles de tout ses cadets. (TNG: "The First Duty")

Paul Rice était un ami proche de Riker à l'Académie. (TNG: "The Arsenal of Freedom")

Lors d'une simulation de combat l'opposant à un Tholien, Riker calcula un angle mort du vaisseau ennemi pour s'y cacher et l'attaquer. Cette ingénieuse stratégie tactique fut notée dans son dossier personnel. (TNG: "Peak Performance")

En 2357, Riker, classé 8ème de sa promotion, sortit diplômé de l'Académie et se donna comme objectif de devenir capitaine avant l'âge de 35 ans. (TNG: "Chain of Command, Part I", "Second Chances") Son diplôme d'officier fut signé par l'amiral Gene Roddenberry (TNG Remastered: "Conundrum")

USS Pegasus NCC-53847Modifier

7 mois après son diplôme, l'Enseigne William T. Riker fut assigné, en qualité de pilote, à bord de l'USS Pegasus NCC-53847, sous le commandement du capitaine Erik Pressman.

Son apparence juvénile lui valut le surnom de "Ensign Babyface" (en français, enseigne à la tête de bébé), donné par son ami le lieutenant Boylen. L'Enseigne Phil Wallace était également l'un de ses amis sur le Pegasus.

USS Pegasus.jpg

L'USS Pegasus coincé dans la roche de l'astéroïde Gamma 601.

Toujours en 2357, fraîchement sortit de l'Académie, Riker se montra très sérieux dans son travail. Loyauté et obéissance au commandant étaient alors ses priorités, ce qui le conduisit à violer la directive première durant une crise à bord du Pegasus. En effet, le capitaine Pressman testa illégalement un prototype de dispositif d'occultation interphasique. Ce projet top secret était en violation avec le Traité d'Algeron et présentait un grand danger pour l'équipage. C'est pourquoi, la plupart des officiers du Pegasus se mutinèrent contre leur capitaine. Riker fut le seul officier de la passerelle à défendre Pressman. Il se munit alors d'un phaser et échangea quelques tirs pour atteindre une capsule de sauvetage. Seuls quelques membres d'équipage rejoignirent Riker et Pressman. Quelques minutes après leur fuite, le Pegasus sembla exploser. 71 personnes périrent ainsi dans l'incident.

Bien que le capitaine Pressman l'eût recommandé pour sa loyauté incontestable, Riker commença, par la suite, à douter de sa décision. Le JAG lanca ensuite une enquête sur l'incident du Pegasus. Les survivants n'ayant mentionné aucune information sur le prototype, Starfleet fut obligé de conclure que la mutinerie avait conduit le Pegasus à sa perte, mais retint que les survivants n'avaient probablement pas dit toute la vérité. Une enquête approfondie fut également recommandée, mais Starfleet Intelligence classa vite l'affaire, du fait de la nature hautement secrète de l'expérience. (TNG: "The Pegasus")

Affectation sur Betazed Modifier

Après l'incident sur le Pegasus, Will fut affecté sur la planète Betazed. C'est là qu'il rencontra Deanna Troi avec laquelle il entretint une relation amoureuse qui dura de longues années. (TNG: "Encounter at Farpoint", "Ménage à Troi", "Second Chances")

USS Potemkin NCC-18253Modifier

En 2361, Riker fut promu au grade de lieutenant et assigné à l’USS Potemkin NCC-18253. A bord du Potemkin, il développa une tactique qui visait à utiliser les pôles magnétiques d'une planète et d'éteindre les systèmes de bord pour ne pas être détecté par les senseurs d'un vaisseau ennemis (TNG: "Peak Performance").

Plus tard dans l'année 2361, Riker fit partit d’une équipe sur Nervala IV pour secourir des chercheurs en poste sur ce monde. Riker fut le dernier de l’équipe à partir. Une distorsion atmosphérique faillit disperser les molécules de William Riker, le chef du téléporteur du Potemkin dut alors compenser pour récupérer les molécules de Riker en créant un second faisceau. Un seul faisceau étant nécessaire pour la rematérialisation, il coupa le second. L’équipage du Potemkin ne réalisa pas qu'en réalité le second faisceau s'était reflété sur la planète, créant un second William Riker. Ce double, (qui adopta ultérieurement le nom de Thomas Riker) resta 8 ans sur la planète.

Riker reçut une promotion au grade de lieutenant commander durant cette mission pour sa valeur exceptionnelle. Il fut peu de temps après affecté sur l’USS Hood comme premier officier. (TNG: "Second Chances")

USS Hood NCC-42296Modifier

L’officier aux commandes de l'USS Hood NCC-42296 était le capitaine Robert DeSoto. Le service de Riker à bord de ce vaisseau fut exemplaire, en dépit de son refus de téléporter le capitaine DeSoto sur la planète Altair III alors que la situation y était plus que critique. (TNG: "Encounter at Farpoint")

Durant cette affectation, il fit la connaissance de Geordi La Forge.

Riker se vit offrir son premier commandement sur l'USS Drake, en 2364. Cependant, il déclina l'offre pour un poste bien plus attirant. (TNG: "The Arsenal of Freedom")

USS Enterprise NCC-1701-D Modifier

En 2364, William fut promu Commander et premier officier à bord du nouveau vaisseau USS Enterprise NCC-1701-D. (TNG) Ses quartiers étaient situés sur le pont 8, chambre 0912. (TNG: "The Best of Both Worlds, Part I", "Chain of Command, Part II")

Riker and apples.jpg

Des pommes apparaissant devant Riker

Il fut déposé sur la planète Deneb IV par l'USS Hood NCC-42296 afin d'être récupéré par l’Enterprise-D. Ce dernier avait subi une séparation du module soucoupe après avoir été menacé par l'entité connue sous le nom de Q. Attendant l'arrivée de l' Enterprise-D, Riker rencontra Beverly Crusher le médecin-chef et son fils Wesley Crusher. Ce fut le sous-lieutenant Geordi La Forge qui lui annonça qu'il devait se présenter en urgence sur l' Enterprise-D. Une fois à bord de l’Entreprise-D, la situation lui fut expliquée ; Riker dut procéder manuellement à la jonction du module soucoupe au module de propulsion, manœuvre qu'il réussit habilement. Sur place William rencontra son officier commandant le capitaine Jean-Luc Picard et eut une discusssion. Picard voulait savoir ce que son numéro un avait dans le ventre. Riker lui fit comprendre que l'une de ses priorités était d'empêcher que son commandant fût en danger malgré les ordres. Picard accepta ce trait de caractère puis lui avoua avoir des difficultés de relation auprès des enfants et lui demanda que quand l'occasion se présenterait de lui apporter son aide. Plus tard, durant son séjour sur la station Farpoint, Riker avec une équipe d'exploration investiga les souterrains de la base. Puis quand un vaisseau alien arriva en orbite de Deneb IV et attaqua la Vieille Cité Bandie, Riker et ses officiers furent téléportés sur le vaisseau et y découvrit que les souterrains de la station et celui-ci étaient en réalité des entités vivantes ; et que le vaisseau venait délivrer son compagnon emprisonné par les Bandis dans un but égoïste. (TNG: "Encounter at Farpoint")

Lorsque l' Enterprise-D retrouva le SS Tsiolkovsky NCC-53911, Riker mena une équipe d'exploration à son bord. Malheureusement, ils découvrirent les 80 membres d'équipage morts. À leur retour sur l' Enterprise-D, Ils ramenèrent par l'intermédiaire de Geordi La Forge le virus. Celui-ci ayant découvert une femme morte sous sa douche sonique. Au retour, il enquêta sur l'intoxication polyaqueuse et se souvint avoir déjà vu cette situation. Il découvrit qu'il s'agissait du virus Psi 2000 qui avait déjà frappé l'USS Enterprise NCC-1701 du capitaine James Kirk. Grâce à cette information, le docteur Crusher put orienter ses recherches d'un antidote. Plus tard, la salle des machines fut neutralisée par Wesley, William aidé du chef-ingénieur la lieutenant commander Sarah MacDougal réussit à neutraliser le champ de force et à pénétrer dans l'ingénierie pour en reprendre le contrôle. (TNG: "The Naked Now")

Lorsque l' Enterprise-D établit le premier contact avec des Ferengis, William mena une équipe d'exploration à la surface de la planète Delphi Ardu IV afin de comprendre d'où venait le champ de force qui neutralisait leur vaisseau et le maraudeur ferengi. À la surface, après avoir été assommé par un fouet à énergie plasmique d'un des Ferengis, il combattit les 3 Ferengis ; mais lorsque lui et ses officiers voulurent utiliser leurs phaseurs, l'énergie fut déviée vers un arbre cristallin et un Être appelé Portail 63 apparut. Celui-ci confronta Riker a une énigme. Riker ne réagit pas lorsque le Portail 63 fit un geste violent près de son visage et ainsi il réussit son test. Le Portail stoppa le champ de force et les 2 vaisseaux furent libres. (TNG: "The Last Outpost")

Lorsque Kosinski et son assistant Le Voyageur vinrent à bord, Riker fut en charge de rester avec lui et de supporter ce désagréable et prétentieux individu. Comme tout le reste du vaisseau, il fut transporté dans la galaxie Triangulum puis dans la fin de l'univers. (TNG: "Where No One Has Gone Before")

Riker en tunique (Angel One).jpg

William en tenue d'Angel I

L' Enterprise-D en orbite d'Angel I, Riker prit le commandement d'une Equipe d'exploration pour aller à la rencontre de cette société matriarcale après 62 ans ans de non-contact avec la Fédération. Sur place Troi qui l'accompagnait parla comme-ci elle était le chef. Riker qui prenait la parole par moment eut son effet sur Beata la Première Elue. Plus tard, Beata sachant que c'était lui le plus gradé, l'invita pour un "entretien diplomatique". Riker alla passer une tenue traditionnelle d'Angel I ; Troi et Tasha Yar se moquèrent de lui. Une fois ensemble dans les quartiers de Beata, Riker se laissa séduire, bien qu'elle était la chef de l'état. Il lui offrit un cristal de méditation Albeni.
Peu après, lorsque Beata prit la décision de condamner à mort Ramsey, il s'entretint avec elle et réussit à savoir qu'elle pourrait accepter une autre solution. Lors de la séance de la peine de mort, il prit la parole et tint un discourt sur l'évolution d'une culture. Ses propos convainquirent Beata qui fit annuler l'exécution.
Plus tard, sur l' Enterprise-D, Riker fut amusé de découvrir que Picard avait la voix enrouée et qui ne se fit pas comprendre de Data lorsqu'il dit "En avant-toute!". (TNG: "Angel One")

L' Enterprise-D fut mis aux amarres de la Base stellaire 74 pour un contrôle de routine de ses systèmes. Riker alla voir Wesley Crusher et lui demanda de surveiller les Bynars qui étaient en charge du contrôle. Puis alla voir Data et La Forge qui étaient en train de peindre, il leur dit:

"Un aveugle qui apprend à faire de la peinture à un androïde, ça vaut bien quelques pages dans le manuel d'un grand historien."
Minuet Picard Riker.jpg

Riker séduit par Minuet l'hologramme

Puis, il alla voir Beverly Crusher à l'infirmerie qui était en train de se préparer à partir pour une conférence sur la cybernétique. Finalement, il alla au holodeck 4 pour y constater les améliorations, il créa un cabaret avec joueurs de jazz et une jolie femme. Minuet, la femme holographique, impresionna William pour sa réalité et son programme intuitif. Après avoir joué du trombone, il finit par succomber à Minuet et l'embrassa. Lors du baiser, Picard entra dans le holodeck et fut tout autant impressionné par le comportement réaliste de l'hologramme. Riker passa un agréablement moment avec Picard et Minuet. Lorsque Picard voulut quitter le holodeck, Minuet les en empêcha, Picard comprit aussitôt que quelque chose se passait. Une fois tous deux dans le corridor, ils découvrirent que le vaisseau était sous alerte rouge, que le personnel avait été évacué et qu'il était programmé pour aller sur la planète Bynaus. Ils entreprirent de reconquérir le vaisseau, ils allèrent dans la salle des armes programmèrent l'autodestruction, puis armés de phaseurs, allèrent en salle de téléportation pour se faire téléporter sur la passerelle. Une fois réussi, ils annulèrent l'autodestruction, puis comprirent quel était le but de l'acte des Bynars. La planète Bynaus sauvée, Picard se mit à la station de navigation et programma le retour à la base stellaire 74. Une fois leur séjour à la base terminé, Riker demanda l'autorisation d'aller à l'holodeck. Il fut tristement déçu de constater que "sa" Minuet n'était plus le même hologramme et n'était plus capable de prévenir ses désirs. William retourna sur la passerelle et l'indiqua à Picard qui le "consola". (TNG: "11001001")

L'Amiral Gregory Quinn et le lieutenant commander Dexter Remmick viennent à bord de l'USS Enterprise pour enquêter. Riker le vit comme une grande frustration lorsqu'il se sent comme l'objet de cette enquête avec en plus le capitaine Picard qui ne peut rien lui dire. Il se confronte à Remmick qui a pleine autorité et libre accès au vaisseau et au personnel pour son enquête. Finalement l'enquête ne le concerne pas, mais est en fait dirigée sur Picard. Riker reste loyal à son capitaine et ne raconte rien qui pourrait le compromettre. Il est même ravi pour Picard lorsque celui-ci lui apprend que Quinn l'a choisi pour devenir amiral commandant de l'Académie de Starfleet. (TNG: "Coming of Age")

Riker, Yar et Data se téléportèrent à la surface de la planète Minos afin d'enquêter sur la disparition de l'USS Drake. À la surface, ils retrouvèrent Paul Rice, l'officier commandant du Drake. Au bout de quelques minutes de discussion, Riker se rendit compte que Rice n'était pas le vrai, mais un hologramme parfait. Le faux Rice reprit sa forme qui correspondait à une arme technologiquement avancée et emprisonna Riker dans un champ de force. Picard se téléporta pour venir aider. Yar et Data avec leurs phaseurs finirent par réussirent à le libérer, puis à résister à l'armement grâce à Picard. (TNG: "The Arsenal of Freedom")

Paralyzed by electrocution.jpg

Électrocuté par T'Jon

Alors que 2 Ornariens et 2 Brekkiens se disputaient la possession d'une cargaison de félicium à bord de l’Enterprise-D, Riker fut pris à partie par T'Jon. Heureusement, il fut seulement "secoué". (TNG: "Symbiosis")

Riker wearing the skin of evil.jpg

Riker emprisonné par Armus

Alors que la navette 13 s'était écrasée sur la planète Vagra II. Riker avec une équipe d'exploration se téléportèrent pour secourir Troi et Ben Prieto qui se trouvaient à l'intérieur. Seulement à la surface, ils furent confrontés à une créature liquide comme de l'essence qui se dénommait Armus. Cette créature tua Tasha Yar et empêcha toute téléportation à partir de la navette 13. Riker força le passage afin de se diriger vers la N13, seulement il fut capturer par Armus et plongé dans ce liquide qui la constituait. Grâce à la venue de Picard sur Vagra II, Riker, Troi et Prieto furent sauvés. Peu après à l'intérieur d'un holodeck, Riker assista à l'éloge holographique de Yar ; celle-ci dit de lui "qu'il était le meilleur". (TNG: "Skin of Evil")

Alors que Picard avait reçu un message de code 47, Riker ne fut pas tenu de son contenu, il le fut enfin lorsque le capitaine Walker Keel, ami de Picard, fut tué dans la destruction de son vaisseau USS Horatio. Picard lui apprit donc qu'au Commandement de Starfleet, des décisions et des comportements d'amiraux étaient étranges. Riket et Picard prirent la décision de se rendre sur Terre et de voir sur place. Sur place, ils retrouvèrent l'amiral Gregory Quinn. Dans les quartiers des invités, Riker qui avait la charge de rester auprès de Quinn se fit agresser par celui-ci qui d'ailleurs le dérouilla grâce à une force anormale. Riker blessé à l'infirmerie finit avec l'aide de B.Crusher par comprendre que Quinn était possédé par un parasite neural, mais à l'infirmerie il s'approcha de Crusher avec un geste surprenant... Sur Terre Riker rejoignit Picard au dîner avec les amiraux Savar et Aaron et se rangea du côté de ces 2 là. Mais soudainement, Riker fit feu sur Savar. Riker avait joué la comédie pour les tromper. Avec Picard, ils rattrapèrent Aaron qui s'était enfui et lui tirèrent dessus ; mort au sol, ils virent le parasite sortir du corps et fuir vers une salle où se trouvait Dexter Remmick qui était devenu la "reine" des parasites. Remmick-parasite réussit à envoyer un message vers les profondeurs de la galaxie avant d'être "explosé" par Riker et Picard. La conspiration et l'invasion fut stoppée. (TNG: "Conspiracy")

2365

William décida de se laisser pousser le bouc car il en avait assez d'entendre les gens dire qu'il faisait plus jeune que son âge. (TNG: "The Neutral Zone", "The Child", "The Pegasus")

Worf et Riker s'entraînèrent ensemble dans le holodeck. Worf avait programmé une de ses séquences d'entrainement. Alors que Worf devenait de plus en plus aggressif, il perdit plus ou moins ses esprits et faillit trucider Riker dans son combat. Plus tard, alors que l'USS Enterprise-D était prisonnier d'un "vide", Worf et Riker se téléportèrent à bord du vaisseau USS Yamato qui était arrivé à proximité. Tous deux se retrouvèrent sur la passerelle mais tournaient en rond, lorsqu'ils quittaient la passerelle ils y entraient automatiquement de nouveau mais par une autre porte. De nouveau, l'agressivité de Worf resurgit et une fois de plus Riker réussit à le calmer. Ils revinrent sur l’Enterprise et firent leur rapport à Picard. (TNG: "Where Silence Has Lease")

Kargan faces Riker.jpg

Kargan face à Riker

L'USS Enterprise-D fut concerné par un programme d'échange d'officiers. Riker accepte d'y particper, il fut échangé avec un officier Klingon et fut en tant que premier officier a exercer sur le vaisseau IKS Pagh. A bord après avoir été conseillé par Worf qu'il devait s'imposer par la force, il dut effectivement en faire la preuve. Il se confronta très rapidement au lieutenant Klag. Plus tard dans la salle des officiers alors qu'il se substantuait avec les Klingons ceux-ci furent impressionnés par son ouverture d'esprit envers leur alimentation, le respect qu'il leur montra, la répartie envers certains Klingon agressifs et il réussit même à séduire des Klingonnes qui le trouvèrent à leur "goût".
De nouveau sur la passerelle il dut se battre ouvertement contre Klag lorsque le Pagh fut endommagé par une bactérie subatomique qui se nourrissait de la coque, Klag l'accusait de tromperie et de vouloir tous les détruire. Ce fut par la force qu'il s'imposa face à Klag et par la confiance auprès de Kargan l'officier commandant. (TNG: "A Matter of Honor")

Sur la base stellaire 173, Bruce Maddox indiqua à Picard son intention de démonter Data, pour finir de mettre au point son propre androïde, avec l'accord de Starfleet. Or Maddox s'avèra être le seul à s'être opposé à l'entrée de Data dans Starfleet, sous prétexte qu'il n'était pas un être conscient. Picard fut contre parce que son projet lui paraissait vague et prématuré. Malheureusement, Picard ne put s'opposer à un ordre de Starfleet. Pour échapper à son sort, Data se vit contraint de démissionner. Maddox s'y opposa parce que Data, en tant que machine, était la propriété de Starfleet. Picard voulut contester cette décision en justice, mais pour qu'un procès puisse avoir lieu, il fallait un procureur, Riker fut contraint de jouer ce rôle.
Durant le procès, Riker fut un très grand procureur à charge et faillit bien réussir à faire statuer Data comme une simple machine et donc à faire gagner Maddox. Lorsque ce fut à Picard de plaidoyer, il fit dire à Maddox que Data était intelligent, qu'il avait une conscience de soi, une morale. Sa question qui marqua les esprits fut "Devait-on condamner tous les futurs androïdes à l'esclavage ?"
Finalement, la juge Phillipa Louvois prit la décison de laisser Data de choisir... (TNG Remastered: "The Measure Of A Man")

Un débris de vaisseau fut téléporté, celui-ci portait les inscriptions NASA et une bannière étoilée... D'après les analyses, il s'agissait bien d'un vaisseau terrestre du milieu du 21ème siècle, ce qui était impossible : les vaisseaux terriens ne pouvaient pas voyager aussi loin à l'époque. D'autre part le vaisseau a été détruit par des armes du 24ème siècle...
Les reste du vaisseau se trouvait en orbite d'une planète, une structure fut repérée à la surface de la planète. Comme l'atmosphère autour y semblait respirable, Riker, Worf et Data furent envoyés l'explorer. Sur place, ils découvrirent une porte à tambour. Ils entrèrent... dans un hôtel casino des années 1930... Comme l'endroit semblait sans danger, ils décidèrent de l'explorer, malgré une coupure des transmissions. Puis, pensant en savoir assez, ils décidèrent de repartir du casino, mais cela semblait impossible. Ils furent donc contraints d'explorer tout le bâtiment.
Data détecta de l'ADN humain dans les étages. Ils découvrirent un squelette dans une chambre, mort pendant son sommeil, il y a 283 ans. Dans la penderie, ils retrouvèrent une combinaison. Ils comprirent alors, qu'il s'agissait d'un rescapé du vaisseau terrien, le colonel Steven Richey capitaine du vaisseau d'exploration Charybdis parti le 23 Juillet 2037, le 3e vol habité envoyé au delà du système solaire.

Riker finds the book.jpg

Riker trouvant un livre

Tous les personnages du casino étaient fictifs et semblaient être recréés selon un livre posés à côté du mort.
De retour dans la salle du casino, ils observèrent un des personnages tuer un autre personnage et ... sortir de l'hôtel... Cela donna à Riker, l'idée de prendre la place d'un personnage du roman, pour pouvoir sortir à son tour. Pour ce faire, il lui fallait racheter l'hôtel. Il demanda à Data de jouer, grace à une martingale infaillible, ce qu'il fit... en rectifiant la structure moléculaire des dés... (TNG: "The Royale")

Wiilliam se vit proposer le commandement du vaisseau USS Aries NCC-45167 après le départ à la retraite son officier commandant. Il avait douze heures pour y réfléchir.

Rikers argue.jpg

William et son père Kyle

Le conseiller civil qui devaitt informer Riker sur sa future mission, s'avèrait être son père avec qui il était fâché depuis ses 15 ans, lorsqu'il l'a abandonné.
Au bar, Riker découvrit que son père avait vécu une aventure avec Pulaski... Dans une conversation Troi demanda à Kyle Riker de s'interroger sur pourquoi il était en compétition avec son fils. Et d'ailleurs, il n'hésita pas à faire pression sur lui pour qu'il accepte ce commandement.
Pulaski révèla à William un épisode douloureux de la vie de son père. Il y a douze ans, il fut fait prisonnier par les Tholiens, il fut le seul à survivre aux tortures. Devant tant d'énergie à vivre, elle était tombée amoureuse, lui aussi, mais il avait refusé de l'épouser.
Peu après, William semblait avoir pris sa décision, puisqu'il fit ses adieux à Troi. Ils s'avouèrent leur tristesse. Pour crever l'abcès, William et son père se défirent sur un ring d'anbo-jytsu. Pendant le combat son père dit à Riker, qu'après la mort de sa femme, seul Wiiliaml'avait maintenu en vie.
Riker, à la surprise de Picard, décida de rester sur l’Enterprise-D.

Picard: "Qu'est-ce qui vous a fait changer d'avis ?"
Riker: "Mon intéret personnel, c'est ici que je me sens heureux pour l'instant." (TNG: "The Icarus Factor")

L'USS Enterprise-D arriva dans le secteur de Ficus pour constater, que la colonie était menacée par l'embrasement de son soleil. Les habitants avaient trouvé refuge quarante mètres sous le sol. Picard envoya Riker préparer l'évacuation de 200 personnes, mais il n'acceptèrent de venir qu'accompagnés de leurs animaux de ferme... Les Bringloidis, des Humains, étaient une société qui avait rejeté la technologie. Ils étaient menés par Danilo O'Dell et sa fille Brenna O'Dell qui subjuga Riker.
Aussi Riker et Pulaski descendirent sur la planète Mariposa pour aller constater l'état des autres colons qui eux avaient fait le choix du tout technologie. Riker et Pulaski se firent voler leur ADN, car leur survie dépendait du clonage.
Finalement les deux colonies fusionnèrent et durent apprendre à vivre ensemble pour leur survie commune. (TNG: "Up The Long Ladder")

Riker and kolrami playing strategema.jpg

Picard jouant contre Kolrami

L'USS Enterprise-D retrouva la navette de transport du célèbre stratège Sirna Kolrami, pour une simulation de bataille dans laquelle Riker commanderait un vaisseau vieux de 80 ans l'USS Hathaway NCC-2593. Kolrami était un Zakdorn, une espèce crainte pendant 9 millénaires. Ils étaient reconnus comme ayant des esprits le plus naturellement stratégiques dans la galaxie. Riker et Picard étaient peu disposés à participer à cette simulation car ils croyaient que la diplomatie et l'exploration étaient les mandats les plus importants de Starfleet.
Picard donna à Riker le choix des officiers qui l'accompagneraient. Riker demanda à La Forge de le rejoindre. Ensuite, il demanda à Worf. Worf pensait que l'exercice était une perte de temps parce qu'il n'y avait rien à perdre ou à gagner, mais Riker le convainquit qu'avec une petite astuce, ils pourraient réussir. Enfin, il demanda à W. Crusher de l'accompagner.
Avant le début de la simulation, Riker défia Kolrami à un jeu de stratégie, mais il perdit immédiatement.

USS Hathaway bridge.jpg

Riker relançant le Hathaway

Riker et son équipe eurent 48 heures pour mettre le vaisseau en ordre. En voyant la condition du Hathaway, Worf ne fut pas enthousiaste. Wesley et La Forge allèrent dans l'ingénierie. La Forge ne pensa pas qu'ils pouvaient déplacer l' Enterprise-D pendant longtemps car il restait peu de dilithium. Worf suggèra de pièger les détecteurs de l’Enterprise-D pour créer une image en trompe l'oeil d'un vaisseau. Wesley fit en sorte de récupérer quelques cristaux de dilithium suplémentaires.
La bataille commença. Picard amorça la Manoeuvre de Kumar. Riker résista avec la Manoeuvre talupienne (sur la suggestion de Worf). Soudainement, un vaisseau de guerre romulien apparut et l’Enterprise-D l'attaqua, mais c'était seulement une image en trompe l'oeil: le piège avait fonctionné.
Le Hathaway prépara le saut de déformation. Soudain, un vaisseau de guerre ferengi apparut mais l’Enterprise-D l'ignora. Or cette fois c'était bien réel et un grand nombre de coups phaseur atteignirent l’Enterprise-D, affaiblissant ses boucliers et mettant hors de service le transporteur. Aucun des deux vaisseaux ne put attaquer le vaisseau ferengi, parce que leurs armes avaient été déconnectées pendant la simulation. Malgré tout, Picard refusa d'abandonner l'équipage sur le Hathaway et refusa la retraite comme l'ordonna Kolrami.

Riker happy with progress.jpg

"Victoire"

Les Ferengis ne comprirent pas pourquoi l’Enterprise-D attaquait puis défendit le Hathaway. Ils crurent que le Hathaway avait une certaine valeur secrète. Ils donnairent à l’Enterprise-D 10 minutes pour livrer le Hathaway et partir. Picard confèra avec Riker qui l'informa de la capacité de déplacement du Hathaway. Data imagina un plan: tirer une torpille à photons sur le Hathaway, qui ferait un saut simultanément pendant que les torpilles exploseraient, faisant ainsi croire aux Ferengis que le Hathaway serait détruit. Kolrami reconnut sa mestimation des capacités de Riker et le félicita. Le plan réussit, les Ferengis s'enfuirent. (TNG: "Peak Performance")

Riker et La Forge en expédition sur la surface d'une planète dans un marais, grouillant d'étranges formes de vie. La Forge retrouva Riker assis sur un rondin, blessé. Quelque chose avait mordu sa jambe. La Forge demanda à ce qu'il soit remonté. Mais le signal d'alerte du biofiltre du téléporteur se déclencha, car le corps de Riker était semble-t-il infecté par un certain type de microbe non identifié. Pulaski fut appelée, car elle seule pouvait autoriser son rapatriement.
Riker in sickbay, 2365.jpg

Riker mourant

A l'infirmerie, Pulaski informa Riker que son système nerveux était envahi par un microbe qui combina les caractéristiques d'un virus et d'une bactérie. Elle utilisa un scanner médical pour illustrer la présence et la multiplication des microbes, à Riker, autour de son nerf sciatique. Ils n'endommagèrent pas ses nerfs, ils les empêchaint juste de fonctionner - et ils progressaient vers son cerveau.
Pulaski fut incapable de trouver pourquoi les microbes prospèraient dans les nerfs humains. Riker continua à s'engourdir. Riker essaya d'en plaisanter mais il tombe bientôt inconscient. Pulaski essaye de le stabiliser, mais selon ses évaluations il mourra dans une heure. Pulaski le mit dans une machine qui stimula artificiellement ses neurones cérébraux, pour les maintenir actifs et résistants au virus. Cela plongea Riker dans les souvenirs de ses aventures passées depuis 2 ans à bord de l’Enterprise-D. Cependant, ses rêves passionnés empirèrent la condition de Riker, comme si les endorphines positives créées par son cerveau étaient une nourriture pour les virus. Pulaski tenta l'inverse et lui fit faire des cauchemars, cela fonctionna, les endorphines créées attaquèrent le virus. Elle augmenta la force des cauchemars et le virus fut entièrement détruit malgré l'apparente souffrance de Riker. (TNG: "Shades of Gray")

2366
Riker and Troi as Mintakans.jpg

En Mintakan

Alors qu'ils étaient en observation de l'espèce sur la planète Mintaka III, les officiers furent découverts par les indigènes. Riker et Troi après être retournés sur le vaisseau durent se grimer le visage afin de ressembler aux Mintakiens des humanoïdes proto-Vulcains.
Sur place tout ne se passa pas comme ils le souhaitaient, se faisant passer pour des marchands, ils eurent du mal à convaincre les villageois que le témoignage de Liko était du simple délire. Puis lorsque l'officier Palmer arriva blessé, Liko fut conforté dans ses propos. Alors que les villageois décidèrent de se rendre sur place, Riker tenta d'embarquer Palmer afin de se faire téléporter discrètement, il y avait urgence, les blessures de Palmer risquaient de le tuer. Cela échoua Riker fut aperçu.
La solution vint de Picard qui décida de faire téléporter sur le vaisseau, Nuria la chef du village et de lui révéler la vérité afin que le témoignage de Liko cesse de les prendre pour des dieux. Convaincue, elle dut à son tour au village convaincre ses amis. Liko ne la croyant pas tira une flèche sur Picard afin de prouver son immortalité, mais justement sa blessure convainquit qu'ils étaient tous de simples êtres. (TNG: "Who Watches the Watchers?")

RikerwithRikerManuaSims.jpg

Riker fut laissé sur la station de Tanaga IV pour y fournir du dicosilium et vérifier l'avancement des recherches sur place. Au retour de l’Enterprise-D, la situation sur la station semblait avoir dégénéré et 3 secondes après la téléportation de Riker sur le vaisseau, la station explosa, tuant le Docteur Nel Apgar et toute son équipe. Riker fut accusé d'être la cause de l'explosion. Une reconstitution holographique de la rencontre entre Riker et Manua Apgar l'épouse. Celui-ci étant accusé d'avoir tué le professeur car il serait tombé amoureux de Manua. Chacun apportant sa version des faits. Après une longue enquête et des preuves apportées par Geordi La Forge, Riker fut finalement disculpé, lorsqu'il fut prouvé que Nel Apgar avait essayé de tuer Riker lorsque celui-ci quitta la station, mais l'onde de Krieger qui fut utilisée se réfléchit et revint détruire la station spatiale. (TNG: "A Matter of Perspective"]

Pour la 3ème fois en 3 ans, Riker se vit offrir le commandement d'un vaisseau, cette fois-ci ce fut l'USS Melbourne NCC-62043.

Picard: "C'est un bon vaisseau, Will"
Riker: "Oui, mais ce n'est pas l'Enterprise" (TNG: "The Best of Both Worlds, Part I")
2367
Galaxy class battle bridge, 2367.jpg

Capitaine Riker prêt au combat

Les Borgs trouvèrent le territoire de la Fédération et attaquèrent la planète Jouret IV, L'USS Enterprise-D partit à la leur rencontre pour les stopper. Mais Riker alors sur la passerelle ne put que être témoin de l'assimilation de son capitaine Jean-Luc Picard. Riker dut faire face aux exigences du commander Shelby dépéchée par l'amiral J.P. Hanson comme spécialiste des Borgs. Aussi Hanson fit de lui le nouveau capitaine du vaisseau. Riker reçut Guinan dans le bureau du capitaine afin d'être conseillé sur la suite à donner, combattre Picard devenu Locutus de Borg ou bien tenter de le secourir.
À Wolf 359, la bataille s'engagea finalement contre le cube borg commandé par Locutus. Plusieur vaisseaux de Starfleet furent détruits. Le cube borg poursuivit sa route jusque dans le système de Sol et arriva à proximité de Mars. Riker décida malgré cette défaite de tenter d'extraire Picard. Difficilement ses officiers Worf et Data réussirent à le ramener. Le cube borg fut finalement détruit avant son approche de la Terre. Après que Picard fut opéré pour retirer ses implants borgs, Riker rendit son grade de capitaine et le commandement du vaissseau à Picard. (TNG: "The Best of Both Worlds, Part II")

Suite à un empoisonnement lors d'une mission sur Alpha Onias III, Riker tomba dans le coma et se réveilla 16 ans plus tard. A son réveil, il ne se souvenait plus de rien et découvrit qu'il était veuf et père d'un garçon aussi qu'il avait eu une carrière exemplaire. Qu'il avait commandé l'USS Titan de 2370 à 2374, puis l'USS Enterprise-D en tant que capitaine lorsque Picard passa amiral. A cette époque en 2383, avec Picard ils étaient sur le point de signer un traité de paix avec les Romuliens. L'ambassadeur Romulien n'était pas moins que Tomalak un ancien "adversaire". Mais Riker resta dubitatif face à toutes ces nouvelles choses dans sa vie. Il était étrange pour lui de ne se souvenir de rien. Le doute persistant, il essaya alors de trouver une potentielle erreur et de découvrir s'il s'agissait de la vérité ou pas. Riker se rendit alors sur la passerelle et interrogea La Forge sur le pourquoi il avait éteint les moteurs, celui-ci lui répondit qu'il devait les réaligner et que cela prendrait 30 heures, Riker surpris savait que cela ne devait prendre que 4 heures. Il demanda alors à Worf quand il avait eu ses blessures de guerre, celui-ci fut incapable de répondre. Puis, lorsqu'il demanda à son premier officier quelles étaient les données, celui-ci fut incapable également de lui répondre, puis il demanda à Data de le faire mais Riker fut alors convaincu que tout cela tait faux car Data lui répondit en employant la contraction dans le langage (can't au lieu de cannot). Puis l'amiral Picard arriva sur la passerelle et s'adressa à Riker, celui-ci lui dit simplement de la fermer. Exigeant la vérité, il découvrit alors que tout cela avait été monté par Tomalak, qui en fait était un petit garçon prénommé Ethan usant d'holo-images et avait créé toute cette histoire afin de retenir Riker car il était seul abandonner par ses parents qui avaient tenté de le protéger sur Alpha Onias III. Riker se rendit compte que tout cela sonnait encore faux et il exigea d'Ethan qu'il révélât sa vraie nature. Effectivement celui-ci était Barash un insectoïde esseulé. Riker lui proposa de le ramener sur l'USS Enterprise-D (TNG: "Future Imperfect")

Rivas Jakara.jpg

En Malcorien

Riker fut envoyé secrètement sur la planète Malcor III afin de préparer le premier contact. Il portait des implants sur le visage afin de ressembler extérieurement aux Malcoriens. Effectivement les Malcoriens étaient sur le point d'utiliser la technologie de distorsion. Malheursement Riker fut gravement blessé, celui-ci fut conduit dans un hôpital au service médical Sikla. Les médecins qui s'occupèrent des soins découvrirent qu'il n'était pas comme eux. Revenu à lui, il leur raconta qu'il était Rivas Jakara un simple Malcorien possédant des erreurs génétiques héréditaires. Pendant ce temps, Picard fit tout son possible pour le retrouver, celui-ci ayant pris contact avec Avel Durken le chancelier de la planète. Les médecins ne croyant pas à sa version et croyant plutôt qu'il était un extra-terrestre, Riker comprit qu'il ne serait pas libéré et il tenta de s'évader grâce à une infirmière illuminée par sa présence et "voulant faire l'amour avec un extra-terrestre". Malheureusement Riker fut repris et encore plus blessé. Son état devint très critique. Krola le ministre de la sécurité qui avait peur de ce qu'il pouvait représenter, récupéra son phaseur et se tira dessus afin de se faire passer pour un martyr et de faire accuser Riker, démontrant alors la potentielle hostilité de ces extra-terrestres. Heureusement Riker fut secouru et soigné par Crusher. Krola fut également sauvé. cela permit au chancelier de reconnaître les bonnes intentions de Riker, Picard et la Fédération, mais ne suffit pas à poursuivre le premier contact. (TNG: "First Contact")

2368

Alors que l'Empire Klingon plongea dans une guerre civile, Riker se vit confier le commandement de l'USS Excalibur NCC-26514. Effectivement Picard organisa une force d'intervention lorsqu'il fut découvert que des Romuliens sous l'autorité de Sela, une Romulo-humaine, agissaient en sous-marin et étaient responsables du conflit. (TNG: "Redemption, Part II")

malgré sa grande ouverture d'esprit, Riker se comporta très durement auprès de la nouvelle enseigne Ro Laren, affectée au vaisseau alors qu'elle possédait un mauvais dossier. Effectivement Ro suite à la désobéissance d'un odre direct avait causé la mort de huit personnes. (TNG: "Ensign Ro")

Riker récupéra le commandement de l'USS Enterprise-D, après que Picard fut envoyé en mission sur Romulus afin de rencontrer l'ambassadeur Spock. Riker eut pour mission d'aller enquêter vers Qualor II sur la disparition du T'Pau NSP-17938, un vaisseau vulcain. Celui-ci avait été officiellement abandonné au dépôt de surplus Z-15. Effectivement son réseau de déflecteurs de navigation fut retrouvé avec des débris d'un vaisseau cargo ferengi. Sur place, Riker et l’Enterprise-D furent attaqués par des mercenaires. Pas assez puissants, ils furent tués dans leur propre attaque. (TNG: "Unification, Part I") Toujours à bord du vaisseau, Riker découvrit l'existence de Omag un Ferengi, celui-ci expliqua que d'autres parties du vaisseau vulcain étaient actuellement envoyées vers Galordorn Core. Riker ordonna au vaisseau de s'y rendre, mais en chemin, ils reçurent un signal de détresse provenant d'une colonie de la Fédération, heureusement Riker se rendit compte qu'il s'agissait d'un faux, celui-ci ayant été envoyé par Sela qui tentait de les détourner de leur enquête. Arrivant à proximité de la zone neutre romulienne, ils interceptèrent les vaisseaux vulcains, mais un oiseau-de-guerre romulien les détruisit. Au retour de Picard, il fut alors expliqué que les Romuliens avaient créé un faux mouvement de réconciliation avec les Vulcains, afin de les envahir. (TNG: "Unification, Part II")

Sur la planète J'naii, Riker tomba amoureux de Soren, de l'espèce des J'naiis. Les individus de ce peuple étaient androgynes et ne devaient pas se sentir plus attirés par un sexe que par l'autre, faute de quoi, ils subissaient un lavage de cerveau. Mais cette attirance entre Riker et Soren fit que Soren déclencha un choc culturel puisque Soren se revendiqua dès lors comme une femme. Un tribunal fut ouvert afin de "la" condamner. Riker prit sa défense en expliquant que c'était lui qui l'avait forcée. Soren fit une tirade sur sa nature de femme qu'elle ressentait depuis son enfance en demandant le droit de vivre comme elle le souhaitait. Cela ne suffit pas, "elle" fut condamnée. Riker lui offrit l'asile sur l'USS Enterprise-D à Soren, mais "celle-ci" refusa acceptant la condamnation du tribunal à une thérapie psychotectique. (TNG: "The Outcast")

Au cours de fouilles archéologiques sous San Francisco, des scientifiques découvrirent parmi les vestiges du 19ème siècle la tête de Data, ainsi que des phénomènes magnétiques étranges. L'enquête amèna Picard, Riker sur la planète Devidia II qui semblait posséder un passage vers le San Francisco de 1893. Riker fit partie du groupe constitué par Picard. Ils traversèrent la faille découverte et se rendirent dans le passé. (TNG: "Time's Arrow, Part I")

2369

Arrivés en 1893, Riker, Picard accompagnés de La Forge, Troi et du Dr Crusher, se divisèrent en plusieurs groupes. Certains à la recherche de Data et d'autres à la recherche des Devidiens. Après s'être fait passer pour une pièce de théâtre, à l'hôtel où ils logeaient, ils réussirent à stopper les Devidiens qui en fait s'emparaient des indigents pour prendre leur énergie vitale. Proies faciles puisque personne s'intéressant à leur situation. Après avoir neutralisé les Devidiens et avoir récupéré un Data endommagé, sans tête et être retournés sur Devidia II, la faille fut définitivement fermée. La Forge réussit à mettre à Data la tête vieille de 500 ans découverte plus tôt. (TNG: "Time's Arrow, Part II")

L'USS Enterprise-D découvrit une sphère de Dyson. A sa surface se trouvait écrasé l'USS Jenolan NCC-2010. Après l'avoir exploré, Riker et les autres eurent la surprise de découvrir enregistré dans la mémoire tampon des téléporteurs, le capitaine Montgomery Scott. (TNG: "Relics")

Riker abducted.jpg

Comme tous les membres de l'équipage, Riker se mit à avoir des troubles du sommeil. Consultant Crusher, celle-ci découvrit qu'il avait été opéré du bras. Plus tard, Riker allongé sur son lit, phaseur à la main était prêt à faire l'impensable, quand soudain une lumière le souleva et le fit disparaître. Riker reprit conscience et s'aperçut qu'il était allongé sur une table chirurgicale auprès de l'enseigne Sariel Rager et observés par des extra-terrestres. Pendant ce temps, La Forge découvrit qu'ils avaient disparu à travers une faille spatiale. Riker réussit à se libérer ainsi que Rager. La Forge réussit à rouvrir la faille et Riker prit Rager et sauta à travers avant qu'elle ne se referme. Picard avertit Starfleet des dangers de cette zone de l'espace tout en se demanda quel avait été le but de ces aliens, cette forme de vie à base de solagène. Riker pensa que leurs actes n'avaient été que pure curiosité envers d'autres espèces. (TNG: "Schisms")

Riker jellico.jpg

Tandis que Picard partit en mission secrète avec Worf et Crusher, celui-ci fut remplacé au commandement du vaisseau par le capitaine Edward Jellico. Jellico était un capitaine très fermé et très dur, faisant passer les intérêts de Starfleet avant tout. Jellico avait des méthodes bien particulières et lorsqu'il reçut le gul Lemec, afin de discuter de la libération de Picard qui avait été capturé et de négocier les intérêts qui les opposaient, Riker fut surpris de sa diplomatie. (TNG: "Chain of Command, Part I") Lorsque Riker proposa à Jellico de monter une expédition pour récupérer Picard, les deux s'opposèrent assez durement. Riker fut démit de ses fonctions et enfermé dans ses quartiers. Data prit sa place de premier officier. Jellico monta une mission et La Forge l'informa que le meilleur officier pour cette mission de récupération ne pouvait être que Riker. Jellico fit aller chercher Riker dans ses quartiers. Jellico réussit à piéger Lemec politiquement et militairement et celui-ci se vit obliger de faire libérer Picard. Riker ramena son capitaine sur l'USS Enterprise-D. La mission en territoire cardassien terminée Picard, Jellico retourna au commandement de son vaisseau ; Picard, Riker, Data, chacun reprit sa place. (TNG: "Chain of Command, Part II"

Dermal regenerator, 2369.jpg

Alors en train de répéter une pièce de théâtre montée par Crusher, Riker joue un fou enfermé, mais dans l'assistance, il voit un extra-terrestre qui le regarde étrangement. Ensuite, il se rendit dans le bureau du capitaine afin de prendre connaissance d'une mission particulière qui lui était attribuée. Il dut se rendre sur Tilonus IV secrètement. Une fois dans ses quartiers afin de se préparer, Worf l'aida, lui présenta un nisroh, couteau tilonien, mais le blessa au visage accidentellement. Il se rendit agacé à l'infirmerie. Soigné par Crusher, il continua d'avoir mal au crane. Il alla voir Troi pour des conseils.
La représentation officielle de la pièce de théâtre se joua, mais soudainement tout autour de lui disparut et il se retrouva avec l'extra-terrestre qui se présenta comme son médecin psychiatrique. Le décor d'une chambre psychiatrique devint alors une vraie cellule psychiatrique. le docteur Syrus, lui expliqua son état de santé. Il dit à Riker que tout ce qui touchait à un vaisseau spatial et un soi-disant équipage ne relevait que de sa pure imagination. Riker le crut et en accepta qu'il était bien en hôpital pour se faire soigner. Il fut alors autorisé à sa sortie de sa chambre et à se rendre en salle commune de l'hôpital. Il y rencontra Jaya qui se disait être un membre de Starfleet provenant du vaisseau USS Yorktown, elle lui dit de ne pas croire ce qu'il voyait. Riker pensa alors trouvé une alliée, mais lorsque celle-ci parla à sa cuillère pensant qu'il s'agissait d'un communicateur, il perdit espoir. Le gardien de la salle vint le voir et se moqua de lui...
Riker se réveilla violemment, tout cela ne fut qu'un cauchemar. Il reçut Crusher dans ses quartiers et pendant qu'il racontait son rêve, il se prépara pour donner la représentation.
Alors en train de jouer le malade psychiatrique avec Data, qui jouait le médecin, Riker crut voir à travers le hublot de la porte son geôlier le surveillant.

RikerFrameOfMind.jpg

Il perdit alors le file de son texte. De retour à l'infirmerie, Crusher lui dit qu'il n'avait rien, qu'il pouvait reprendre ses activités. en rentrant, dans les coursives, il vit le gens de l'hôpital de Tilonus service psychiatrique et soudain il se retrouva dans sa cellule. Une fois de plus il discuta avec Syrus de son état. Celui-ci lui expliqua que son état était toujours mauvais sans aucune amélioration, puisqu'il voyait toujours ce fameux équipage. Puis, il se mit à voir Picard, Worf, Troi qui lui demandait de les rejoindre et de croire en leur existence... Ces trois officiers n'étaient que des représentations holographiques créées par Syrus afin de voir s'il les rejetait ou pas. Riker fut complètement perdu, ne sachant plus ce qu'était la réalité.
Dans la salle commune, Riker reçut la visite de Crusher qu'il lui dit qu'il était emprisonné dans l'hôpital tilonien et que l'USS Enterprise-D était à sa recherche, qu'elle avait réussi à s'introduire secrètement. Riker la rejeta croyant à une nouvelle illusion.
Dans sa cellule, Riker fut soudainement réveillé par Data et Worf qui tentèrent de l'évader, croyant de nouveau à de mauvaises illusions, il s'opposa à eux et cria à l'aide afin d'attirer les geôliers. Les geôliers ne réussirent pas à empêcher l'évasion et Riker fut téléporté sur l’Enterprise-D.
À l'infimerie, il retouva ses esprits entouré de Picard, Worf et Crusher, qui lui expliquèrent qu'il avait échoué dans sa mission et avait été capturé par les Tiloniens, mais croyant toujours à des illusions, il prit un phaseur et se suicida afin de prouver qu'il ne craignait rien. Il tira et tous le décor de l'infirmerie disparut et il se retrouva dans sa cellule entouré des médecins Tiloniens. Il tira également sur eux qui prouva alors qu'ils étaient également des illusions. Il se retrouva de nouveau dans la pièce de théâtre qui l'applaudit, mais il refusa encore de croire à la réalité, il réussit à détruire cette nouvelle illusion et il se retrouva allongé, attaché sur un lit médical. Syrus à proximité faisant des manipulations sur son esprit. Syrus se rendit compte de son réveil , mais Riker réussit à temps à se libérer et à se faire téléporter.
Finalement, après tout ceci, il alla à la salle de théâtre et avec l'autorisation de Crusher, il détruisit le décor afin d'exorciser cette aventure des plus violentes. (TNG: "Frame of Mind")

De retour sur Nervala IV. Arrivant à la surface de l'ancienne expédition, Riker rencontra son propre double, devant lui se trouvait un autre William Riker qui apparemment avait été créé par un accident de téléporteur lorsque Riker avait quitté la planète. L'autre Riker fut remonté et il expliqua tout simplement qu'il avait demandé la téléportation mais que celle-ci n'avait pas fonctionné et qu'il était resté à la surface et que cela faisait huit qu'il survivait seul. Le vrai Riker expliqua que pour lui la téléportation avait fonctionné. Afin de les dissocier, Le double prit pour nom le deuxième prénom de leur patronyme "Thomas" et porta de nouveau son uniforme de la division des opérations et son grade de lieutenant. Thomas et William apprirent à se connaître et Thomas le questionna énormément sur sa vie privée avec Deanna, il fut surpris de découvrir qu'il ne l'avait pas épousée. Il lui demanda qu'elle fut sa carrière entre le Potemkin et l’Enterprise-D. Certainement par son vécu d'isolement, Thomas se montra un peu plus fougueux et essaya de re-séduire Deanna. Ce qui commença à agacer William.

Tom and Will Riker, 2369.jpg

Thomas proposa un plan d'intervention, mais William le considéra mauvais, Thomas insista mais William dut alors s'imposer en tant que commander et lui rappeler le respect de la voix hiérarchique. intensifiant alors l'irritabilité entre les deux.
William alla voir Deanna et lui demanda de faire très attention au choix qu'elle allait faire envers Thomas. Puis il alla voir Thomas afin de lui annoncer que le capitaine Picard lui avait trouvé une place sur l'USS Gandhi, que c'était une bonne affectation à considérer.

Thomas and William Riker.jpg

Thomas et William

Sur Nervala IV, les deux Riker se mirent en danger. Une passerelle était sur le point de s'écrouler et la seule solution pour sauver au moins un était que l'autre se sacrifiât. Mais l'abnégation de William permit à ne pas laisser Thomas derrière lui et ensemble ils réussirent à s'en sortir et à remonter. cette situation de danger les rapprocha et l'animosité n'était plus.
Alors que Thomas se préparait pour partir sur le Gandhi, William lui offrit son trombone et qu'il le considérait comme un membre de sa famille. Thomas offrit un denier baiser à Deanna. (TNG: "Second Chances")

2370

Picard disparut. Riker et Worf découvrirent que des mercenaires, des trafiquants étaient responsables de sa mort. En réalité, Picard avait décidé d'aller enquêter sur la pierre de Gol, un artefact archéologique. Ils passèrent par des lieux où il ne faisait pas bon d'être de Starfleet. Lorsque Riker avec l'USS Enterprise-D le retrouva, Riker d'abord étonné de voir Picard aux côtés de Arctus Baran, le chef des mercenaires, il fit semblant de ne pas le reconnaître, mais Picard déclara connaître certains points faibles des vaisseaux de Starfleet et il fit feu sur lModèle:’Enterprise-D, le neutralisant, permettant aux mercenaires de fuir. (TNG: "Gambit, Part I") Une fois en orbite de Vulcain où Picard découvrit la pierre de Gol, Riker le récupéra. Lorsque Riker pour s'amuser rappela à Picard qu'il ne pouvait plus lui donner d'ordres parce qu'il était officiellement mort. Picard lui rappela que lui avait été déclaré renégat. Sur ces paroles Data présent conduisit Riker en cellule, n'ayant pas compris la blague. (TNG: "Gambit, Part II")

ALERTE JAUNE
CET ARTICLE EST INCOMPLET
N'hésitez pas à éditer cette page pour le terminer.
Des précisions sur les informations nécessaires à compléter peuvent figurer sur la page de discussion de l'article.
Vous pouvez traduire le contenu figurant dans les autres versions linguistiques de Memory Alpha
ou créer un texte original.

Riker fut à nouveau confronté à ses actes passés lorsque le Pegasus fut retrouvé dans le système de Devolin. (TNG: "The Pegasus"; ENT: "These Are the Voyages...")

Alors que Barclay était touché par un virus, Crusher voulant le soigner déclencha un gène dormant qui fit rétro-muter tout l'équipage. Dans le bureau du capitaine, il essaya de s'en prendre à Picard et Data. Il brisa l'aquarium du poisson de Picard. Ce fut Data qui trouva un remède afin de rétablir la condition médicale de l'équipage. (TNG: "Genesis")

En 2371, le professeur Tolian Soran, un El-Aurien qui souhaitait retourner dans le Nexus s'allia à B'Etor et Lursa, les soeurs Duras Klingonnes vieilles ennemies de l'USS Enterprise-D. Tandis que Picard s'affaira à retrouver Soran et à l'empêcher d'agir, Riker garda le commandement du vaisseau et batailla contre les soeurs Duras qui avaient leur propre oiseau-de-proie. Ayant réussi à obtenir les codes de désengagement des boucliers de l’Enterprise-D, les soeurs prirent l'avantage et le vaisseau fut gravement endommagé. Sur une dernière attaque Riker réussit à faire identifier la zone des conduits à plasma et fit feu. Les soeurs Duras furent anéanties. Riker ordonna la séparation du module soucoupe et le module chuta sur Veridian IV et subit un écrasement des plus violents. Quelques secondes plus tard, la planète fut entièrement détruite suite à l'onde choc provenant du Nexus. Picard ayant échoué... Picard ayant été absorbé dans le Nexus y trouva un allié puis réussit à sortir du Nexus, en revenant quelques minutes avant la destruction. Avec son allié à James T. Kirk qui sortit lui aussi du Nexus, ils combattirent Soran et ensemble, ils réussirent à tuer Soran avant l'absorption. Ils modifièrent ainsi la chronologie et les habitants de Veridian IV furent sauvés ainsi que son équipage.
Au milieu de la passerelle complètement détruite, Picard et Riker ne purent qu'exprimer leur tristesse, Riker ayant toujours souhaité un jour en reprendre le commandement, Picard lui assura qu'il ne s'agirait pas là du dernier vaisseau nommé "Enterprise". Et tous deux furent téléportés vers USS Farragut NCC-60597 venu secourir l'équipage.

Affectation inconnueModifier

Il ne fut pas clarifié quelle fut son affectation lors de cet événement avec Q. USS Enterprise-E encore en cale-sèche avant son départ ? Starfleet Command ? Un autre vaisseau ? Missions ponctuelles ? Selon les propos de Picard dans "Star Trek: First Contact", l'USS Enterprise-E ne naviguait pas encore à la date stellaire 49301.2

En 2372, à la date stellaire 49301.2, il fut durant quelques minutes transporté instantanément dans le quadrant Delta à bord de l'USS Voyager NCC-74656 par Q, afin de participer à un tribunal devant statuer sur le suicide autorisé ou pas de Quinn. Q fit en sorte de lui effacer cet événement de sa mémoire lors de son retour dans le quadrant Alpha. (VOY: "Death Wish")

USS Enterprise NCC-1701-E Modifier

Vers la fin de 2372, il reprit son poste de premier officier à bord du nouvel USS Enterprise NCC-1701-E.

En 2373, alors que l'USS Enterprise-E patrouillait près de la zone neutre romulienne, un cube borg attaqua la Terre. Le vaisseau s'y rendit et participa à la bataille du secteur 001 malgré les ordres opposés du Commandement de Starfleet. Alors que le cube borg fut détruit celui-ci eut le temps de lancer une sphère borg qui généra un vortex temporel et voyagea vers l'année 2063, année du premier contact de la Terre avec un peuple extra-terrestre.
En 2063, sur la zone du lancement du vaisseau Phoenix qui allait établir le premier contact, Riker avec Deanna Troi et Geordi La Forge reçurent les ordres d'aider Zefram Cochrane au lancement de son prototype qui avait été endommagé par les Borgs. Riker et les autres officiers l'aidèrent dans ses réparations et réussirent à le convaincre de l'importance de son vol d'essai de la distorsion.

William Riker, 2063 - on the Phoenix.jpg

Riker heureux d'être à bord du Phoenix

Riker et La Forge montèrent à bord du Phoenix avec Cochrane le jour du lancement. Leur présence à bord du vaisseau resta inconnue de l'Histoire, mais le vol fut une réussite.
Revenus sur Terre, Riker, Picard et les officiers supérieurs eurent le plaisir d'assister au premier contact, puisque le vol d'essai en distorsion de Cochrane attira un vaisseau vulcain qui se posa sur Terre. ("Star Trek: First Contact")

William Riker, 2375.jpg

En 2375, Riker suivit Picard dans sa décision d'insurrection contre certains ordres de l'amirauté de Starfleet qui consistaient à délocaliser les Ba'kus afin de profiter des radiations métaphysiques de leur planète, radiations qui avaient la capacité de rajeunissement. Tandis que Picard se téléporta sur la planète avec certains officiers, Riker garda le commandement de l'USS Enterprise-E et se dirigea vers la Briar Patch afin de contacter le conseil de la Fédération et de les avertir de la situation. Suite au rayonnement des anneaux de la planète, William rajeunit légèrement lui donnant envie de raser son bouc, ce bien-être s'appliqua également à Deanna, tous deux flirtèrent, se séduisirent. Durant son trajet, Riker dut combattre des vaisseaux son'as, alliés des amiraux traîtres. En train de perdre le combat, Riker inventa une nouvelle manoeuvre qui consista à profiter d'une poche de gaz métréon, à l'aspirer à travers les collecteurs de Bussard et à le rejeter, si bien que les armes isolytiques des Son'as se retournèrent contre eux. Les vaisseaux son'as furent alors détruits. ("Star Trek: Insurrection")

En 2377, Riker et Deanna étaient en vacances à Pebble Beach. Deanna arriva en première et William devait la rejoindre, puis ils devaient se rendre à Tiburon afin d'y poursuivre leurs vacances. Tous deux invitèrent Reginald Barclay afin de lui présenter Maril, une de leurs amies. (VOY: "Inside Man")

Riker-Troi wedding.jpg

En 2379, William et Deanna se marièrent. Ils décidèrent d'effectuer deux cérémonies, une terrienne, une bétazoïde.
En Alaska dans un paysage somptueux, William et Deanna reçurent leurs amis et officiers de l’Enterprise-E. Worf, Wesley Crusher et Guinan étaient également présents. Alors que Data se mit à chanter "Blue Skies" de Irving Berlin, William ne put s'empêcher de le rejoindre et de l'accompagner avec son trombone.
A l'issue de cette fête, l'USS Enterprise-E quitta la Terre pour se rendre vers Bétazed, mais en chemin, ils captèrent un signal de détresse. Riker ne put qu'accepter que Picard détourne le vaisseau car il s'agissait d'un signal de type Soong provenant de la planète Kolarus III qui se trouvait à proximité de la zone neutre romulienne. Ils y découvrirent un androïde de type Soong que Picard remonta à bord. Puis Picard reçut du commandement de Starfleet, une mission qui leur demandait de se rendre sur Romulus, suite à un incident. Riker, Picard et les officiers supérieurs furent les premiers Humains à se présenter au sein du sénat romulien. Ils rencontrèrent Schinzon le nouveau Praetor qui se trouvait être un Rémien et non un Romulien.

Riker Nemesis.jpg

Prêt à combattre les Rémiens

Très rapidement après, il fut découvert que Schinzon était belliqueux et qu'il était un clone de Picard et que sa seule intention était d'attaquer la Terre afin de déclencher une guerre entre la Fédération et l'Empire Stellaire Romulien afin de se venger des deux parties. Picard combattit Scinzon avec Data à la surface de Romulus, tandis que Riker, Worf, Troi et les autres officiers retournés sur l'’Enterprise-E combattirent une invasion rémienne menée par la vice-roi de Schinzon. À l'intérieur des tubes de jefferies, Riker combattit au corps à corps le vice-roi Rémien et dans un combat des plus difficiles Riker finit par le vaincre en le tuant.
Le Scimitar, le vaisseau de Schinzon prit le chemin de la Terre. PIcard et Data revenus à bord de l’Enterprise-E, le vaisseau se mit à sa poursuite vers la faille de Bassen.

Sovereign Crew Quarters.jpg

En l'honneur de Data

Un ultime combat entre les vaisseaux eut lieu. Les deux vaisseaux s'éperonnèrent. Riker, Picard et les autres officiers ne purent être que témoin du suicide de Data afin de sauver l'équipage. Le Scimitar détruit, Schinzon mort
Plus tard, les officiers supérieurs trinquèrent en l'honneur de Data. William et Deanna quittèrent l'USS Enterprise-E afin de se rendre sur l'USS Titan. ("Star Trek: Nemesis")

USS Titan Modifier

WilliamRiker2379.jpg

William en 2379

En 2379, après l'affrontement avec Shinzon, il rejoignit en compagnie de son épouse Deanna son vaisseau USS Titan. Sa première mission fut de se rendre vers la zone neutre romulienne pour une mission diplomatique. ("Star Trek: Nemesis")

Chronologies alternatives & univers parallèlesModifier

Riker killed, alternate timeline.jpg

En 2366, dans une chronologie alternative créée par l'incursion de l'USS Enterprise NCC-1701-C, celui-ci arrivant de 2344 à travers une faille temporelle, la Fédération était en train de perdre la guerre contre l'Empire Klingon qui durait de puis plus de 20 ans. Riker était toujours le premier officier de l'USS Enterprise-D. Alors qu'il rencontrait Rachel Garrett, le commandant de l’Enterprise-C ; il demanda si cela était une bonne chose de renvoyer l'USS Enterprise-C à travers la faille afin de rétablir la chronologie, effectivement Riker était très perturbé par les horreurs de la guerre. Plus tard, Riker s'activait sur une console tactique afin de remplacer Tasha Yar, mais Riker fut tué suite à une attaque klingonne. (TNG: "Yesterday's Enterprise")

En 2367, alors que Beverly Crusher se trouvait piégée dans une bulle de distorsion, ses pensées créèrent un univers où les gens disparaissaient d'un coup autour d'elle. Riker fut l'un des derniers à disparaître. (TNG: "Remember Me")

En 2370, Worf rencontra une fissure quantique qui lui causa des décalages quantiques. Dans un des univers rencontrés, Riker organisa une fête surprise pour l'anniversaire de Worf, alors que celui-ci lui avait pourtant dit qu'il n'en voulait pas.
Dans un autre univers Riker avait remplacé Picard comme capitaine, car Picard avait été tué à la bataille de Wolf 359 de 2367.

Riker gone mad.jpg

Riker alternatif désespéré

Dans un autre univers, les Borgs avaient envahi la Fédération et l’Enterprise-D était l'un des derniers vaisseaux. Riker était aux commandes du vaisseau et tellement désespéré qu'il fit tout son possible pour ne pas retourner dans sa réalité quantique. Des milliers d’Enterprise se retrouvèrent en un seul présent quantique, et Riker fit feu sur l’Enterprise du présent de Worf afin d'attirer son attention. Son vaisseau étant envahi par les Borgs, l’Enterprise de Worf le détruisit avant que les Borgs n'envahissent tous les autres Enterprise. (TNG: "Parallels")

Un anti-temps était en cours à cause d'une anomalie spatio-temporelle.
Dans l'anti-temps passé de 2364, Picard ne rejoignit pas la station Farpoint avec l'USS Enterprise-D, si bien que Riker resta à Farpoint.
Dans l'anti-temps présent de 2370, Riker était agacé par la relation amoureuse entre Deanna Troi et Worf et refusait d'en parler.

William T. Riker, 2395.jpg

Dans un anti-temps futur

Dans un anti-temps futur des années 2390, Riker était amiral et affecté à la base stellaire 247. Deanna Troi était morte depuis 20 ans rendant Riker complètement amer et il s'en considérait responsable.
Picard qui était balancé entre présent, passé et futur, le contacta et lui demanda la faveur de le conduire dans le système de Devron pour se rendre vers l'anomalie spatio-temporelle. Mais comme Picard était atteint du syndrome Irumodic, Riker refusa. Après que Picard ait réussi à s'y rendre grâce à Beverly à bord de l'USS Pasteur NCC-58925. Finalement Riker arriva à la rescousse à bord de l'USS Enterprise-D (refonte) afin de détruire le vaisseau klingon qui attaquait le Pasteur. Picard réussit finalement à convaincre Riker à le conduire vers l'anomalie. Riker entra l’Enterprise-D dans l'anomalie afin de la stopper. Cet acte mit fin à cette chronologie alternative créée par Q. (TNG: "All Good Things...")

Vie personnelleModifier

Dossier médical Modifier

En 2364, lors d'une expédition sur Minos, il fut pris dans un champ de stase. Data réussit à le libérer. (TNG: "The Arsenal of Freedom")

Riker fut attaqué et blessé par T'Jon un Ornarien qui voulait obtenir de Picard du félicium. (TNG: "Symbiosis")

Lors d'une expédition sur Vagra II, Riker fut absorbé par Armus une entité qui ressemblait à une flaque de pétrole. La chose le libéra plus tard. (TNG: "Skin of Evil")

Lors d'un conseil au Commandement de Starfleet, Riker fut frappé par l'amiral Gregory Quinn qui se trouvait être sous l'influence de parasite neural. (TNG: "Conspiracy")

Lors d'une expédition sur Surata IV, Riker fut piqué par une plante indigène. Rapatrié d'urgence à bord de l'USS Enterprise-D, le docteur Katherine Pulaski le plongea dans le coma. Lors de ce coma, Riker revit les moments désagréables de sa vie d'officier. Ce fut ce qui le sauva, les cauchemars déclenchant une réaction sur son organisme qui repoussait le microbe. (TNG: "Shades of Gray")

En 2367, lors d'une mission secrète sur Malcor III, Riker échoua dans sa mission et il fut gravement blessé. Récupéré par les Malcoriens qui découvrirent qu'il était un extra-terrestre, il fut enfermé dans un hôpital, mais ceux-ci n'avaient pas les connaissances médicales pour le sauver. Ce fut in extremis qu'il fut remonté à bord de l’Enterprise-D et sauvé par le docteur Beverly Crusher. (TNG: "First Contact")

En 2368, alors qu'il fut possédé par un Être, son bras fut cassé empêchant l'Être de quitter son corps. (TNG: "Power Play")

En 2369, Riker découvrit qu'il avait été opéré du bras durant son sommeil. Plus tard, Riker allongé sur son lit, phaseur à la main était prêt à faire l'impensable, quand soudain une lumière le souleva et le fit disparaître. Riker reprit conscience et s'aperçut qu'il était allongé sur une table chirurgicale auprès de l'enseigne Sariel Rager et observés par des extra-terrestres. Cette forme de vie à base de solagène les avait capturés, et Wiiliam ne sut jamais vraiment leur motif. Riker pensa que leurs actes n'avaient été que pure curiosité envers d'autres espèces. (TNG: "Schisms")

Lors d'une mission secrète sur Tilonus IV, Riker échoua dans sa mission et il fut gravement blessé. Récupéré par les Tiloniens, ceux-ci l'enfermèrent dans un hôpital et lui firent des expérimentations sur son esprit. Ils lui inculquèrent de faux événements qui avaient pour but à rejeter Starfleet et principalement ses co-équipiers de l'USS Enterprise-D. (TNG: "Frame of Mind")

Riker n'aimait pas les chats et lorsque Data fut absent pour une conférence, il accepta de s'occuper de Spot, mais celui-ci le griffa lorsqu'il entra dans les quartiers de Data. (TNG: "Timescape")

En 2370, il subit une rétro-mutation après que Crusher ait accidentellement réveillé un gène dormant. (TNG: "Genesis")

FamilleModifier

Kyle Riker
Thomas Riker

AmitiésModifier

Jean-Luc Picard
Worf
Data


RomancesModifier

William Riker était un séducteur né et n'était pas regardant sur les origines de la femme face à lui puisqu'il fut séduit par Minuet une hologramme et découvrit que Lal était une androïde. Son charme était universel puisqu'il séduisit Acamarienne, Bajorane, Bétazoïde, Humaines, Humano-Q, J'naii, Kriosienne, Ktarienne, Malcorienne, native d'Angel I

Deanna Troi
Troi-riker.jpg

William et Deanna Troi en 2375


Médailles et honneursModifier

Rikers personnel files.jpg

Dossier personnel en 2371

Riker personnel file 1 remastered.jpg

Dossier holographique fictif

En 2367, l'alien Barash créa un futur fictif basé sur la mémoire et les attentes de William Riker. Dans le cadre de ce futur holographique, n'ayant aucun souvenir des 16 dernières années, Riker consulta son dossier personnel pour connaître l'évolution de sa carrière. Sur le LCARS fictif, Riker put lire qu'il avait obtenu aux dates stellaires:

En 2375, il inventa une nouvelle manoeuvre dans son combat contre les Son'as. manoeuvre qui devint la manoeuvre de Riker.

Intérêts personnels Modifier


Monde Réel
(article ou section(s) écrit(es) à partir du point de vue: "monde réel")

Articles liésModifier

CoulissesModifier

ALERTE JAUNE
CET ARTICLE EST INCOMPLET
N'hésitez pas à éditer cette page pour le terminer.
Des précisions sur les informations nécessaires à compléter peuvent figurer sur la page de discussion de l'article.
Vous pouvez traduire le contenu figurant dans les autres versions linguistiques de Memory Alpha
ou créer un texte original.